Ouvrir le menu principal

Les mastigonèmes (il y en a toujours plusieurs) sont de fines digitations (prolongements tubulaires) de la membrane d'un flagelle[1]. Ils sont distribués en simples ou en doubles rangées. Tous les organismes ne possèdent pas de mastigonèmes sur leurs flagelles : on en trouve notamment sur l'un des deux flagelles du zoïde (une cellule reproductrice) des Straménopiles, ainsi que chez les Euglénophycées[2].

SourcesModifier

  1. Théodore Lender, Robert Delavault et Albert Le Moigne, Dictionnaire de biologie, PUF, , 437 p. (ISBN 2-13-035766-0).
  2. Paul Ozenda, Les organismes végétaux, vol. 1 : Végétaux inférieurs, Masson, coll. « Abrégés », , 219 p. (ISBN 2-225-81916-5).