Bataille de Rovine

Bataille de Rovine
Description de cette image, également commentée ci-après
Une représentation de la bataille datant du XIXe siècle
Informations générales
Date
Lieu Rovine, Principauté de Valachie
Issue Victoire tactique valaque[1],[2],[3],[4]
Belligérants
Flag of Wallachia.svg Principauté de ValachieFictitious Ottoman flag 1.svg Empire ottoman
Commandants
Mircea Ier de ValachieBayezid Ier
Coat of arms of Moravian Serbia.svg Stefan Lazarević
Coat of arms of Mrnjavčević family (small).svg Marko Mrnjavčević
Zegligovic Coat of Arms.png Constantin Dragaš
Balsic small COA.svg Constantin Balšić
Forces en présence
InconnusInconnus
Pertes
Lourdes pertesLourdes pertes

Guerres ottomanes en Europe

La Bataille de Rovine a eu lieu le [5]. L'armée de Principauté de Valachie dirigée par le Voïvode Mircea Ier de Valachie défait l'armée ottomane dirigée par le Sultan Bajazet Ier.

BatailleModifier

EmplacementModifier

La bataillea probablement eu lieu près de l'Argeș[6], mais l'emplacement exact est inconnu.

ContexteModifier

Conscients de leur infériorité numérique, les Valaques utilisent contre l'invasion ottomane une technique similaire à la guérilla, en attaquant les détachements isolés et les approvisionnements.

Le champ de bataille est boisé et marécageux, empêchant les Ottomans de profiter de leur avantage numérique.

DéroulementModifier

Au cours de la bataille, les archers de Valachie ont permis de repousser l'assaut ottoman[7], puis une charge de cavalerie défait les troupes ottomanes. Les pertes sont lourdes dans les deux camps.

L'historiographie serbe retient que Stefan Lazarević et Marko Mrnjavčević ont dû se battre dans le camp des Ottomans lors de cette bataille. Marko y trouve la mort, et ses terres attribuées à l'Empire ottoman.

ConséquencesModifier

La bataille de Rovine est importante pour l'histoire roumaine.

L'année suivante, la Bataille de Nicopolis est une victoire ottomane qui marque l'avènement des Janissaires.

RéférencesModifier

  1. Fine 1994, p. 424
  2. Norman Angell, Peace Theories and the Balkan War, Kessinger Publishing, (ISBN 978-1-4191-4050-1, lire en ligne)
  3. Jim Bradbury, The Routledge Companion to Medieval Warfare, Routledge, , 381 p. (ISBN 978-0-415-22126-9, lire en ligne)
  4. Norman L. Forter et Demeter B. Rostovsky, The Roumanian Handbook, Ayer Publishing, , 320 p. (ISBN 978-0-405-02747-5, lire en ligne)
  5. Georgije Ostrogorski, History of the Byzantine state, New Brunswick, N.J, Rutgers University Press, , 624 p. (ISBN 978-0-8135-0599-2 et 978-0-813-51198-6), p. 551
  6. Dan Ioan Mureşan, « Avant Nicopolis: observations sur la campagne de 1395 pour le contrôle du Bas-Danube » [archive du ]
  7. Cronica bulgară la I. Bogdan, Ein Beitrag zur bulgarischen und serbischen Geschichtschreibung, în Archiv für slavische Philologie, p. 530. The historical sources mention that the sun was blocked out by the vast number of arrows.

Liens externesModifier