Ouvrir le menu principal

La bataille de Fort Mims se déroula au début de la guerre civile creek, le 30 août 1813, lorsqu'une troupe de guerriers Creeks (entre 750[2] et 1000[1] hommes), appartenant à la faction des Red Sticks, sous le commandement de Peter McQueen et de William Weatherford, attaqua l'avant poste de Fort Mims[1]. L'installation militaire abritait alors, en plus des 265 soldats et hommes de la milice[1], environ 270 civils, Blancs et Indiens. Après de lourdes pertes (environ 200 hommes), les Creeks conquirent le fort et y massacrèrent la presque totalité de ses occupants (517 victimes et 36 rescapés)[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h et i Thrapp, p. 1524
  2. a et b Heidler, p. 133

SourcesModifier

  • (en) « Creek War » in David Stephen Heidler et Jeanne T. Heidler, Encyclopedia of the War of 1812, Santa Barbara, Calif. : ABC-CLIO, 1997. (ISBN 9780874369687)
  • (en) « Weatherford, William (Lamochattee, Red Eagle) » in Dan L. Thrapp, Encyclopedia of frontier biography : in three volumes Lincoln : University of Nebraska Press, 1991. (OCLC 23583099)
  • Jean Pictet, L'Épopée des Peaux-Rouges, Éditions du Rocher, Monaco, 1994, pages 389 et suivantes, (ISBN 2-268-01722-2)