Bernard Blangenois

écrivain français
Bernard Blangenois
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Bernard Blangenois est un écrivain français né en 1948.

BiographieModifier

Né en 1948, il passe son enfance en Auvergne dans un milieu modeste[1].

Après des études « peu convaincantes », il obtient un diplôme de technicien forestier, après quoi il exerce divers métiers : dessinateur industriel, éleveur de chèvres, bûcheron, jardinier, ou restaurateur de murs en pierre sèche[1].

Il s'installe à Saint-Jean-du-Gard en 1981, où il écrit[1].

ŒuvreModifier

Il privilégie les petites formes, comme le poème ou la nouvelle[1]. Mais au début des années 1990, sur les conseils d'Anne Bragance et Jean-Daniel Baltassat, il passe au roman[1]. Matérialiste et sensualiste, il place sur le même plan coupe du bois et écriture[1]. Préoccupé par les rapports entre langage et réalité, il fait primer la recherche formelle sur le sens[1]. Après une réflexion sur les structures narratives, il se tourne vers la « prose réflexive » et la fable[1].

Il a notamment publié L'enfance est un éden violent (1993, son premier roman)[2], Une odeur de neige (1997, le deuxième)[3], et Le Roi des orties (2000, un récit initiatique)[4].

OuvragesModifier

  • Une saison espagnole, Troësnes, Limonaire, coll. « Plein chant », 1977 (BNF 34708489).
  • Compagnons fleuris aux bouches amères, Clermont-Ferrand, Theth, 1978 (BNF 34628536).
  • Le Royaume du milieu, Bassac, Plein chant, coll. « Multigraphies », 1980 (BNF 34693147).
  • Des jeux parmi les arbres, Bassac, Plein chant, coll. « L'Atelier furtif », 1988 (ISBN 2-85452-071-8).
  • L'enfance est un éden violent, Paris, Robert Laffont, 1993 (ISBN 2-221-07407-6).
  • Une odeur de neige, Paris, Robert Laffont, 1996 (ISBN 2-221-07853-5).
  • Le Roi des orties, Paris, Robert Laffont, 2000 (ISBN 2-221-08659-7).
  • Peau d'encre, Paris, Robert Laffont, 2001 (ISBN 2-221-09396-8).

PrixModifier

  • Prix Terre de France-La Vie-La Poste 1997 et prix du Lions Clubs 1998 pour Une odeur de neige[5],[6].

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g et h Velay et al. 2006.
  2. Jean-Pierre Siméon, « L'enfance sans épanchement nostalgique », L'Humanité,‎ (lire en ligne).
  3. Jean-Baptiste Harang, « Blangenois, conte d'odeur », Libération,‎ (lire en ligne).
  4. Pierre-Robert Leclercq, « Le Roi des orties, de Bernard Blangenois », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  5. « Foire de Brive. », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  6. « Prix littéraires. », Le Monde,‎ (lire en ligne).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • « Bernard Blangenois », dans Serge Velay (dir.), Visas pour le Gard : un siècle, un département, Vauvert, Au diable Vauvert, (ISBN 978-2-84626-101-2), p. 283.
  • Serge Velay, Michel Boissard et Catherine Bernié-Boissard, « Blangenois Bernard », dans Petit dictionnaire des écrivains du Gard, Nîmes, Alcide, (ISBN 978-2-917743-07-2), p. 39-40.

Liens externesModifier