Bataille de Dongkou

Bataille de Dongkou

Informations générales
Date Automne (9e mois lunaire) 222 - Hivers (11e mois lunaire) 222[1]
Lieu Dongkou[2]
Casus belli Déclaration d'indépendance du Wu
Issue Victoire à la Pyrrhus du Wu; retraite de l'armée du Wei
Changements territoriaux néant
Belligérants
royaume de Weiroyaume de Wu
Commandants
Cao XiuLü Fan

Campagne contre le Wu de Cao Pi

La bataille de Dongkou est un combat naval qui a lieu entre la fin de l'année 222 et le début de l'année 223, pendant la période des Trois Royaumes de l'Histoire de la Chine. Cette bataille fait partie d'un conflit à plus grande échelle entre le royaume de Wei et le royaume de Wu. Elle s’achève par une victoire à la Pyrrhus du Wu.

Situation avant la batailleModifier

En 222, lors de la bataille de Xiaoting, les troupes de Sun Quan réussissent à vaincre celle de Liu Bei, l'empereur du Shu. Cette victoire est en partie due au fait que le clan Sun a fait soumission à Cao Pi, qui lui a assuré en retour un soutien non négligeable. En effet, ce dernier a fondé en 220 le royaume de Wei, après avoir renversé le dernier empereur de la dynastie Han, et c'est pour renforcer son pouvoir qu'il a accepté d'aider les Sun dans leur conflit contre Liu Bei, car ce dernier visait aussi le trône impérial[3]. Cependant, le principe même de cette alliance est controversé, aussi bien chez les Sun qu'au sein du Wei[4]. En effet, 14 ans plus tôt, Sun Quan avait refusé de se rendre à Cao Cao, le père de Cao Pi, et lui avait infligé une cuisante défaite à la bataille de la Falaise rouge. Du côté de Cao Pi, ce dernier et ses conseillers n'apprécient pas que Sun Quan porte le titre de "Roi du Wu", alors que le Wei ne voit en lui qu'un vassal[5]. Au sein des forces armées de Sun Quan, on juge que l'alliance avec le Wei est devenue inutile depuis que la défaite de Liu Bei à Xiaoting a rendu le Shu trop faible pour menacer les possessions des Sun. Enfin, Sun Quan agissait comme s'il ne comptait pas renouveler cette alliance[6].

Très vite, les plans de Cao Pi pour éviter que les Sun ne renouent des relations avec le Shu tombent à l'eau, lorsque Sun Quan et Liu Bei renouent leur alliance. L'empereur du Wei tente de contrer ce rapprochement en demandant à Sun Quan d'envoyer Sun Deng, son fils aîné, comme otage à Luoyang, la capitale du Wei. Sun Quan décline poliment l'invitation, et s'excuse auprès de Cao Pi, en lui expliquant que son fils est trop jeune et sa santé trop précaire pour qu'ils puisse partir loin de chez lui et de sa famille[7]. Dans un premier temps, Cao Pi n'insiste pas, mais il finit par réitérer sa demande pour avoir Sun Deng en otage, demande qui est à nouveau rejetée.

Finalement, les relations diplomatiques entre le Wei et les Sun sont rompues et Cao Pi se prépare pour attaquer Sun Quan. Ce dernier multiplie les ambassades pour essayer de négocier la paix, mais en vain. En novembre 222, Sun Quan prend acte de la situation et déclare son indépendance[8].

La batailleModifier

Préparatifs et premiers mouvementsModifier

À l'automne de l'année 222 (soit le 9e mois lunaire de 222) Cao Pi donne l'ordre à Cao Xiu, Zhang Liao et Zang Ba d'attaquer Dongkou (洞口);pendant que Cao Ren attaque Ruxu (濡須); et que Cao Zhen, Xiahou Shang, Zhang He et Xu Huang assiègent la commanderie de Nan (南郡)[9]. En riposte à cette attaque, Sun Quan nomme Lü Fan chef de 5 armée et l'envoie contrer Cao Xiu; pendant que Zhuge Jin, Pan Zhang et Yang Can (楊粲) sont envoyés pour briser le siège de la commanderie de Nan, qui est défendue par Zhu Ran. Enfin, Zhu Huan doit défendre la forteresse de Ruxu contre les attaques de Cao Ren[10].

L'offensive du WeiModifier

Dans un premier temps, l'armée du Wei, supérieure en nombre, réussit à briser la ligne de front du Wu. Les deux camps doivent composer avec une violente tempête qui frappe la région et qui provoque des pertes au sein de l'armée de Lü Fan, tout en ralentissant l'avancée des troupes de Cao Xiu. Ce dernier agit comme une tête brûlée, avançant sans précautions malgré la situation ; au point que ses subordonnés et ses soldats doivent régulièrement le modérer. Ce trait de caractère de Cao Xiu était bien connu, et lorsque Cao Pi s'en est inquiété, Dong Zhao, un des principaux conseillers de la famille Cao, avait assuré à l'empereur du Wei que les troupes de Cao Xiu allaient faire le nécessaire pour modérer ce dernier[11]. Mais plus que Cao Xiu, c'est Zhang Liao qui inquiète et effraye Sun Quan. Lorsqu'il apprend que ce général du Wei participe à la campagne, il dit à ses subordonnés : "Zhang Liao est peut-être malade, mais il est toujours un adversaire à craindre. Faites attention !". Les craintes de Sun Quan sont fondées, car lors des combats, Zhang Liao et les généraux qui l'accompagnent finissent par infliger une défaite à Lü Fan[12]. En effet, quand Cao Xiu, Zhang Liao et Zang Ba passent à l'attaque, Lü Fan, accompagné de Xu Sheng, Quan Cong et Sun Shao, prend la tête de la flotte de Sun Quan et met le cap sur Dongkou pour y affronter l'ennemi[13].

L'affrontement a lieu au début de l'année 223, quand Cao Xiu donne l'ordre à Zang Ba d'attaquer le petit fort de Xuling. Zang Ba échoue et est rapidement défait, mais Cao Xiu et Zhang Liao prennent l'avantage sur Lü Fan et les troupes de ce dernier commencent à battre en retraite en désordre.

Retournement de situation et retraite du WeiModifier

C'est alors que des renforts arrivent à point nommé, ce qui permet à Sun Shao et Xu Sheng de bloquer l'avance du Wei, puis de repousser petit à petit l'ennemi. En effet, sur les autres fronts de l'invasion le Wei subit défaite sur défaite et ses armées battent en retraite dans le désordre. Lorsque ces nouvelles arrivent à Dongkou, le moral des troupes de Sun Quan monte en flèche, pendant que celui des soldats du Wei s'effondre. Finalement, Cao Xiu se replie avec son armée et retourne à Luoyang, la capitale du Wei.

ConséquencesModifier

Après la défaite du Wei à Dongkou et l'échec de l'invasion de la région ouest du Yangzi Jiang, Sun Quan saisit sa chance et lance une offensive durant l'été 223, qui lui permet de détruire la nouvelle commanderie que le Wei venait de créer à Qichun. À la suite de ces victoires, Sun Quan se sent assez sûr de lui pour se déclarer empereur et fonder le royaume de Wu, proclamant ainsi la troisième et dernière des trois dynasties de la période des trois royaumes.

Enfin, Sun Lang est banni du clan Sun, ce qui l'oblige à changer son nom en Ding Lang, et est renvoyé de l'armée.

Ordre de batailleModifier

L'armée du WeiModifier

  • le Grand Général qui Conquiert l'Est (征東大將軍) Cao Xiu
  • Le général de l'Avant-garde (前將軍) Zhang Liao
  • Zang Ba

L'armée de Sun QuanModifier

La bataille dans les œuvres de fictionModifier

Dans le roman historique Les Trois Royaumes, Zhang Liao est tué lors de cette bataille, alors qu'il défend Cao Pi qui est attaqué par Ding Feng, un des généraux de Sun Quan. Il est touché à la taille par une flèche tirée par Ding Feng et meurt des suites de ses blessures peu après la bataille. Cao Pi lui organise alors des funérailles grandioses[14].

La fiction face à la réalité historique

Selon la biographie de Zhang Liao contenue dans le Sanguozhi , ce dernier meurt de maladie. En 222, il est déjà malade lorsqu'il participe à la bataille de Dongkou et si le Sanguozhi confirme la plupart des détails comme l'avertissement de Sun Quan à ses troupes et la défaite de Lü Fan qui se transforme en victoire au dernier moment; il n'est fait nulle part mention d'une blessure par flèche. Dans cette biographie, il est écrit que la bataille fait empirer l'état de santé de Zhang Liao et qu'il finit par mourir dans le courant de l'année 223, à Jiangdu[15],[16].

Notes et référencesModifier

  1. (秋九月,魏乃命曹休、張遼、臧霸出洞口,曹仁出濡須,曹真、夏侯尚、張郃、徐晃圍南郡。 ... 冬十一月,大風。呂範等兵溺死者數千,余軍還江南。曹休使臧霸以輕船五百、敢死萬人襲攻徐陵,燒攻城車,殺略數千人。) Sanguozhi vol. 47.
  2. 洞口; situé au sud de l'actuelle province de Jiangsu, sur la rive du Yangzi Jiang située en face de la ville de Nanjing
  3. (en) Rafe De Crespigny, « Online Publications », Asian Studies (consulté le ) : « With the full defeat of Liu Bei in the late summer and early autumn of 222, Sun Quan had obtained all possible benefit from his formal submission to Cao Pi and the empire of Wei, and he wasted very little time in breaking that connection. »
  4. (en) Rafe De Crespigny, « Online Publications », Asian Studies (consulté le ) : « It had never been popular with his officers. »
  5. (en) Rafe De Crespigny, « Online Publications », Asian Studies (consulté le ) : « , and even at the time of his enfeoffment as King of Wu there had been those who argued against accepting such a rank from the usurping Emperor, and who suggested that Sun Quan should take some independent title as Lord of Nine Provinces, claiming hegemony in support of Han. This was, as we have discussed, quite inappropriate and impractical in the circumstances, and the submission to Cao Pi was an essential preparation for dealing with Liu Bei. »
  6. (en) Rafe De Crespigny, « Online Publications », Asian Studies (consulté le ) : « On the other hand, the alliance with the north was always a matter of expediency, and there seems no probability that Sun Quan intended it to last any longer than it needed. »
  7. (en) Rafe De Crespigny, « Online Publications », Asian Studies (consulté le ) : « Sun Quan sent up a letter of apology, saying that his son was too young and delicate in health to be sent away from home, and for the time being Cao Pi did not press the matter. »
  8. (en) Rafe De Crespigny, « Online Publications », Asian Studies (consulté le ) : « At this ultimatum, surely by no means unexpected, in the tenth month, being early November of 222, Sun Quan declared his independence of Wei. »
  9. (秋九月,魏乃命曹休、張遼、臧霸出洞口,曹仁出濡須,曹真、夏侯尚、張郃、徐晃圍南郡。) Sanguozhi vol. 47.
  10. (權遣呂範等督五軍,以舟軍拒休等,諸葛瑾、潘璋、楊粲救南郡,朱桓以濡須督拒仁。) Sanguozhi vol. 47.
  11. (en) Rafe De Crespigny, « Online Publications », Asian Studies (consulté le ) : « His adviser Dong Zhao assured him he need have no such worry: even if Cao Xiu was hot-headed enough to court such disaster, his wiser subordinates would be quite well aware of the dangers and would refuse to support him. Cao Pi may have been re-assured that Cao Xiu would not do anything rash, but there is nothing in the record to suggest that anyone under his command had any confidence of the most limited success. »
  12. (權甚憚焉,敕諸將:「張遼雖病,不可當也,慎之!」是歲,遼與諸將破權將呂范。) Sanguozhi vol. 17.
  13. (曹休、張遼,臧霸等來伐,范督徐盛、全琮、孫韶等,以舟師拒休等於洞口。) Sanguozhi vol. 56.
  14. Sanguo Yanyi ch. 86.
  15. 江都, ce qui correspond actuellement à la ville de Jiangdu, Yangzhou, Jiangsu
  16. (遼還屯雍丘,得疾。帝遣侍中劉曄將太醫視疾,虎賁問消息,道路相屬。疾未瘳,帝迎遼就行在所,車駕親臨,執其手,賜以御衣,太官日送御食。疾小差,還屯。孫權復叛,帝遣遼乘舟,與曹休至海陵,臨江。權甚憚焉,敕諸將:「張遼雖病,不可當也,慎之!」是歲,遼與諸將破權將呂范。遼病篤,遂薨於江都。) Sanguozhi vol. 17.

BibliographieModifier