Bailliage de Bouzonville

Le bailliage de Bouzonville est une ancienne entité administrative du duché puis de la province de Lorraine, ayant existé de juin 1751 à 1789. Il fut créé à la suite de la suppression du Bailliage d'Allemagne.

HistoireModifier

Régi par la coutume générale de Lorraine, les lieux situés dans ce bailliage faisaient partie du diocèse de Metz et de celui de Trèves.

D'apres Durival, la langue française y était encore moins répandue que dans le bailliage de Boulay.

Le château de Berg, Nennig & Weis, Nittel & Reling ont été cédés à l'Impératrice-Reine en 1769. Ces localités étaient auparavant dans ce Bailliage.
Le village d'Hostembach, cédé au Roi par le prince de Nassau, a été mis dans ce bailliage par lettres-patentes du . Quelques parties ont été également cédées à l'électeur de Trèves par la convention du .

CompositionModifier

Communautés qui étaient dans le bailliage de Bouzonville en 1779 :

Rattaché au diocèse de MetzModifier

Rattaché au diocèse de TrèvesModifier

SourceModifier

  • M. Durival, Description de la Lorraine et du Barrois, Tome second, 1779.

NotesModifier

  1. mi-parties avec Trèves.
  2. mi-partie avec le Luxembourg.
  3. la partie droite.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Valérie Ziegler, Criminels et victimes dans le bailliage de Bouzonville dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, 1998.

Articles connexesModifier