Bas Edixhoven

Sebastiaan Johan « Bas » Edixhoven, né le à Leyde, est un mathématicien néerlandais, spécialiste de théorie des nombres et de géométrie algébrique.

Bas Edixhoven
Image dans Infobox.
Edixhoven à Oberwolfach en 2008
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (59 ans)
LeydeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Frans Oort (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Edixhoven a fait ses études à Utrecht, où il a soutenu en 1989 une thèse dirigée par Frans Oort (de)[1]. De 1989 à 1991, il a été professeur assistant à l'université de Californie à Berkeley, puis il a passé un an à Utrecht. Il a été professeur à l'Université de Rennes I de 1992 à 2002 (1e classe à partir de 1998), puis à l'Université de Leyde. Il a été professeur invité en 1997 à Berkeley et en 1998 au Tata Institute à Bombay.

Edixhoven a obtenu, pour partie avec l'un de ses élèves[1], Andrei Yafaev (de), des résultats liés à la conjecture de Yves André et Frans Oort sur les sous-variétés des variétés de Shimura, en prouvant des cas particuliers[2]. Outre la géométrie algébrique arithmétique, les formes modulaires et la théorie des nombres, il a travaillé sur les codes correcteurs, sur lesquels il a fait des recherches pour le ministère français de la Défense et Canon.

Il est coéditeur de Compositio Mathematica (de 2003 à 2012), du Journal de théorie des nombres de Bordeaux (de 1998 à 2004), des Expositiones Mathematicae et du Journal of Number Theory.

De 1989 à 1992, il a bénéficié d'une bourse d'études Huygens du ministère néerlandais de la recherche. De 1995 à 2002, il a été membre de l'Institut universitaire de France. Il est membre depuis 2009 de l'Académie néerlandaise des sciences, dont il était membre correspondant depuis 2001. Il a été conférencier invité au Congrès européen de mathématiques de 2008 à Amsterdam.

Sélection de publicationsModifier

  • (en) « Serre's Conjecture », dans Gary Connell, Joseph H. Silverman, Glenn Stevens (éd.), Modular forms and Fermat's Last Theorem, Springer,
  • « Le rôle de la conjecture de Serre dans la démonstration du théorème de Fermat », Gazette des Mathématiciens,‎ , p. 25-41
  • (en) Avec Jan-Hendrik Evertse (éd.), Diophantine approximation and abelian varieties, Springer, coll. « Lecture Notes in Mathematics » (no 1566), , 2e éd. (1re éd. 1993) (lire en ligne)
  • (en) « On the computation of coefficients of a modular form », dans F. Hess, S. Pauli, Michael Pohst (de) (éd.), Algorithmic Number Theory (ANTS VII, Berlin), Springer, coll. « Lecture Notes in Mathematics » (no 4076), (lire en ligne), p. 30-39

Notes et référencesModifier

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Bas Edixhoven » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b (en) « Sebastiaan Johan Edixhoven », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. (de) B. Edixhoven, « Special points on the product of two modular curves », Compositio Mathematica, vol. 114,‎ , p. 307-320 (lire en ligne) ; (en) B. Edixhoven, « On the André-Oort conjecture for Hilbert Modular Surfaces », dans Carel Faber, Gerard van der Geer (de), Frans Oort (éd.), Moduli of Abelian Varieties, Birkhäuser, (lire en ligne), p. 133-156, preprint sur arXiv:math/9911272 ; (de) Bas Edixhoven et Andrei Yafaev, « Subvarieties of Shimura Varieties », Ann. Math., vol. 157,‎ , p. 621-645 (lire en ligne). La conjecture de André-Oort a été démontrée en 2006 par Yafaev, Emmanuel Ullmo et Bruno Klingler, sous l'hypothèse de Riemann généralisée.

Liens externesModifier