Bataille de Jiangling (223)

Bataille de Jiangling (223)

Informations générales
Date Automne 222 - Juin 223
Lieu Sur la rive ouest et au centre de la région du fleuve Yangzi Jiang, dans la province de Jing[1]
Casus belli Déclaration d'indépendance du Wu
Issue Retraite du Wei, création du royaume de Wu
Changements territoriaux néant
Belligérants
royaume de WeiArmée de Sun Quan
Commandants
Cao Pi (Supervise depuis Wancheng)
Cao Zhen (Commande les opérations sur le front)
Zhu Ran
Forces en présence
Nombre exact inconnu, mais supérieures en nombre à l'armée de Sun Quan5,000+[2]

Campagne contre le Wu de Cao Pi

La bataille de Jiangling se déroule en 223,au début de la période des Trois Royaumes de l'Histoire de la Chine. Elle oppose le royaume de Wei aux armées de Sun Quan et a lieu dans la commanderie de Jiangling[3] de la Province de Jing. Cette bataille fait partie d'un plan d'invasion sur trois fronts imaginé par Cao Pi, l'empereur du Wei, pour s'emparer des territoires de Sun Quan. Cette campagne dure de l'automne 222 à l'été 223, mais les combats les plus intenses sont ceux pour la possession de la forteresse de Jiangling[4].

La situation avant la batailleModifier

Lorsque Liu Bei, le dirigeant du nouveau royaume de Shu, attaque Sun Quan lors de la bataille de Xiaoting en 222, Sun envoie immédiatement des présents à Cao Pi pour faire acte de soumission. En effet, Cao Pi a mis fin en 220 à la dynastie Han, et fondé un nouveau royaume, le Wei, en se proclamant empereur. Hors Liu Bei vise lui aussi le trône impérial, d'où se rapprochement rapide entre les deux ennemis du Shu.

Normalement, une telle soumission fait de Sun Quan un vassal du Wei, mais dans les faits, il agit comme s'il était totalement indépendant. Cette attitude ambiguë amène Liu Ye, un conseiller de Cao Pi, à proposer à l'empereur du Wei d'attaquer Sun Quan pendant qu'il est occupé à se battre contre le Shu. Mais Cao Pi rejette cette proposition, car il a besoin de la soumission de façade de Sun Quan pour renforcer son autorité et celle de la dynastie qu'il vient de fonder. Ce n'est qu'après la victoire de Sun Quan sur Liu Bei en août 222, que Cao Pi commence à planifier une attaque contre Sun Quan. A contrario, Liu Ye s'oppose à ce projet, car il juge qu'il arrive trop tard[5]. La mobilisation des troupes du Wei commence lors du neuvième mois lunaire de 222; alors que Cao Pi demande régulièrement à Sun Quan d'envoyer son fils aîné en otage à la cour du Wei. Peu enclin à accéder à la demande de l'empereur du Wei, Sun Quan refuse en envoyant une lettre d'excuse rédigée sur un ton très humble[6]. Ce refus poli est rapidement suivi par une nouvelle demande de Cao Pi pour un envoi d'otage, qui est également rejetée, ce qui met fin aux pourparler de paix et déclenche la guerre[7].

Le plan d'attaque de Cao Pi prend place sur trois fronts en simultané : pendant que Cao Xiu attaque Dongkou et que Cao Ren doit prendre Ruxu; Cao Zhen et Xiahou Shang doivent capturer Jiangling, la capitale de la commanderie de Nan et de la province de Jing. En réponse à cette attaque, fin octobre ou début novembre 22, Sun Quan se déclare indépendant du Wei en décrétant le début de la première ère de son règne, l’ère Huangwu (黃武); une pratique normalement réservée aux seuls empereurs.

La batailleModifier

L'avancée des troupes du WeiModifier

Lorsque les armées du Wei commencent à marcher sur les territoires contrôlés par Sun Quan, ce dernier tente de régler la situation par la voie diplomatique, mais le Wei rejette toutes ses propositions[8]. Il utilise alors la seule option qui lui reste et tente, avec succès de renouer ces liens avec Liu Bei.

Le premier objectif du Wei est d'envahir la commanderie de Nan et ainsi prendre le contrôle de Jiangling, la capitale de la province de Jing. À priori, les armées du Wei partent de Xiangyang et Fancheng; d'où Cao Zhen, Xiahou Shang et Zhang He partent attaquer Jiangling[9], pendant que Cao Pi part de Luoyang, la capitale du Wei, en direction Wancheng, à la tête d'une armée de secours, pour le cas où un des fronts aurait besoin de renfort[10]. À ce point des opérations, la situation est critique pour les troupes de Sun Quan, car Zhu Ran, le général en chef de ses armées, a peu de troupes sous ses ordres. la situation s'aggrave encore lorsque les défenseurs de la commanderie de Nan sont débordés par l'attaque ennemie, après la victoire de Zhang He contre Sun Sheng (孫盛). Après cela, Zhang He avance pour aider le gros des troupes qui assiège Jiangling.

Le siège de JianglingModifier

Dès leur arrivée sur place, les troupes de Zhang He se mettent à construire des ponts flottants entre la rive sud du fleuve Yangzi Jiang, en face de Jiangling, et des bancs de sable situé plus au nord. Le but est d'installer des soldats dans cette zone pour couper les approvisionnements de Zhu Ran, qui est assiégé dans la ville[11]. En plus de garder à distance ses ennemis, Zhu Ran doit aussi s'occuper de maintenir l'ordre en ville. Ainsi, lorsque les réserves d'eau potable de la ville commencent à s'épuiser, des soldats et des civils s'entendent pour ouvrir les portes et se rendre au Wei, mais Zhu Ran ne leur laisse pas le temps de mettre leur plan à exécution[12].

De leur côté, les troupes du Wei doivent faire face à un sérieux problème, car les ponts flottants n'étant pas assez protégés, les troupes qui ont été déployées sur les bancs de sable font des cibles de choix pour les défenseurs. Finalement, la position doit être évacuée[13]. Rapidement, des renforts arrivent pour les troupes de Sun Quan, avec à leur tête Zhuge Jin et Yang Can (楊粲)[14]. Au vu de la situation, Pan Zhang dit : "Au début, la progression de l'armée du Wei fut très rapide, et les eaux de la rivière n'étaient pas assez profondes pour être navigables, ce qui fait que dans un premier temps, nous n'étions pas de taille face à eux."[15] Il donne ensuite l'ordre à ses hommes de remonter le cours du fleuve, pour s'installer cinquante li en amont du camp du Wei. Une fois arrivées sur place, les troupes de Pan Zhang coupent des arbres et récupèrent du bois flottant pour construire de grands radeaux chargés de bois. Ces radeaux sont ensuite embrasés et envoyé par le fleuve contre les ponts flottants, qui finissent tous réduits en cendres[16]. Une fois ce plan exécuté, Pan Zhang lève le camp et organise une contre-attaque contre les troupes du Wei.

Le conflit dure six mois et s’arrête en juin 223, lorsqu'une épidémie décime l'armée du Wei et force les survivants à lever le siège et se replier. C'est ainsi que, lorsque l'été débute, Cao Pi est déjà rentré à Luoyang[17].

ConséquencesModifier

Pendant que se déroule le repli depuis Jiangling, les batailles de Dongkou et Ruxu se concluent également par des victoires des troupes de Sun Quan, ce qui provoque un repli généralisé des troupes du Wei sur les trois fronts.

Ordre de batailleModifier

L'armée du WeiModifier

Troupes pour attaquer Jiangling et la commanderie de Nan:

Troupes de renfort de Wancheng:

L'armée de Sun QuanModifier

Troupes assurant la défense de Jiangling:

  • Général Qui Attaque le Nord (征北將軍) Zhu Ran[27]
    • Préfet de Jiangling (江陵令) Yao Tai (姚泰). Voyant que les défenseurs de Jiangling sont inférieurs en nombre aux troupes du Wei et que la forteresse va bientôt être à court de vivres, il tente de collaborer avec l'ennemi. Son complot étant découvert, il finit exécuté[28].
    • Marquis de Xuancheng Jiang Yi (蒋壹). Tué lors de la bataille de la commanderie de Nan[29].

Renforts:

Notes et référencesModifier

  1. Soit l'actuelle province de Jiangsu agrandie de la commanderie de Nan
  2. De nombreux soldats de l'armée de Sun Quan sont malades et il ne reste à Zhu Ran que 5000 soldats en état de se battre. (時然城中兵多腫病,堪戰者裁五千人。) Sanguozhi vol. 56.
  3. 江陵郡 La capitale de cette commanderie correspond à l'actuel Xian de Jiangling, Jingzhou, Hubei
  4. (en) Rafe De Crespigny, « Online Publications », Asian Studies (consulté le ) : « In many respects, the operations in Nan commandery appear to have been the most critical. »
  5. (備軍敗退,吳禮敬轉廢,帝欲興眾伐之,曄以為「彼新得志,上下齊心,而阻帶江湖,必難倉卒。」帝不聽。) Sanguozhi vol. 14.
  6. (秋九月,魏乃命曹休、張遼、臧霸出洞口,曹仁出濡須,曹真、夏侯尚、張郃、徐晃圍南郡。權遣呂範等督五軍,以舟軍拒休等,諸葛瑾、潘璋、楊粲救南郡,朱桓以濡須督拒仁。時揚、越蠻夷多未平集,內難未弭,故權卑辭上書,求自改厲,"若罪在難除,必不見置,當奉還土地民人。) Sanguozhi vol. 47.
  7. (en) Rafe De Crespigny, « Online Publications », Asian Studies (consulté le ) : « This, of course, meant war, and war came very quickly. In the ninth month, Cao Pi gave orders for three armies to move south against the Yangzi. »
  8. (en) Rafe De Crespigny, « Online Publications », Asian Studies (consulté le ) : « Sun Quan made one further attempt to avoid open conflict, sending a letter in humble language, and suggesting that he might retire to Jiao province if that would appease Cao Pi's indignation. And he also sent a letter to Hao Zhou, who had formerly acted on his behalf in Wei, suggesting that he would be interested in a marriage alliance between Sun Deng and a lady of the Cao clan »
  9. a et b (... 召郃與真並朝許宮,遣南與夏侯尚擊江陵。郃別督諸軍渡江,取洲上屯塢。) Sanguozhi vol. 17.
  10. (魏遣曹真、夏侯尚、張郃等攻江陵,魏文帝自住宛,為其勢援,連屯圍城。) Sanguozhi vol. 56.
  11. (en) Rafe De Crespigny, « Online Publications », Asian Studies (consulté le ) : « At another time, during a period of low water, the attackers were able to seize an island in the river, join it with pontoon bridges to their camps on the northern bank, and thus cut the defenders off from support and supplies. »
  12. (en) Rafe De Crespigny, « Online Publications », Asian Studies (consulté le ) : « At one stage, there was a plot by some of the frightened defenders to open the gates and surrender to the mercy of the enemy, but it was discovered and crushed. »
  13. (en) Rafe De Crespigny, « Online Publications », Asian Studies (consulté le ) : « The position, however, was too exposed for the Wei forces to maintain themselves in safety, and the Wu armies launched a counter-attack which recaptured the salient. »
  14. (諸葛瑾、楊粲並會兵赴救,未知所出,而魏兵日渡不絕。) Sanguozhi vol. 55.
  15. (璋曰:"魏勢始盛,江水又淺,未可與戰。") Sanguozhi vol. 55.
  16. (便將所領,到魏上流五十里,伐葦數百萬束,縛作大筏,欲順流放火,燒敗浮橋。) Sanguozhi vol. 55.
  17. (en) Rafe De Crespigny, « Online Publications », Asian Studies (consulté le ) : « At last, after six months, there was sickness in the invaders' camp, and they withdrew to the north. By the beginning of summer Cao Pi had returned to Luoyang. »
  18. a et b (與夏侯尚等征孫權,擊牛渚屯,破之。) Sanguozhi vol. 9.
  19. (上軍大將軍曹真征硃然於江陵,毗行軍師。) Sanguozhi vol. 25.
  20. (黃初三年,車駕幸宛,使尚率諸軍與曹真共圍江陵。) Sanguozhi vol. 9.
  21. a et b (贼两头并前,官兵一道引去,不时得泄,将军石建、高迁仅得自免。) Sanguozhi vol. 14.
  22. (秋九月,魏乃命曹休、張遼、臧霸出洞口,曹仁出濡須,曹真、夏侯尚、張郃、徐晃圍南郡。) Sanguozhi vol. 47.
  23. (帝自許昌南征,諸軍兵並進,權臨江拒守。十一月辛丑,行幸宛。) Sanguozhi vol. 2.
  24. (大駕幸宛,征南大將軍夏侯尚等攻江陵,未拔。...) Sanguozhi vol. 14.
  25. (五年,幸广陵泗口,命荆、扬州诸军并进。会群臣,问:“权当自来不?”咸曰:“陛下亲征,权恐怖,必举国而应。又不敢以大众委之臣下,必自将而来。”晔曰:“彼谓陛下欲以万乘之重牵己,而超越江湖者在於别将,必勒兵待事,未有进退也。”大驾停住积日,权果不至,帝乃旋师。) Sanguozhi vol. 14.
  26. (與夏侯尚圍江陵,使聘別屯沔口,止石梵,自當一隊,御賊有功,遷後將軍,封新野侯。) Sanguozhi vol. 18.
  27. a et b (權遣將軍孫盛督萬人備州上,立圍塢,為然外救。) Sanguozhi vol. 56.
  28. (江陵令姚泰領兵備城北門,見外兵盛,城中人少,穀食慾盡。因與敵交通,謀為內應。垂發,事覺,然治戮泰。) Sanguozhi vol. 56.
  29. ((蒋钦)子壹封宣城侯,领兵拒刘备有功,还赴南郡,与魏交战,临陈卒。) Sanguozhi vol. 55.
  30. a et b (權遣潘璋、楊粲等解而圍不解。) Sanguozhi vol. 56.
  31. a et b (魏將夏侯尚等圍南郡。分前部三萬人作浮橋,渡百里洲上。諸葛瑾、楊粲並會兵赴救,未知所出,而魏兵日渡不絕。) Sanguozhi vol. 55.
  32. (吳錄曰:曹真、夏侯尚等圍硃然於江陵,又分據中州,瑾以大兵為之救援。) Wu Lu annotation in Sanguozhi vol. 52.
  33. (權將諸葛瑾與尚軍對江,瑾渡入江中渚,而分水軍於江中。) Sanguozhi vol. 9.

BibliographieModifier