Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bemba.
Bembas
Description de cette image, également commentée ci-après
Cérémonie dans le nord de la Zambie

Populations significatives par région
Drapeau de la Zambie Zambie 3 300 000 (2001)[1]
Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo 300 000 (2000)[1]
Population totale 3 602 000[1]
Autres
Langues Bemba
Religions Religions traditionnelles africaines, christianisme

Les Bembas (ou Babemba) sont un peuple bantou vivant en Afrique australe, dans une zone allant du Katanga oriental (République démocratique du Congo) jusqu'en Zambie, pays dans lequel ils sont pour la plupart établis. Quelques communautés sont également établies en Angola. Ils parlent la langue homonyme.

Les Bazelas, Batabwas (ou Tabwa), Balambas, Kaondes, etc. sont des sous-ensemble de la grande ethnie Bemba.

Sommaire

EthnonymieModifier

Selon les sources et le contexte, on observe de nombreuses formes : Awemba, Babemba, Bembas, Chibemba, Chiwemba, Ichibemba, Icibemba, Kiwemba, Mvemba, Tshi-bemba, Wabemba, Wawemba, Wemba[2].

CultureModifier

Le transmission du pouvoir chez les Bembas suit une lignée matrilinéaire, de l'oncle maternel au neveu.

L'ethnie Bemba est composée de tribus (Bemba, Lamba, Tabwa, etc.) et chaque tribu est subdivisée en clan appelé « mukowa » (Les Bena nsoka, Bena bowa, Bena bwali, etc.).

Les Bembas et les Bazelas exploitent le cuivre depuis des temps immémoriaux au Katanga. Les artisans du cuivre se faisaient appeler « mangeurs de cuivre ». L'exploitation du cuivre était liée aux croyances magico-religieuses : Le cuivre était, pour le Mubemba, sacré et son exploitation suivait des rites et des abstinences (abstinence sexuelle pendant 24 heures avant la descente dans les mines).

LangueModifier

Les Bemba parlent le bemba, une langue bantoue. Le nombre de locuteurs a été estimé à 3 602 000, dont 3 300 000 pour la Zambie (2001) et 300 000 pour la République démocratique du Congo (2001)[1]. Ces chiffres ne prennent pas en compte les populations établies en Angola. Ils ont été christianisés par Mgr Dupont (1850-1930) au début du XXe siècle.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) Fiche langue[bem]dans la base de données linguistique Ethnologue.
  2. Source BnF [1]

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (es) J. J. Corbeil, « Instrumentos Bemba », in Cuadernos (Madrid), 5 (9), juin 1991, 15 p.
  • Anne-Marie Dauphin-Tinturier, « Communication et tradition dans l'univers bemba (Zambie) »,, in Genève-Afrique (Genève), 27 (1), 1989, p. 89-106
  • Ch. Delhaise, « Chez les Wabemba », in Bulletin de la Société royale belge de géographie (Bruxelles), 32, 1908, p. 173-227 et 261-283
  • (en) Mwesa Isaiah Mapoma, « Mfukutu songs of the Bemba », in Ngoma : liaison bulletin of the Department of Ethnomusicology (Libreville), CICIBA, no 1, juillet 1989, p. 11-22
  • (en) P. M. B. Mushindo, A short history of the Bemba (as narrated by a Bemba), published for the Institute for African Studies by NECZAM, Lusaka, 1977, 1976, 98 p.
  • (en) Audrey I. Richards, Land, labour and diet in Northern Rhodesia; an economic study of the Bemba tribe, publ. for the International institute of African languages & cultures by the Oxford University Press, 1939, 423 p.
  • (en) Andrew Roberts, A history of the Bemba. Political growth and change in north-eastern Zambia before 1900, University of Wisconsin Press, Madison, 1973, 420 p. (ISBN 0299064506) (texte remanié d'une thèse)
  • Léon Verbeek, Contes de l'inceste, de la parenté et de l'alliance chez les Bemba, République démocratique du Congo, Karthala, Paris, 501 p. (ISBN 2-8458-6726-3)
  • Léon Verbeek, L'histoire dans les chants et les danses populaires : la zone culturelle Bemba du Haut-Shaba (Zaïre), Centre d'histoire de l'Afrique, Louvain-la-Neuve, Belgique, 1992, 137 p.
  • Léon Verbeek, Initiation et mariage dans la chanson populaire des Bemba du Zaïre, Musée royal de l'Afrique centrale, Tervuren, 1993, 345 p.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier