Bobsleigh

Bobsleigh
Bob, bobelet
Description de l'image Bobsleigh pictogram.svg.
Fédération internationale FIBT
Sport olympique depuis 1924
Description de cette image, également commentée ci-après
Équipe américaine de bobsleigh aux JO de 2002

Le bobsleigh (ou bobsled, ou encore bob par abréviation) est un sport d'hiver dans lequel des équipes de deux ou quatre bobeurs, assis en file, effectuent des courses chronométrées à bord d'un engin caréné glissant sur une étroite et sinueuse piste glacée en pente. Il figure dans tous les Jeux olympiques d'hiver depuis 1924 (sauf en 1960).

ÉtymologieModifier

Le nom de l'engin « bobsleigh » est directement tiré de la langue anglaise puisque bob signifie « osciller » et sleigh désigne un « traîneau », une « luge »[1].

HistoireModifier

Bien que le transport en traîneau existe depuis plusieurs siècles, le bobsleigh est un sport relativement moderne. Son apparition coïncide avec celle du skeleton et de la luge puisque le bobsleigh est créé dans la station alpine suisse de Saint-Moritz à la fin du XIXe siècle[2]. L'idée vient de vacanciers anglais qui décidèrent de descendre une piste glacée à deux sur un même engin que l'un des deux piloterait.

 
Bobsleigh datant du début du XXe siècle, musée des métiers du bois (Labaroche).

Pour éviter des accidents entre bobsleigh et randonneurs, il fut décidé de tracer une piste en 1871 : la Cresta Run. Cette piste de Saint-Moritz est d'ailleurs toujours opérationnelle et a accueilli à deux reprises les Jeux olympiques d'hiver ; elle est naturelle, ce qui signifie qu'elle n'a pas besoin de système de réfrigération. Le premier club de bobsleigh fut créé dans la même station en 1897, où eurent également lieu diverses compétitions. Ce n'est qu'en 1902 que la première piste hors de la station fut construite.

 
Virage Sunny Corner en 1913 durant la Saint-Moritz Bobsleigh Derby Cup, photo par Albert Ewald.

La Fédération internationale de bobsleigh et de tobogganing (FIBT) est créée en 1923, soit un an seulement avant les premiers Jeux olympiques d'hiver de Chamonix où est programmée une épreuve de bob à quatre. Le bob à deux est ajouté lors des Jeux olympiques d'hiver de 1932 à Lake Placid. Le bobsleigh est présent à chaque édition des Jeux olympiques, excepté ceux de 1960 à Squaw Valley dont les organisateurs décidèrent de ne pas construire de piste. Le bobsleigh féminin apparaît dans les années 1990 et intègre le programme olympique aux JO de 2002 à Salt Lake City.

Les deux grandes nations du bobsleigh sont la Suisse et l'Allemagne. Cependant d'autres nations se sont parfois jointes à la course aux titres telles que l'Italie, l'Autriche, le Canada, les États-Unis et la Jamaïque. Il est d'ailleurs amusant de noter que les athlètes appartenant à des pays où il ne neige pas apparaissent de plus en plus souvent aux Jeux d'hiver[3].

Depuis 2007 tous les participants sont obligés d'utiliser un alliage identique pour les lames[4] afin de ne pas favoriser les pays avancés en métallurgie. Chaque lame doit être réalisée en un morceau massif de matériau standard selon les spécifications de la FIBT. Les spécifications du matériau, établies par la FIBT, assurent que toutes les pièces usinées sont identiques. Le matériau standard est produit et distribué par une usine désignée par la FIBT. Il est fourni sous forme de profilé semi-ouvré, c’est-à-dire une section qui a été polie des deux côtés, dont l’un est marqué. Le marquage doit être toujours présent sur la lame et ne doit absolument pas être modifié.

CompétitionsModifier

Présent à tous les Jeux olympiques d'hiver depuis 1924 (excepté 1960 où Squaw Valley avait préféré économiser la construction d'une piste), le bobsleigh y est actuellement composé de trois épreuves : le bobsleigh à quatre masculin (un pilote, deux pousseurs, un freineur) présent depuis les premiers Jeux d'hiver (il passa à cinq seulement en 1928 avant de revenir à quatre[réf. nécessaire]), le bobsleigh à deux masculin (un pilote, un freineur) présent aux JO depuis 1932 et le bobsleigh à deux féminin (une pilote, une freineuse) depuis 2002. Le pilote dirige le bobsleigh grâce à deux anneaux liés aux patins, les pousseurs donnent sa vitesse à l'engin au début du parcours et le freineur (également pousseur) freine à la fin du parcours.

Il existe aussi d'autres compétitions prestigieuses comme les championnats du monde depuis 1930, les championnats d'Europe et la coupe du monde.

Les bobeurs portent une tenue de ski (vêtements chauds et gants), des bottes légères ou des chaussures de sports, un casque et éventuellement des lunettes.

PistesModifier

C'est à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver que les principales pistes ont été créées.

Pistes
Pays Nom
  Suisse Stade Olympia Bobrun (Saint-Moritz)
  Allemagne Altenberg - Winterberg - Oberhof - Königssee
  France La Plagne
  Canada Calgary - Whistler
  Italie Piste Eugenio Monti (Cortina d'Ampezzo) - Cesana Pariol
  Autriche Igls (Innsbruck)
  Norvège Lillehammer
  Japon Nagano
  États-Unis Lake Placid - Park City
  Lettonie Sigulda
  Russie Krasnaïa Poliana - Paramonovo
  Corée du sud Pyeongchang

Notes et référencesModifier

  1. Jean Tournier, Les Mots anglais du français, Belin, 1998, rubrique bobsleigh, p. 76.
  2. Lionel Pittet, « Balade à Saint-Moritz, où le sport d'hiver est né », sur letemps.ch, (consulté le 20 février 2017).
  3. Cédric Callier, Les athlètes venus de contrées ne connaissant pas la neige se multiplient aux Jeux d'hiver, lefigaro.fr, 9 février 2018.
  4. Le Bobsleigh en plein essor, sport-actus.fr, 16 octobre 2012.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier