Bertrand des Bordes

prélat catholique

Bertrand de Bordes
Image illustrative de l’article Bertrand des Bordes
Cardinal de Bordes
Biographie
Naissance vers 1358
Gascogne Drapeau de la France France
Décès
Avignon Drapeau de la France France
Cardinal de l'Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Clément V
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de Saint Jean et Saint Paul
Évêque de l'Église catholique
chanoine de Lectoure
évêque d'Albi
camerlingue de la Sainte Église Romaine

(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Bertrand de Bordes (parfois orthographié des Bordes) est un cardinal français né dans le Condomois et mort en 1311 à Avignon. Son père, Guillaume-Arnaud de Bordes, était un chevalier gascon issu d'une famille reconnue pour son dévouement envers le Roi de France lors de la Guerre de Cent Ans. Ses frères cadets, Guillaume et Pierre, reçurent respectivement le siège épiscopal de Lectoure et la seigneurie de Launac (par don de Philippe le Bel)[1].

BiographieModifier

Après avoir fait ses humanités à Agen, il fréquenta les universités de Boulogne et d'Orléans, en compagnie d'Arnaud d'Aux, qui deviendra lui aussi cardinal[2]. Il s'installa comme chanoine de Lectoure, à la suite de son ordination sacerdotale.

Rapidement reconnu pour son charisme et son talent de commandement, il est élu évêque d'Albi en remplacement de Bernard de Castanet, en 1307 ou en 1308. Il renforça l'autorité épiscopale dans son diocèse et se fit le défenseur des droits et des privilèges de l'Église face aux seigneurs albigeois[3].

Également intransigeant dans le domaine spirituel[4], il fut créé cardinal, lors d'un consistoire de 1309, par le pape Clément V dont il était assez proche, puis accéda à la charge de camerlingue de la Sainte Église.

Il mourut peu après son admission au Sacré Collège, le 12 septembre 1311. Ses restes obtinrent le rare privilège d'aller partager la sépulture du pape dans la collégiale Notre-Dame d'Uzeste, ruinée en partie en 1558, lors des Guerres de Religion[5].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Joseph Noulens, Maisons historiques deGascogne, Guienne, Béarn,Languedoc et Périgord, Auguste Aubry et J.-B. Dumoulin, , 218 p. (lire en ligne), pages 10 à 18
  2. Éditions Larousse, « cardinal d'Aux ou Arnaud d' Aux de Lescout - LAROUSSE », sur www.larousse.fr (consulté le )
  3. Claude Devic, Histoire générale de Languedoc, Jacques Vincent, xviie siècle, 949 p. (lire en ligne), tome 4
  4. ALINEAS, « La fin du domaine templier en Lomagne et à Lectoure », sur Carnet d'alinéas (consulté le )
  5. « Eglise collégiale d'Uzeste | Fondation du patrimoine », sur www.fondation-patrimoine.org (consulté le )