Blessing Oborududu

lutteuse nigériane

Blessing Oborududu, née le , est une lutteuse féminine nigériane.

Blessing Oborududu
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (32 ans)
NigeriaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Niger Delta University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Taille
1,65 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Masse
63 kgVoir et modifier les données sur Wikidata
Sport

Parcours en compétitions internationalesModifier

Blessing Oborududu est née le 12 mars 1989 à Gbanranu, dans la région sud de l'État de Bayelsa au Nigeria. Elle porte les espoirs du Nigeria dans les compétitions internationales en lutteuse féminine tout au long des années 2010, avec plusieurs succès notoires. En particulier, elle monte sur la deuxième place du podium, en moins de 63 kg, aux Jeux du Commonwealth de 2010 à Delhi, en Inde . Elle participe à l'épreuve de lutte féminine, en moins de 63 kg, aux Jeux olympiques d'été de 2012, à Londres. Elle est éliminée pour cette première participation olympique en 1/8 de finale par la Polonaise Monika Michalik[1],[2]..

Deux ans plus tard, elle remporte la médaille de bronze dans les poids moyens féminins aux Jeux du Commonwealth de 2014, à Glasgow, battant l’anglaise Chloe Spiteri dans le match déterminant pour cette médaille[3].

Elle est médaillée d'or dans la catégorie des moins de 63 kg en 2015 à Brazzaville. Elle participe également aux Jeux olympiques de 2016 dans la catégorie des poids moyens féminins, mais s’incline au deuxième tour face à la Mongole Soronzonboldyn Battsetseg[3].

Elle remporte une médaille d'or dans la catégorie des femmes de 63 kg aux Jeux de la solidarité islamique de 2017[4],[5].

Elle remporte également une médaille d'or aux Jeux du Commonwealth 2018 à Gold Coast en Australie, dans l'épreuve de lutte libre féminine des moins de 68 kg, en battant la Canadienne Danielle Lappage[3]. Mais elle échoue à atteindre le podium en championnat du monde 2018, à Budapest[6]. Elle obtient à nouveau une médaille d'or fin août 2019 aux Jeux africains de 2019 à Rabat au Maroc dans la catégorie des moins de 68 kg. L’équipe de lutte féminine du Nigeria domine d’ailleurs cette compétition et obtient 5 médailles d’or sur les 6 catégories[7]. Le reste de l’année 2019 est plus médiocre : elle passe de la quatrième place à la septième, dans le classement mondial établi par l’United World Wrestling[8].

Elle revient à la troisième place de ce classement en début d’année 2020, grâce à ses résultats au premier "ranking serie" de la saison, le Matteo Pellicone[8]. Elle remporte ensuite la médaille d'or de l'épreuve féminine de 68 kg en lutte libre aux Championnats d'Afrique de lutte 2020, passant ainsi au deuxième rang mondial dans sa catégorie de poids[9].

PalmarèsModifier

Championnats d'AfriqueModifier

  •   Médaille de bronze en lutte féminine dans la catégorie des moins de 59 kg en 2009 à Casablanca
  •   Médaille d'or en lutte féminine dans la catégorie des moins de 59 kg en 2010 au Caire
  •   Médaille d'or en lutte féminine dans la catégorie des moins de 63 kg en 2011 à Dakar
  •   Médaille d'or en lutte féminine dans la catégorie des moins de 63 kg en 2013 à N'Djaména
  •   Médaille d'or en lutte féminine dans la catégorie des moins de 63 kg en 2014 à Tunis
  •   Médaille d'or en lutte féminine dans la catégorie des moins de 63 kg en 2015 à Alexandrie
  •   Médaille d'argent en lutte féminine dans la catégorie des moins de 69 kg en 2016 à Alexandrie
  •   Médaille d'or en lutte féminine dans la catégorie des moins de 63 kg en 2017 à Marrakech
  •   Médaille d'or en lutte féminine dans la catégorie des moins de 68 kg en 2018 à Port Harcourt
  •   Médaille d'or en lutte féminine dans la catégorie des moins de 68 kg en 2019 à Hammamet
  •   Médaille d'or en lutte féminine dans la catégorie des moins de 68 kg en 2020 à Alger

Jeux africainsModifier

  •   Médaille d'or en lutte féminine dans la catégorie des moins de 63 kg en 2015 à Brazzaville
  •   Médaille d'or en lutte féminine dans la catégorie des moins de 68 kg en 2019 à Rabat

Jeux du CommonwealthModifier

  •   Médaille d'argent dans la catégorie des moins de 63 kg en 2010 à Delhi
  •   Médaille de bronze dans la catégorie des moins de 63 kg en 2014 à Glasgow
  •   Médaille d'or dans la catégorie des moins de 68 kg en 2018 à Gold Coast

Jeux de la solidarité islamiqueModifier

  •   Médaille d'or en lutte féminine dans la catégorie des moins de 63 kg en 2017 à Bakou

RéférencesModifier

  1. (en) « Poland Wrestler Floors Nigeria’s Oborududu », PM News Nigeria,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Wrestling in Nigeria - Hall of Fame », sur wrestling.sitesng.com
  3. a b et c (en) « Gold Number Six! Blessing Oborududu wins another Commonwealth Gold Medal for Nigeria », Brila,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Azerbaijan wrestlers finish in style », sur baku2017.com (consulté le )
  5. (en) « 4th Islamic Solidarity Games - Women's 63 kg freestyle wrestling », (consulté le )
  6. (en) Samuel Ifetoye, « Oborududu, Onyebuchi crash out in Budapest », The Guardian (Nigeria),‎ (lire en ligne)
  7. (en) « Odunayo Adekuoroye, Blessing Oborududu, four others for World Championship », Today,‎ (lire en ligne)
  8. a et b (en) « Adekuoroye returns to No. 2 in world wrestling rankings », The Guardian (Nigeria),‎ (lire en ligne)
  9. (en) Eric Olanowski, « Adekuoroye Climbs to World No. 1 After Winning Sixth African Title », United World Wrestling,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier

Ressources relatives au sport  :