Bataille d'Éphèse

bataille en 498 av. J.-C.
Bataille d’Ephèse
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de la Grèce à l’époque de la bataille d’Ephèse
Informations générales
Date -498
Lieu Éphèse
Casus belli Révolte de l’Ionie
Issue Victoire perse décisive
Belligérants
Grecs d’Asie MineureEmpire perse
Commandants
Eualcide (en)Artapherne

Guerres médiques

La bataille d’Ephèse est un combat survenu sur les hauteurs d’Éphèse, au printemps -498, lors de la révolte de l'Ionie, entre le satrape perse Artapherne et le général érétrien, Eualcide (en).

DéroulementModifier

Hérodote relate que quand les Perses, qui se préparaient à assiéger la ville de Milet apprirent que Charopinos, le frère d’Aristagoras, avait organisé, avec l’aide du contingent athénien, une diversion et ravagé Sardes, l’ancienne capitale de Crésus devenu le siège d’une satrapie, ils se réunirent pour voler au secours d’Artapherne[1]. Découvrant, à leur arrivée à Sardes, que les Grecs venaient de la quitter, ils se lancèrent à leur poursuite[1]. Le satrape Artapherne les intercepte sur les hauteurs d’Éphèse. Forcés de se retourner, les Grecs se préparèrent au combat[1]. Holland suggère que les forces perses consistaient essentiellement en cavalerie, d’où leur capacité à rattraper les Grecs[2]. La cavalerie perse typique de l’époque était probablement une cavalerie dont la tactique consistait à épuiser un ennemi statique en le harcelant avec une volée d’escarmouches successives[3].

Fatigués et démoralisés, les Grecs, qui ne faisaient pas le poids devant les Perses, furent complètement mis en déroute dans la bataille qui s’ensuivit[1],[2]. Beaucoup furent tués, dont le général Eualcide lui-même[1]. Les Ioniens survivants se réfugièrent dans leurs villes respectives, tandis que les Athéniens et les Érétriens restants réussissaient à revenir à leurs navires pour faire voile vers la Grèce[1],[2].

NotesModifier

  1. a b c d e et f Hérodote V, 102
  2. a b et c Tom Holland 2006, p. 160-162.
  3. John F. Lazenby 1993, p. 232.

SourcesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Tom Holland, Persian Fire : The First World Empire and the Battle for the West, New York, Doubleday, , 418 p. (ISBN 978-0-385-51311-1).
  • (en) John F. Lazenby, The Defence of Greece 490-479 BC, Warminster, Aris & Phillips Ltd., , 294 p. (ISBN 978-0-85668-591-0).

Voir aussiModifier