Banc de communion

mobilier d'église
Le banc de communion de l'église Saint-Sulpice, à Jumet

Un banc de communion est un mobilier d’église séparant le sanctuaire de la nef. La reforme liturgique de Vatican II a conduit à sa disparition dans les églises catholiques qui ne sont pas monuments historiques.

Formant balustrade séparant le sanctuaire de la nef, il était souvent aménagé dans les églises catholiques comme supportant une tablette basse et longitudinale, avec nappe, permettant aux fidèles s’y agenouillant d’y recevoir le pain eucharistique à la fin de la messe, des mains du prêtre circulant de l’autre côté.

La réforme liturgique introduite par le concile Vatican II - et la nouvelle manière de recevoir la communion - a conduit à l’élimination du banc de communion dans beaucoup d’églises. S’il n’y a généralement plus de séparation physique entre les deux espaces, la présentation générale du Missel romain [PGMR] demande cependant qu’il y ait une distinction entre sanctuaire et nef dans les églises [PGMR n°295], que ce soit une différence de niveau, de décor ou d'une autre manière.