Ouvrir le menu principal

Bodogisel est un noble franc d'Austrasie, frère du duc Babon et fils de Mummolin, comte à Soissons, et de Palatine d'Angoulême, née en 540. Envoyé en ambassade à Constantinople en 589, il s'arrête à Carthage où la population le massacre. Son frère Babon est connu pour avoir également été envoyé en ambassade à Constantinople en 585. Certains historiens pensent qu'il est le mari de Sainte Chrodoara et le père d'Arnoul de Metz[1],[2],[3],[4]et donc l'ancêtre des Arnulfiens et des Carolingiens[5].

Notes et référencesModifier

  1. Christian Settipani, Les Ancêtres de Charlemagne, Paris, , 170 p. (ISBN 2-906483-28-1)
  2. Christian Settipani, « L'apport de l'onomastique dans l'étude des généalogies carolingiennes », dans Onomastique et Parenté dans l'Occident médiéval, Oxford, Linacre College, Unit for Prosopographical Research, coll. « Prosopographica et Genealogica / 3 », , 310 p. (ISBN 1-900934-01-9), p. 185-229
  3. Christian Settipani, La Préhistoire des Capétiens (Nouvelle histoire généalogique de l'auguste maison de France, vol. 1), Villeneuve d'Ascq, éd. Patrick van Kerrebrouck, , 545 p. (ISBN 978-2-95015-093-6), p. 139-146
  4. Hervé Pinoteau, La symbolique royale française, Ve - XVIIIe siècle, P.S.R. éditions, 2004, p. 43
  5. Bodogisel et Mummolin étant rattachés à Mundéric et Clodéric, les Carolingiens seraient alors les descendants directs des rois francs de Cologne.