Black & Blue Tour

Tournée des Backstreet Boys

Black & Blue Tour
Tournée par Backstreet Boys
Album promu Black & Blue
Date de début 22 janvier 2001 à Sunrise (FL), Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de fin 25 novembre 2001 à Osaka, Drapeau du Japon Japon
Pays visités Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Drapeau du Panama Panama
Drapeau du Venezuela Venezuela
Drapeau du Brésil Brésil
Drapeau de l'Argentine Argentine
Drapeau du Mexique Mexique
Drapeau du Japon Japon

Le Black & Blue Tour est une tournée des Backstreet Boys qui promeut le 4e album studio du groupe intitulé Black & Blue. La série de concerts a débuté le aux États-UnisSunrise en Floride) et qui s'est achevée le au JaponOsaka).

Durant cette tournée internationale qui a duré environs 10 mois, le boys-band américain s'est produit dans 8 pays d'Amérique du Nord (États-Unis, Canada, Mexique), d'Amérique centrale (Panama), d'Amérique du Sud (Venezuela, Brésil, Argentine) et d'Asie (Japon).

Les premières parties de chacun des concerts furent assurées par Krystal Harris, les Destiny's Child, Shaggy ou encore Sisqó[1].

PauseModifier

Le 9 juillet 2001, Brian Littrell, Nick Carter, Howie Dorough et Kevin Richardson sont invités dans l'émission Total Request Live diffusée sur MTV et présentée par Carson Daly. Interrogé par le journaliste John Norris, Kevin est le premier à prendre la parole. Il déclare que AJ McLean, le dernier membre du groupe, doit recevoir un traitement contre l'anxiété, la dépression et l'abus d'alcool. Cette annonce crée immédiatement la surprise et une grande tristesse chez les fans présents. Il indique également que ce processus de réhabilitation du chanteur devrait durer une trentaine de jours. Howie ajoute que les 20 prochaines dates prévues aux États-Unis et au Canada devraient malheureusement être reportées.

Les Backstreet Boys, émus, apportent leur soutien à AJ, et assurent que la tournée pourrait reprendre dès le 7 août. Dans les faits, cette cure a finalement duré plus longtemps que prévu initialement, et le boys-band n'a pu revenir sur scène qu'a partir du 24 août 2001, lors d'un concert à Milwaukee aux États-Unis (Wisconsin).

Les dates qui furent impactées par cet évènement furent finalement (pour la plupart) assurées durant les mois de septembre et octobre 2001.

Attentats du World Trade CenterModifier

Annulation des concerts européens et australiensModifier

À la suite des attentats terroristes du 11 septembre 2001, le boys-band dut pour des raisons de sécurité évidentes, annuler ses projets de shows en Europe et en Australie[2].

Daniel LeeModifier

Les Backstreet Boys ont été intimement confrontés à ces attaques terroristes. En effet, Daniel Lee, un des techniciens du Black & Blue Tour a été victime de ce drame. Après le concert du 10 septembre à Boston (Massachusetts), il profita de son repos pour retourner voir sa famille à Los Angeles (Californie). Il prit malheureusement un des avions qui se sont abattus contre les tours du World Trade Center[3].

The Concert for New York CityModifier

Le boys-band américain annula son concert à Chula Vista (en Californie) le 20 octobre 2001 pour se joindre à Paul McCartney et de nombreux autres artistes américains et britanniques au Madison Square Garden pour The Concert for New York City, un concert de charité au bénéfice des membres des familles de victimes des attentats, ainsi que des pompiers et forces de police de New York. Durant ce show, les Backstreet Boys ont interprété un medley porté par le titre Time issu de l'album Black & Blue, ajouté à deux autres hits de leur répertoire : All I Have to Give et I Want It That Way[4].

United We Stand: What More Can I GiveModifier

Au lendemain de The Concert for New York City, soit le 21 octobre 2001, le groupe s'envole aussitôt pour un second concert caritatif à Washington, cette fois dirigé par Michael Jackson. Le concert intitulé United We Stand: What More Can I Give, réunit également plus d'une vingtaine de stars internationales telles que Mariah Carey, James Brown ou encore Janet Jackson. Premiers à se produire, les Backstreet Boys ouvrent le bal en interprétant sept chansons, mais seules deux d'entre elles seront gardées au montage lors de la diffusion du concert sur la chaine ABC : The Star-Spangled Banner (hymne national des États-Unis) et Shape of My Heart[5].

Liste des concertsModifier

Date Ville Pays Lieu Audience Première partie[1]
Amérique du Nord
22 janvier 2001 Sunrise (FL) États-Unis National Car Rental Center 15 000[6],[7] Krystal
23 janvier 2001 Sunrise (FL) 16 000[8]
24 janvier 2001 Sunrise (FL)
26 janvier 2001 Charlotte (NC) Charlotte Coliseum
3 février 2001 East Rutherford (NJ) Continental Airlines Arena 20 000[9]
12 février 2001 Rosemont (IL) Allstate Arena
13 février 2001 Rosemont (IL) Allstate Arena
15 février 2001 Pontiac (MI) Pontiac Silverdome 42 000[10] Krystal, Destiny's Child
23 mars 2001 Mexico Mexique Foro Sol 165 000[11] Krystal
24 mars 2001
25 mars 2001
Amérique du Sud
28 avril 2001 Buenos Aires Argentine Estadio River Plate Krystal
3 mai 2001 Rio de Janeiro Brésil Estádio do Maracanã 70 000[12]
5 mai 2001 São Paulo Arena Skol Anhembi 35 000[13]
6 mai 2001 Arena Skol Anhembi 30 000
Amérique du Nord
25 juin 2001 Pittsburgh (PA) États-Unis Post Gazette Pavilion 18 259[14] Krystal, Shaggy

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Backstreet Boys, « Black and Blue Tour Dates », sur backstreetboys.com (consulté le )
  2. (en) Europe4bsb, « backstreet boys > 2001 », sur users.skynet.be (consulté le )
  3. (en) Liz McNeil, « Allison Lee, Whose Dad Died on 9/11 on His Way to See Her Being Born: 'There's Always an Empty Spot' », sur people.com, (consulté le )
  4. (en) suzi98babe, « Backstreet Boys - Concert for NYC 9/11 », sur youtube.com, (consulté le )
  5. (en) MJLiveHQ, « Michael Jackson - United We Stand 2001 », sur youtube.com, (consulté le )
  6. (en) Lisa Arthur, « BACKSTREET BOYS PUT ON LARGER-THAN-LIFE TOUR OPENER », sur mtv.com, (consulté le )
  7. (en) Mitch Schneider, Marcee Rondan et Todd Brodginski, « BACKSTREET BOYS KICK OFF WORLDWIDE "BLACK & BLUE TOUR 2001" WITH TRIUMPHANT SOLD-OUT SHOWS IN FT. LAUDERDALE », sur msopr.com, (consulté le )
  8. (en) Deborah Wilker, « Dependable Backstreet Boys Kick Off Tour », sur abcnews.go.com, (consulté le )
  9. (en) Meadowlands Sports Complex, « MORE EVENTS », sur meadowlands.com, (consulté le )
  10. (en) The Oakland Press, « BSB Expected To Draw 42,000 Fans At The Silverdome », sur bsbblvd.com, (consulté le )
  11. (es) La Nación, « Backstreet Boys a México », sur nacion.com, (consulté le )
  12. (pt) Folha de S. Paulo, « 70 mil assistem ao show do Backstreet Boys no Rio de Janeiro », sur https://www.folha.uol.com.br/, (consulté le )
  13. (pt) Carla Nascimento, « Show do Backstreet Boys em SP não foge do reteiro, mas impressiona », sur folha.uol.com.br, (consulté le )
  14. (en) « Concert Review: Backstreet Boys know how to please fans », sur post-gazette.com, (consulté le )