Bartolomeu Bueno da Silva

explorateur (bandeirante) brésilien (1672-1740)
Bartolomeu Bueno da Silva
Bartolomeu Bueno da Silva1.jpg
Statue de Bartolomeu Bueno da Silva parc Trianon, sur l’avenue Paulista à São Paulo.
Biographie
Naissance
Décès
Surnom
AnhangueraVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Bartolomeu Bueno da Silva (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Bartolomeu Bueno da Silva Tafel.JPG
Plaque commémorative

Bartolomeu Bueno da Silva, dit le deuxième Anhangüera (Santana de Parnaíba, 1672 - Vila Boa de Goiás, 1740), fut un des plus importants bandeirantes et découvreurs de l’intérieur du Brésil.

À 12 ans, il accompagna son père dans une première expédition partie de São Paulo, qui traversa le territoire de l’actuel État de Goiás et suivit le Rio Araguaia. Recherchant le cours du Rio Vermelho (pt), l’expédition découvrit un village indigène du peuple Goiá. La légende dit que les indiennes du village étaient richement ornées de feuilles d’or et refusaient de dévoiler l’origine du métal. Le père, montrant de l’alcool brûlant dans un récipient, aurait menacé de mettre le feu à toutes les sources et rivières. Impressionnés, les Indiens montrèrent le gisement et lui donnèrent le surnom d'« Anhangüera » ce qui signifie « vieux diable » en langue tupi.

En 1722, quarante ans plus tard, il partit de São Paulo pour s’enfoncer dans l’intérieur parcouru par son père. Pendant trois ans, cette nouvelle expédition se déplaça sous ses ordres dans l’intérieur à la recherche de ses anciennes découvertes. Ils ne les retrouvèrent pas mais fondèrent un noyau de peuplement, appelé Barra, qui fut transféré en 1727 vers les marges du Rio Vermelho sous le nom de Santana, devenu plus tard la Vila Bueno et aujourd’hui la cité de Goiás Velho.

Anhangüera fut le dernier des grands bandeirantes qui ont découvert les chemins vers l’Est du Brésil.

HommagesModifier

Plus des rues dans plusieurs villes des États de Goiás et de Tocantins.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier