Bikonta

(Redirigé depuis Bicontes)

Un organisme biconte est un organisme eucaryote dont les cellules possèdent deux flagelles dont un flagelle classique et un flagelle à mastigonèmes. Un autre trait commun aux bicontes est la fusion de deux gènes en un seul : le gène de la thymidylate synthase (TS) et celui de la dihydrofolate réductase (DHFR) codant donc ici pour une unique protéine ayant une double fonction (Cavalier-Smith, 2003). Ces deux gènes sont traduits séparément chez les organismes unicontes.

Certaines recherches suggèrent que certains unicontes (unicellulaire eucaryote possédant un unique flagelle) ont été les ancêtres des opisthocontes et des Amoebozoa, et que les bicontes sont à l'origine des Archaeplastida, Excavata, Rhizaria, et Chromalveolata. Thomas Cavalier-Smith pense, par ailleurs, que les Apusozoa, qui sont classiquement considérés comme incertae sedis (groupe au classement incertain), sont en fait des bicontes.

PhylogénieModifier

Cladogramme selon les études de Cavalier-Smith et Brown Heiss[1],[2]:

Eukaryota
Diphoda

Metamonada




Discoba




Hemimastigophora


Corticata
 SAR 


Stramenopiles



Alveolata




Rhizaria





Hacrobia



 Plantae








Opimoda



Notes et référencesModifier

  1. Cavalier-Smith, T., Chao, E. E., Snell, E. A., Berney, C., Fiore-Donno, A. M., & Lewis, R. (2014). Multigene eukaryote phylogeny reveals the likely protozoan ancestors of opisthokonts (animals, fungi, choanozoans) and Amoebozoa. Molecular phylogenetics and evolution, 81, 71-85.
  2. Brown, M. W., Heiss, A. A., Kamikawa, R., Inagaki, Y., Yabuki, A., Tice, A. K., ... & Roger, A. J. (2018). Phylogenomics places orphan protistan lineages in a novel eukaryotic super-group. Genome biology and evolution, 10(2), 427-433.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) Thomas Cavalier-Smith, « Protist phylogeny and the high-level classification of Protozoa », European Journal of Protistology, vol. 39, no 4,‎ , p. 338-348
  • (en) Alexandra Stechmann and Thomas Cavalier-Smith, « The root of the eukaryote tree pinpointed », Current Biology, vol. 13, no 17,‎

Articles connexesModifier