Luoyang

ville-préfecture du Henan, en Chine
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Luoyang
洛阳市
Luoyang
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province ou région autonome Henan
Statut administratif Ville-préfecture
Code postal Ville : 471000[1]
Code aéroport LYA
Indicatif +86 (0)0379[1]
Immatriculation 豫C
Démographie
6 549 941 hab. (2010)
Densité 430 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 39′ 00″ nord, 112° 26′ 00″ est
Altitude 144 m
Superficie 1 522 900 ha = 15 229 km2
Divers
PIB total 111,2 milliards de yuans (2005)
PIB par habitant 17 383 yuans (2005)
Localisation
Localisation de Luoyang
Géolocalisation sur la carte : Chine
Voir sur la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Luoyang
Géolocalisation sur la carte : Chine
Voir sur la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Luoyang
Liens
Site web www.ly.gov.cn

Luoyang, ou Loyang (chinois : 洛阳市 ; pinyin : luòyáng shì) est une ville-préfecture de la province du Henan en Chine. On y parle le dialecte de Luoyang (zh) du mandarin zhongyuan. Située sur le Fleuve Jaune, elle est l'une des quatre capitales historiques de la Chine.

HistoireModifier

 
Statue du Duc de Zhou qui a fondé la ville, vers 1036.

Elle fut à plusieurs reprises capitale de la Chine ancienne : sous les Zhou orientaux (-771 à -256, alors nommé Luoyi (洛邑, luòyì, « ville ou district de Luo »), les Han orientaux[2] (25-220), le royaume de Wei (220-265, période des Trois Royaumes), les Jin occidentaux (265-316) et les Wei du Nord (494-534 ; la dynastie fut fondé en 386 mais eut d'abord sa capitale à Píngchéng). Sous les Sui (581-618) et les Tang (618-907), elle fut capitale secondaire aux côtés de Chang'an, l'actuelle Xi'an. L'empereur Daizong, se serait enfui à Luoyang en 763 pour échapper à une armée de cavaliers tibétains qui envahit la capitale chinoise de Chang'an sous le règne de Trisong Detsen, 38e roi du Tibet (740-797).

Le premier établissement bouddhique de Chine, le Baimasi ou temple du Cheval blanc y fut établi en 68 par Mingdi des Han. Les plus anciennes versions de sûtras du bouddhisme mahāyāna à nous être parvenues sont les traductions chinoises que le moine kouchan Lokakshema fit entre 178 et 189 à Luoyang, en particulier le Pratyutpanna Sûtra qui introduit le bouddha Amitābha et le premier fragment du Prajñāpāramitā Sûtra d’où sont tirés le Sūtra du Cœur et le Sūtra du Diamant.

D'une manière globale, l'histoire a retenu que le bouddhisme en Chine au début de notre ère s'est propagé à partir de Lo-yang[2].

La ville de Luoyang, capitale de la Chine en 192, était réputée imprenable. Pour la protéger, une gigantesque porte fut construite au seul passage possible : cette entrée porte le nom de Hu Lao.

Selon la légende, les pivoines, plus exactement les pivoines arbustives (牡丹), furent bannies de Chang'an vers 700 par l'impérieuse impératrice Wu Zetian pour avoir refusé de fleurir sur son ordre une nuit d'hiver, et sont devenues depuis l'emblème de Luoyang.

ÉconomieModifier

En 2005, le PIB total a été de 111,2 milliards de yuans, et le PIB par habitant de 17 383 yuans[3].

Subdivisions administrativesModifier

La ville-préfecture de Luoyang exerce sa juridiction sur quinze subdivisions - six districts, une ville-district et huit xian :

  • le district de Xigong - 西工区 Xīgōng Qū ;
  • le district de Laocheng - 老城区 Lǎochéng Qū ;
  • le district hui de Chanhe - 瀍河回族区 Chánhé huízú Qū ;
  • le district de Jianxi - 涧西区 Jiànxī Qū ;
  • le district de Jili - 吉利区 Jílì Qū ;
  • le district de Luolong - 洛龙区 Luòlóng Qū ;
  • la ville de Yanshi - 偃师市 Yǎnshī Shì ;
  • le xian de Mengjin - 孟津县 Mèngjīn Xiàn ;
  • le xian de Xin'an - 新安县 Xīn'ān Xiàn ;
  • le xian de Luanchuan - 栾川县 Luánchuān Xiàn ;
  • le xian de Song - 嵩县 Sōng Xiàn ;
  • le xian de Ruyang - 汝阳县 Rǔyáng Xiàn ;
  • le xian de Yiyang - 宜阳县 Yíyáng Xiàn ;
  • le xian de Luoning - 洛宁县 Luòníng Xiàn ;
  • le xian de Yichuan - 伊川县 Yīchuān Xiàn.

CulteModifier

La ville est le siège du diocèse catholique de Luoyang avec la cathédrale de la Mère-de-Dieu (Le siège est vacant). Le , le vicariat est élevé en diocèse par la bulle Quotidie Nos de Pie XII[4]'[5].

TransportModifier

Le Métro de Luoyang est en construction est la première ligne devrait être opérationnel en décembre 2021.

Richesse culturelleModifier

le Mount Laojun (Henan) (en) en Chine, est situé dans la province du Henan, à 2 heures 30 de route au sud-ouest de Luoyang. Cette structure architecturale située sur le plus haut pic des monts Funiu[6] (2 217 d’altitude) est l’une des destinations les plus populaires de la région. Cette montagne doit son nom à l’un des philosophes fondateurs du Taoïsme, Lao Tseu, qui s’y serait retiré pour s’immerger dans la spiritualité. En 2010 une statue de bronze haute de 38 mètres fut érigée en son honneur. En 2019, l’état jugea que cette statue n’était pas conforme et devait être retirée ; il fut alors ordonné aux autorités locales de voiler la statue, symbole de la culture taoïste, en attendant que le nécessaire soit fait. Les vues à couper le souffle qu’offrent le mont Laojun valent largement le détour et l'on peut y accéder en téléphérique[7].

JumelagesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Codes postaux et téléphoniques du Henan, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel
  2. a et b A Dictionary of Buddhism par Damien Keown publié par Oxford University Press, (ISBN 9780192800626), page 159
  3. (en) « Market Profiles on Chinese Cities and Provinces » (actualisation 11/2006)
  4. Le , Pie XII annonçait l'établissement de la hiérarchie de l'Église catholique de Chine, avec l'érection de vingt provinces ecclésiastiques, comprenant 79 diocèses et 38 vicariats apostoliques. Deux mois plus tôt, le , Mgr Thomas Tien Ken-sin avait été élevé au cardinalat, devenant le premier cardinal chinois - et même asiatique.
  5. Liste de 70 cathédrales catholiques romaines de Chine.
  6. Les monts Funiu, l'étrange beauté des sommets du mont Laojun.
  7. Située au sud du fleuve Jaune, à l'ouest de la province du Henan, la ville de Luoyang est l'un des berceaux de la civilisation chinoise.. Petit Futé.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier