Ouvrir le menu principal

Beleg

elfe du légendaire de Tolkien
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'Elfe. Pour le roi d'Arthedain, voir Beleg. Pour les autres sens hors du légendaire, voir Beleg (homonymie).
Beleg

Beleg est un personnage de l'œuvre de J. R. R. Tolkien. Il apparaît notamment dans Le Silmarillion et Les Enfants de Húrin. Cet Elfe est souvent mentionné sous le nom de Beleg Cúthalion, « à l'arc de fer » (Strongbow). Il est l'un des capitaines du roi Thingol de Doriath dont il défend les frontières.

HistoireModifier

Nom Race Clan Pays Métier
Beleg Elfe Teleri Doriath Soldat (capitaine)

Avant la bataille de Nirnaeth Arnoediad, Beleg et Mablung supplièrent Thingol de les laisser s'en aller se battre avec les Noldor contre Morgoth. Thingol donna son accord à condition qu’il ne rejoignent pas l’armée des fils de Fëanor, jadis maudits par les valar, mais de rejoindre l’armée du roi Fingon (grand roi des Noldor avant et pendant Nirnaeth Arnoediad ). Après la bataille, Mablung et Beleg s’enfuient pour se réfugier à Doriath. Pendant un certain nombre d’années, ils ne quittèrent Doriath qu'en cas temps de nécessité ( pour effectuer des petits raids contre les serviteurs de Morgoth ) jusqu’à ce que Túrin vînt.

Beleg recueillit alors l'Homme Túrin, lors de son arrivée dans le royaume de Doriath, et le présenta au roi, qui l'élèva comme son fils. Pendant l'enfance de Túrin, Beleg vint souvent le chercher et lui enseigna le combat à l'arc et à l'épée ainsi qu'à survivre en forêt. Plus grand, Túrin défendit les frontières avec Beleg pendant plusieurs mois et ils devinrent bons amis.

En revenant des confins du royaume, Túrin fût insulté par l'elfe Saeros et le tua après un duel. Túrin s'enfuit de Doriath, croyant être tenu pour responsable et d'encourir la colère de Thingol, et ce fût Beleg qui proposa au roi d'aller rechercher Túrin pour le ramener, après que celui-ci eût été jugé innocent. Túrin prît entre-temps la tête d'un groupe de hors-la-loi errant à l'ouest de Doriath. Beleg le retrouva, mais Túrin refusa de rentrer, préférant être maître de ses propres hommes.

Túrin s'installa ensuite chez le nain Mîm et peu après, il y fût rejoint par Beleg. La région alentour pris le nom de Dor-Cúarthol, « Pays de l'Arc et du Heaume », et le pouvoir de Morgoth en fût chassé pour un temps. Mîm, prenant ombrage de la présence d'un Elfe dans sa maison, les trahit. Les Orques attaquèrent leur repaire par surprise, Túrin fût capturé et Beleg laissé pour mort. Grâce à sa faculté de guérison innée et ses talents de guérisseur, Beleg pût rapidement se lancer sur la piste des Orques. Il retrouva son ami, en pleine nuit, prisonnier au cœur de Taur-nu-Fuin. Il se servit de son épée Anglachel pour le délivrer de ses liens, mais le blessa légèrement par accident. Túrin, croyant voir un Orque penché sur lui, se jeta sur Beleg et le tua avec sa propre épée. Il fût enterré sur place avec son grand arc Belthronding.

Création et évolutionModifier

Critique et analyseModifier

AdaptationsModifier

Les récits dans lesquels Beleg apparaît n'ont pas été adaptés à la radio, au cinéma ou à la télévision. Le personnage a néanmoins inspiré les dessinateurs, comme Ted Nasmith[1].

Notes et référencesModifier