Ouvrir le menu principal
Bernard Chenez
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité

Bernard Chenez, dit Chenez, est un dessinateur et écrivain français né le à Donville-les-Bains en Normandie, dans la baie du mont Saint-Michel.

BiographieModifier

Il passe sa jeunesse à Dreux[1] où ses parents tiennent un magasin de vente de vêtements Grande rue Maurice Viollette. Il va à l'école Godeau, au collège Rotrou (devenu le CES Camus) et passe un CAP de chaudronnier au lycée Branly de Dreux[2].

À partir de 1972, il réalise des dessins de presse, illustrations, expositions, bandes dessinées, publicités, couvertures, affiches, livres, etc.

Le , à l'occasion de la prise d'otages des Jeux olympiques de Munich, son premier dessin de presse (représentant des anneaux olympiques ensanglantés[3]) paraît dans le journal Le Monde[4]. Pendant plus de dix ans, il y collabore quotidiennement.

En 1983, il participe régulièrement à des émissions de télévision sur TF1, notamment à Droit de réponse, de Michel Polac, et sur Antenne 2. De 1984 à 1997, chaque semaine, il illustre l'éditorial de Jean-François Kahn dans L'Événement du jeudi. De 1985 à 1994, il effectue de nombreux séjours (8 jours à 6 mois) au Japon, à l'occasion de diverses expositions, et collabore avec différents médias japonais[5].

Au théâtre il collabore avec Silvia Monfort, Lucien Attoun, Guy Rétoré, Benno Besson, Coline Serreau.

En marge de son métier de dessinateur, de 1979 à 1984 il participe à des rallyes du championnat du monde (Rallye de Monte-Carlo, Tour de Corse, RAC, etc.)

En 1987, il est dessinateur éditorialiste au quotidien Le Sport avant de rejoindre L'Équipe en 1988, où il suit les principaux évènements : Jeux olympiques, Tour de France, Roland Garros, Vendée Globe.

En 1990, il collabore sur TF1 à l'émission de Roger Zabel : Va y avoir du sport, et dessine pour Zénith, de Michel Denisot, sur Canal+. En 1992, aux Jeux olympiques de Barcelone, il collabore au service des sports de Canal+.Il est en direct sur les matchs de football de la ligue1 et participe à « l'équipe du dimanche ». Durant la Coupe du monde de football de 1998, sur Canal+ il dessine en direct durant toute la compétition[réf. souhaitée].

En 2000, il quitte Canal+ pour rejoindre Charles Biétry et le service des sports sur France 2. Il y fait plus de 250 dessins pendant les Jeux olympiques de Sydney et participe chaque dimanche à la nouvelle formule de Stade 2. Il dessine en direct sur les événements sportifs de la chaîne : Roland Garros, Tour de France, Jeux Olympiques. Il cesse sa collaboration au service des sports de France 2 en . En 2010 il est sur à L'Équipe TV et quitte L'Équipe en [6].

Il se consacre ensuite à la peinture et à l'écriture. Il cesse le dessin de presse après . À ce jour il a publié 29 albums de dessins, réalisé environ 25000 dessins et écrit 3 romans. Il est pilote d'ULM[7].

Il a reçu en 2005 le grand prix de l'humour vache, au Salon international du dessin de presse et d'humour de Saint-Just-le-Martel. En 2009 il reçoit le prix de l'humour des écrivains sportifs[réf. souhaitée].

ŒuvresModifier

RéférencesModifier

AnnexesModifier