Bassar

ville du Togo

Bassar
Bassar
Palais royal de Bassar
Administration
Pays Drapeau du Togo Togo
Région Région de la Kara
Indicatif téléphonique international +(228)
Fuseau horaire UTC +0
Démographie
Population 64 888 hab. (2006)
Densité 782 hab./km2
Géographie
Coordonnées 9° 15′ 39″ nord, 0° 46′ 48″ est
Altitude 299 m
Min. 291 m
Max. 320 m
Superficie 8 300 ha = 83 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Afrique
Voir sur la carte administrative d'Afrique
City locator 14.svg
Bassar
Géolocalisation sur la carte : Togo
Voir sur la carte administrative du Togo
City locator 14.svg
Bassar
Géolocalisation sur la carte : Togo
Voir sur la carte topographique du Togo
City locator 14.svg
Bassar

Bassar est une ville située dans le centre du Togo. Elle est le chef-lieu de la préfecture de Bassar.

Elle se situe dans la région de la Kara et compte 64 888 habitants en 2006.

HistoireModifier

ReliefModifier

Dominée par des montagnes arides, sillonnée de rivières, la région de Bassar offre de splendides panoramas sur une zone de savanes arborées.

 
Paysage montagneux de la ville de Bassar

SportModifier

La ville compte un club de football, le Gbikinti de Bassar.

CultureModifier

La région est réputée pour être le centre de la culture des ignames. Chaque année la fête des ignames, "D'pontr/N'dack" (fête des moissons), marque en pays Bassar et Konkomba le début d'une nouvelle année. Ils pratiquent aussi la danse du feu communément appelé "T'bol".La région recèle aussi de magnifiques hauts fourneaux qui attestent du travail ancestral du fer dans la région.

 
Danse du feu en pays Bassar
 
Statue à l'image d'un danseur de T'bol à Bassar

ArchitectureModifier

Bassar possède des bâtiments modernes néanmoins il possède surtout des maisons en terre cuite comme la plupart des pays africains

 
Maisons en terre cuite de Bassar

Personnalités nées à BassarModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Maurice Piraux (et Muriel Devey), « Bassar », in Le Togo aujourd'hui, Éditions du Jaguar, Paris, 2010 (nouvelle éd.), p. 116-118 (ISBN 978-2-86950-451-6)

Sur les autres projets Wikimedia :