Bataille de Linnich

Bataille de Linnich
Description de cette image, également commentée ci-après
Croix de Saint Hubert sur la route de Linnich à Lindern
Informations générales
Date 3 novembre 1444
Lieu Linnich
Casus belli Succession du duché de Gueldre
Issue Victoire du prétendant de Juliers-Berg
Commandants
Gérard de Juliers-BergArnold d'Egmond
Coordonnées 50° 59′ 10,86″ nord, 6° 14′ 15,02″ est
Géolocalisation sur la carte : Rhénanie-du-Nord-Westphalie
(Voir situation sur carte : Rhénanie-du-Nord-Westphalie)
Bataille de Linnich
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
(Voir situation sur carte : Allemagne)
Bataille de Linnich

La Bataille de Linnich aussi appelée Bataille de la Saint-Hubert a eu lieu le , jour de la Saint-Hubert, près de la ville de Linnich dans l'arrondissement de Düren.

PrécédentsModifier

La succession du duché de Gueldre avait déjà donné lieu à une Guerre de Succession à la fin du XIVe siècle : Marie de Gueldre l'ayant emporté sur sa sœur Mathilde, fit hériter de ce duché les enfants qu'elle avait eus de son mariage avec Guillaume VI, duc de Juliers. Devient ainsi duc de Gueldre et de Juliers Guillaume, qui meurt sans enfant légitime, et cède donc les deux duchés à son frère Renaud. Celui-ci mourant à son tour sans enfant, ouvrit la succession au petit-fils de sa sœur Jeanne, Arnold d'Egmont.

Mais des cousins de Renaud, les ducs de Berg, descendants de Gérard VI de Juliers, beau-père de Marguerite et Marie de Gueldre, font valoir leurs droits sur le duché[1] : il s'ensuit une seconde Guerre de Succession de Gueldre (de), qui oppose le duc Gérard de Juliers-Berg à Arnold.

La batailleModifier

La bataille a lieu près de Linnich le 3 novembre 1444. La victoire de Gérard met fin à ce conflit entre les deux duchés qui s'éternisait depuis le XIVe siècle.

Les conséquencesModifier

En mémoire de cette bataille, Gérard de Juliers-Berg institua l'Ordre de Saint-Hubert, à l'instar de l'Ordre de la Toison d'or du duc de Bourgogne Philippe le Bon.

Par un accord de paix conclu à Dülken, Gérard de Juliers renonce au duché de Gueldre, mais le duc de Bourgogne, qui devait de fait intervenir dans l'histoire du duché de Gueldre, ne s'en tiendrait pas à cet accord.

BibliographieModifier

  • (de) Heinrich Oidtmann, Die Hubertusschlacht bei Linnich in Dichtung, Sage und Geschichte : Der hohe Orden vom heiligen Hubertus, Iéna, Fischer, (lire en ligne)
  • Walter Platzhoff: Vom Interregnum bis zur Französischen Revolution 1250 – 1789. In: Geschichte des Rheinlandes. G.D. Baedeker Verlagsbuchhandlung (Hrsg.), Essen 1922, Band 1, S. 187 ff.
  • Hugo Doergens: Chronik der Stadt Dülken. Dülken 1925.
  • Max Fischer: Die Hubertusschlacht und der Friede zu Dülken. In: Viersener Zeitung. Nr. 262, 8. November 1930.
  • Die Schlacht bei Linnich. In: Geldrischer Heimatkalender. 1994, S. 67-89.
  • Die Schlacht bei Linnich 1444. Jülich 1994 (Jülicher Forschungen H. 2).
  • M. Rousset, « Lettres d'Investiture accordées par l'Empereur Frédéric au Duc Gerhard, pour les Duchés de Juliers, de Gueldres, & les Comtés de Zutphen & de Ravensberg, l'année 1442 », dans Histoire de la succession aux duchez de Clèves, Berg & Juliers, aux Comtez de La Mark & de Ravensberg, et aux Seigneuries de Ravestein & de Winnendal. Tome second. Qui contient les Preuves Autentiques & les Documens, Amsterdam, J. Wetstein & G. Smith, (lire en ligne), p. 277-280

RéférencesModifier

  1. M. Rousset, « Lettres d'Investiture accordées par l'Empereur Frédéric au Duc Gerhard, pour les Duchés de Juliers, de Gueldres, & les Comtés de Zutphen & de Ravensberg, l'année 1442 », dans Histoire de la succession aux duchez de Clèves, Berg & Juliers, aux Comtez de La Mark & de Ravensberg, et aux Seigneuries de Ravestein & de Winnendal. Tome second. Qui contient les Preuves Autentiques & les Documens, Amsterdam, J. Wetstein & G. Smith, (lire en ligne), p. 277-280

Source de la traductionModifier

Liens externesModifier