Bataillon de marche n° 5

Bataillon de Marche no 5
Création Juin 1943
Pays Drapeau de la France France
Branche armée de Terre
Type Bataillon de marche
Rôle Infanterie
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Poche de Royan et de la pointe de Grave
Commandant historique Henri Tourtet

Le Bataillon de marche n° 5 ou Bataillon antillais est une unité militaire française créée durant la Seconde Guerre mondiale et intégrée au sein des Forces françaises libres du général de Gaulle.

HistoireModifier

Après avoir quitté les Antilles sous domination vichyste de 1940 à 1943, les Forces françaises libres (FFL) bénéficient d'un entraînement par l'armée américaine à Fort Dix. Ils rejoignent l'Afrique du Nord en , d'abord Casablanca (Maroc) puis la Tunisie. Certains participent à la Bataille de Monte Cassino en Italie, d'autres débarquent le sur la plage de Cavalaire en Provence. Tous participent aux combats pour la libération de la France, de Royan à Strasbourg[1].

Henri Tourtet part pour l'Afrique du Nord puis gagne la métropole où il prend part aux combats de Libération de la France[2]. En , le BMA5 est présent sur la côte Atlantique où il est engagé dans les opérations de réduction de la poche de Royan[3]. Ayant reçu, le , l'ordre de s'emparer en 48 heures du village de Saint-Georges-de-Didonne, il s'acquitte de sa tâche en seulement quelques heures. Alors qu'il inspecte les lieux et s'avance à la sortie du bourg pour observer les lignes allemandes, il est tué par une rafale de mitrailleuse[2]. Il est inhumé à la nécropole nationale de Rétaud[3].

Il existe à Royan une Esplanade du 5e bataillon de marche des Antillais et Guyanais[4].

Personnalités ayant servi au bataillonModifier

Notes et référencesModifier

  1. Odile Paul, « Archives d'Outre-mer - 15 août 1944 : Le bataillon antillais participe au débarquement de Provence », sur francetvinfo.fr, (consulté le )
  2. a et b Vladimir Trouplin, Dictionnaire des Compagnons de la Libération, Elytis, (ISBN 2-356-39033-2)
  3. a et b « Biographie - Ordre National de la Libération »
  4. « Esplanade du 5e bataillon de marche des Antillais et Guyanais, Royan », sur museedelaresistanceenligne.org (consulté le )

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier