Bois de la Foretaille

Le bois de la Foretaille est une forêt située entre les communes genevoises de Bellevue et de Pregny-Chambésy, en Suisse.

Bois de la Foretaille
Image illustrative de l’article Bois de la Foretaille
Le petit pont passant au dessus du nant de Pregny.
Localisation
Position Bellevue
Pregny-Chambésy
Coordonnées 46° 14′ 48″ nord, 6° 08′ 03″ est
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Genève Genève
Localité Tonkin et L'Ermitage
Lieu-dit Bois de Foretaille
Géographie
Superficie environ 24 ha
Longueur 377 m
Largeur 636 m
Altitude
 · Maximale
 · Minimale
420 m
438 m
402 m
Compléments
Statut publique
Administration Les voiries des communes de Pregny-Chambésy et de Bellevue et le Département du Territoire de l'Etat de Genève
Essences chêne, pin
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Bois de la Foretaille
Géolocalisation sur la carte : canton de Genève
(Voir situation sur carte : canton de Genève)
Bois de la Foretaille

Localisation et GéographieModifier

 
Photo satellite du bois (par Swisstopo).

Entouré d'une zone villa et agricole, le bois est situé sur la rive droite de la campagne genevoise, partagé entre la commune de Pregny-Chambésy et de Bellevue. Le bois se situe, plus exactement dans les localités du Tonkin et de l'Ermitage [1].

Tout le long de la frontière communale, l'autoroute A1 traverse le bois coupant, ainsi, le bois en deux[2].

Côté BellevisteModifier

Un chemin est présent piétonnier, situé entre le bois et l'autoroute, qui va du chemin des Clys à la route de Colovrex. Au milieu du bois, une centrale électrique des SIG, alimentant l'aéroport international de Genève, est présente[3].

Côté Pregnote-ChambésienModifier

Le bois est traversé par une chemin piétonnier qui va du chemin des Ruches jusqu'au chemin de Valérie [N 1].

Le nant de Pregny possède sa source au niveau du chemin des Ruches et s’écoule, sur une longueure de 400 m[4]. Le nant va ensuite se jeter dans le ruisseau Le Vengeron, se trouvant dans le bois des Châtaigniers[5],[6].

ToponymieModifier

Le nom de "Foretaille" vient de "Forest Alle", composé des mots latin foresta (signifiant "forêt") et forestare (signifiant "interdire"), qui suppose que le bois était mis à ban[7].

À noter qu'il existe également un lieu-dit de la Foretaille sur le territoire de la commune de Collex-Bossy.

HistoireModifier

 
Photo satellite du bois en 1932 (par Swisstopo).

Du Moyen Âge à la fin du XVIIIe siècle, l'étendue de la forêt était bien plus grande qu'actuellement[N 2]. Le bois appartenant alors aux Seigneurs de Tournay qui le laissait a disposition des paysans environnants. Cependant, durant la période de chasse, le bois était mis à ban pour la Seigneurie.

Le 29 mars 1917, le maire de Pregny-Chambésy, Alfred Boissier, et le Conseil municipal veulent rendre hommage à Jean-Marie Panissod (maire de Pregny-Chambésy entre 1869 et 1875 et entre 1878 et 1906) en donnant son nom à une nouvelle avenue. Cependant, la décision n'a jamais été prise[8]. Depuis, par tradition, les habitants de la commune appellent le chemin piétonnier traversant le bois : Promenade Panissod[réf. nécessaire]

Le 22 avril 1942, 2 hectares du bois brûlèrent dans un incendie[9].

Entre 1973 et 1974, les SIG ont implantés une centrale électrique afin d'alimenter l'aéroport international de Genève.

Le 18 mai 1975, un petit avion bimoteur privé s'est écrasé dans le bois faisant deux morts.[réf. souhaitée]

En 1979, un important abattage d'arbres a été planifié afin d'agrandir le bâtiment du squash-club. Les habitants, la commune et plusieurs politiciens ont montrés leur désaccord à l'aide d'un pétition[10].

Depuis 2018, d'importants travaux d'une construction d'une troisième voie d'autoroute à travers la foret est en cours. Côté Chambésien, un mur anti-bruit, entre l'autoroute et la foret, est également en construction[11].

PhotosModifier

PropriétairesModifier

La forêt possède plusieurs propriétaires tels que la commune de Pregny-Chambésy, la commune du Grand-Saconnex, l'État de Genève, les SIG, la Fondation pour les terrains industriels de Genève et treize familles [N 3],[12]

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Il est également possible d'accéder au bois par l'avenue de la Foretaille.
  2. La forêt s'étendant du Grand-Saconnex à Collex-Bossy.
  3. Les familles Bonny, Carty, Delarue, Khasnabis, Lachat, Letestu, Mamin, Maulini, Millet, Mistro, Mouchet, Tissot, Veluz (Date de la dernière mise à jour : 17 mai 2022).

RéférencesModifier

  1. SITG, « Carte du canton de Genève »  , sur sitg.maps.arcgis.com (consulté le )
  2. République et Canton de Genève, « Commune de Pregny-Chambésy : 4. Milieux forestiers »  , sur http://www.etat.geneve.ch (consulté le )
  3. « Projets de grands travaux dans le secteur de l’aéroport | SIG », sur ww2.sig-ge.ch (consulté le )
  4. « Mesures d'aménagement : revalorisation du Nait de Pregny »  , sur http://www.etat.geneve.ch (consulté le )
  5. République et canton de Genève, « Carte des cours d'eau du canton de Genève »  , sur http://www.ge.ch (consulté le )
  6. République et canton de Genève, « Environnement »  , sur http://www.etat.geneve.ch (consulté le )
  7. « Noms géographiques du canton de Genève : "Avenue de la Foretaille" »  , sur http://www.ge.ch (consulté le )
  8. Guillaume Fatio et Raymond Perrot, Pregny-Chambésy, commune genevoise, Pregny-Chambésy, Commune de Pregny-Chambésy, 1947 / 1978, 360 p., p. 158
  9. « Journal de Genève - Pages 4/5 »  , sur www.letempsarchives.ch, (consulté le )
  10. « Journal de Genève - Pages 12/13 »  , sur www.letempsarchives.ch, (consulté le )
  11. « Une troisième voie sera construite sur le contournement de Genève », sur rts.ch, (consulté le )
  12. Département du Territoire de la République et Canton de Genève, « SITG | Carte interactive / Mensurations »  , sur map.sitg.ch (consulté le )

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :