Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bernard.

Bernard Moteur
logo de Bernard Moteur
Ancien logo des moteurs Bernard.

Création 1920
Dates clés

1988 (immatriculation société actuelle)

Fondateurs Auguste Bernard
Forme juridique SA à conseil d'administration
Siège social Gretz Armainvilliers
Drapeau de France France
Direction Eric Skizula
Actionnaires RenaultVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Fabrication de moteurs
Société mère Renault
Effectif 6 en 2017
SIREN 345 045 447
Site web www.bernard-moteurs.com

Chiffre d'affaires 1 063 300 € en 2017
Résultat net 80 500 en 2017

L'entreprise Moteur Bernard est une entreprise française, créée en 1920, construisant des moteurs pour le monde agricole. En 1972, l'entreprise rejoint Renault[1].

HistoriqueModifier

La société « Bernard Moteurs » est créée en 1920 par Auguste Bernard avec pour objectif principal spécialisé la production de moteurs agricoles et industriels.

Auguste Bernard comprend que l’avenir est aux moteurs compacts, facilement transportables, dont le refroidissement à l’eau fait corps avec le reste du moteur grâce à un radiateur ventilé par le volant à ailettes. De nouveaux matériaux permettent à ces moteurs de fonctionner à des régimes élevés, et la rationalisation et la normalisation de la construction augmentent la qualité de ses engins. Il dépose pour cela de nombreux brevets dont beaucoup n’ont aucune application industrielle, mais permettent de protéger ses innovations.

Aujourd'hui, l'entreprise fabrique des moteurs développant une puissance de 6 à 7 ch, des motopompes et des générateurs électriques. Via des revendeurs agréés, l'entreprise revend des stocks de pièces détachées des premiers moteurs[2].

Dates clésModifier

  • 1920 : création de la société Bernard Moteurs.
  • 1924 : association avec Guinard, fabricant de pompes.
  • 1929 : rachat de CL Conord.
  • 1934 : en novembre, décès d’Auguste Bernard et reprise de la société par Frédéric Bernard, frère d’Auguste, comme président du conseil d'administration, et Jacques Bernard, fils d’Auguste comme administrateur.
  • 1941 : rachat du département « moteurs thermiques » des Établissements Japy Frères.
  • 1947 : sortie du premier moteur W10, à refroidissement par air et en alliage léger.
  • 1972 : la Régie Nationale des Usines Renault reprend la société Bernard Moteurs.

Moteurs avant 1951Modifier

Les moteurs ci-dessous sont classés par année de production.

Modèle Années de production Type de carburant Puissance (ch) Photo
D1 1920 Essence 3  
D2 1920 8
D3 1920 15
K1 1924 1,5  
M2 1924 5  
B2 (D2bis) 1927 11
B3 1927 22
P3 1927 6
M1 1927 3
P2 1927 4  
C3 1927 17
P1 1928 2
R1 1929 2,5
R2 1929 5  
R3 1929 8
C2 1929 12
C4 1929 22
W1 1929 2,5
W2 1929 5  
W3 1929 8
CA2 1931 12
CA4 1931 22
W0 1932 2  
K2 1935 1,5  
WD1 1935 2,5
WD2 1935 5
WD3 1935 8
G1 1936 Diesel 12
G2 2-cyl 1936 Diesel 24
12 G1 1938 Diesel 12
12 G2 2-cyl 1938 Diesel 24
KD2 1938 Essence 1,5
W4 1938 Essence 12
8 H1 1941 Diesel 8
6 H1 1941 Diesel 6
12G 4 4-cyl 1941 Essence 48
W1 bis 1941 Essence 4
12 GB1 1942 Diesel 12
12 GB2 2-cyl 1942 Diesel 24
BY 2 1943 Essence 5
BW 3 1943 Essence 8
W0 bis 1946 Essence 2
W10 1947 Essence 3,75
W14 1948 Essence 15
W13 1949 Essence 10
WD 14 1949 Diesel 14
WD 13 1951 Diesel 8
W110 1951 Essence 4

Moteurs de 1951 à 1972Modifier

Sur les canons antiaériens de 40 mm Bofors utilisés dans l'armée française après la Seconde Guerre mondiale, le circuit hydraulique servant aux mouvements de l'arme en site et en gisement était alimenté par une pompe hydraulique entraînée par un moteur Bernard.

Production actuelleModifier

Aujourd'hui, Bernard Moteur fabrique des moteurs de 6 à 7 ch.

Moteurs industriels à soupapes en têteModifier

  • 181, essence, 4,4 kW (6 ch)
  • 182, essence, 4,4 kW (6 ch)
  • 211, essence, 5,2 kW (7 ch)
  • 212, essence, 5,2 kW (7 ch)

Groupes électrogènesModifier

  • 181-2600, moteur 181, 220 V monophasé, 11 A, 50 Hz
  • 211-3500, moteur 211, 220 V monophasé, 13 A, 50 Hz

MotopompesModifier

  • GMP 181-205
  • GMP 181-360
  • GMP 211-530 / GMP 181-530
  • GMP 211-740
  • GAPI 211-740 PAE

UtilisationsModifier

Les moteurs Bernard, par leur simplicité, peuvent servir à de nombreuses utilisations : propulsion de tracteur artisanal, entraînements de scie circulaire, de compresseur, de pompe à eau, voire propulsion de véhicule hors normes. Ces moteurs sont utilisés dans les motoculteurs Staub (PP2B, PP3B, PP4B et PP4BD entre autres).

Un moteur Bernard de 5 ch était utilisé sur le système hydraulique des canons de 40 mm Bofors modèle 39/55 T1 de l'armée française[3].

Notes et référencesModifier

  1. Blog récapitulant l'histoire des Moteurs Bernard.
  2. Produits et pièces détachées actuelles.
  3. cesane.artillerie.asso.fr/Texte/DocumentsMemorial/3.39.ASATCP._Le_canon_de_40_mm.doc

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier