Ouvrir le menu principal

Ben Gollings

joueur de rugby à sept et à XV britannique
Ben Gollings
Description de l'image Ben Gollings 2013.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Benjamin Gollings
Naissance (39 ans)
à Launceston (Angleterre)
Taille 1,78 m (5 10)
Poste Demi d'ouverture, arrière (rugby à XV)
Demi d'ouverture (rugby à sept)
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
Bournemouth RC
Gloucester RFC
Bath
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1999-2003
2003-2004
2004
2004-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2011
2011-2012
Harlequins
Newcastle
Worcester
Sunnybank
Tasman
Toyota Shokki
Gold Coast Breakers
Rugby Lions
60 (99)
14 (50)
8 (2)

7 (52)


25 (112)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1999-2011Drapeau : Angleterre Angleterre à 7344 (2 652)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Ben Gollings est un joueur de rugby à sept et à XV anglais évoluant principlament au poste de demi d'ouverture. En 2000 et 2011, il joue avec l'équipe d'Angleterre de rugby à sept en World Series, aux jeux du Commonwealth et en coupe du monde. Il est le recordman de points inscrits en World Series avec 2 652 unités et 220 essais.

CarrièreModifier

Carrière en rugby à XVModifier

Il joue en équipe d'Angleterre des moins de 16 et loin de 18 ans, puis en universitaire et avec l'équipe réserve[2].

En décembre 2003, il dispute à Twickenham, un match non-officiel avec le XV de la Rose face aux Barbarians de Nouvelle-Zélande, match remporté par l'équipe anglaise[3].

En 2006, alors qu'il joue avec la province de Tasman en Nouvelle-Zélande, Robbie Deans, l'entraineur des Crusaders (province néo-zélandaise disputant le Super Rugby) souhaite voir Ben Gollings intégrer l'équipe en tant que remplaçant de Dan Carter, blessé. Mais la fédération néo-zélandaise souhaitant faire évoluer de jeunes joueurs potentiellement sélectionnés en équipe nationale refuse, lui préférant Cameron McIntyre[3],[4].

En 2010, il fait la pré-saison de Super 14 avec les Queensland Reds, mais des blessures et les quotas de joueurs étrangers l'empêche de disputer la saison[3].

En 2011, après sa retraite internationale à sept, il rejoint le club semi-professionnelle des Rugby Lions en tant qu'entraîneur-joueur pour un projet sportif ayant pour objectif de mener le club en première division[5]. Mais en 2012, le club est rétrogradé pour des problèmes financiers[6].

Carrière en rugby à septModifier

Ben Gollings fait ses débuts avec l'équipe d'Angleterre de rugby à sept en 1999 à l'âge de 19 ans, disputant la première saison de l'histoire des World Series[2].

Il dispute trois éditions des Jeux du Commonwealth (2002, 2006 où l'Angleterre échoue en finale de la compétition face aux néo-zélandais et 2010)[7] ainsi qu'à deux coupes du monde (2005 et 2009)[8].

Lors du tournoi de Hong Kong 2006, Ben Gollings inscrit le dernier essai décisif qui permet à son équipe de remporter le tournoi pour la quatrième fois en cinq ans[2]. En 2009, il devient le premier joueur de rugby à sept à passer la barre des 2 000 points en World Series[9].

En 2011, alors qu'il est âgé de 31 ans, la fédération anglaise et l'entraineur Ben Ryan décident de ne pas prolonger son contrat poussant le joueur à la retraite internationale[8]. Il est à ce moment le meilleur marqueur de l'histoire des Sevens Series.

En 2015, il est nommé dans la Magnificent Seven de Hong Kong qui récompense les joueurs ayant marqués l'histoire du tournoi[10].

ReconversionModifier

Après avoir quitté le club des Rugby Lions, il part au Sri Lanka pour aider le pays à développer ses équipes de rugby à XV et de rugby à sept[6]. Il rejoint ensuite son ancien adversaire, le fidjien Waisale Serevi, dans un projet aidant le développement du rugby dans le monde (aux États-Unis, en Chine, au Brésil...)[6],[11].

StatistiquesModifier

En World SeriesModifier

Ben Gollings dispute douze saisons des World Series[12] :

  • 70 tournois (3e)
    • 344 sélections (4e)
  • 2 652 points (1er)
    • 220 essais (3e)
    • 773 transformations (1er)
    • 2 pénalités (8e)

En PremiershipModifier

Statistiques de Ben Gollings en Premiership[13]
Saisons Clubs Mj. Es. Pe. Tr. Dr. Pts
1999-2003 Harlequins 60 15 5 3 1 99
2003-2004 Newcastle Flacons 14 2 10 5 0 50
2004 Worcester Warriors 8 0 0 1 0 2
Total 82 17 15 9 1 151

Palmarès en rugby à septModifier

Ben Gollings joue de 1999 à 2011 avec l'équipe d'Angleterre de rugby à sept avec qui il remporte[2] :

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Air New Zealand Cup stats - week three », Stuff.co.nz,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2016)
  2. a b c et d (en) « Gollings bows out of international stage »
  3. a b et c (en) « Sevens legend for sale! England star Ben Gollings eyeing up a move back home »
  4. (en) « Crusaders may recruit Gollings »,
  5. « Launceston's Gollings joins Rugby revolution », Cornwall Live,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2016)
  6. a b et c (en-US) « Women's Sevens Olympic Repêchage: Ben Gollings is chasing the dream with China - Rugby World », Rugby World,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2016)
  7. « Gollings will captain the sevens squad », Bath Chronicle,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2016)
  8. a et b « BBC Sport - Rugby Union - Ben Gollings to leave England Sevens », sur news.bbc.co.uk (consulté le 26 novembre 2016)
  9. « INTERVIEW: Rugby sevens legend Ben Gollings giving something back », sur sport360.com (consulté le 26 novembre 2016)
  10. (en-GB) « Hong Kong Sevens: Ben Gollings named in "Magnificent Seven" | Rugby union | The Sport Review », The Sport Review,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2016)
  11. « [THE TELEGRAPH] HSBC Sevens Rugby Festival Series: Waisale Serevi and Ben Gollings back in Brazil for another grassroots event | Atavus Rugby », sur rugby.atavus.com (consulté le 26 novembre 2016)
  12. worldrugby.org, « HSBC Sevens World Series », sur www.worldrugby.org (consulté le 26 novembre 2016)
  13. « Benjamin Philip Gollings », sur ESPN scrum (consulté le 26 novembre 2016)

Liens externesModifier