Ouvrir le menu principal

Basket Astarac Club Mirande

(Redirigé depuis BAC Mirande)
BAC Mirande
Généralités
Nom complet Basket Astarac Club Mirande
Fondation 1975
Disparition
Couleurs bleu et blanc
Salle La Poudrière, Mirande
Palmarès principal
National[1] Nationale féminine 1A (3)

Le Basket Astarac Club Mirande (plus connu sous le nom de BAC Mirande) est un club féminin français de basket-ball aujourd’hui disparu. Le club issu de la petite ville de Mirande (3 527 habitants en 2014) a marqué le championnat de France en remportant trois titres nationaux (1988-1989-1990).

HistoriqueModifier

Fondé en 1975 par Michel Esperon, le BAC Mirande a accueilli en son sein le fleuron des joueuses françaises. Le nom de Astarac vient de celui de l’ancien comté dont Mirande était autrefois le fief.

Professeur de sport muté dans le Gers, Alain Jardel s'implique pour développer la section féminine du club qu'il fonde en 1978[2]. En 1975, la section masculine accède au championnat régional et y joue un rôle intéressant avec Jean-Aimé Toupane[2]. Il la mène rapidement au niveau régional, puis en Nationale 3, puis après trois saisons en Nationale 2 (dont deux accessions manquées sur le fil), le Basket Astarac Club atteint l'élite. Le club compte un dixième des licenciées du Gers et forme localement la plupart des joueuses comme Annick Lalanne, l'internationale Martine Campi, ou Florence Roussel, dont en 1985 aucune n'est payée, le club préférant investir dans un centre de formation ou la qualité des déplacements[2].

Le club été trois fois champion de France (Nationale féminine 1A) en 1988, 1989 et 1990, puis a été dissous le par manque de budget[3].

PalmarèsModifier

Entraîneurs successifsModifier

Joueuses célèbres ou marquantesModifier

RéférencesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a b et c Pascal Legendre, « Mirande, les produits du terroir », sur basketeurope.com (publication originale Maxi Basket), (consulté le 29 juillet 2019)
  3. Laurent Chasteaux, « Pour avoir cru à un sponsor fantôme, le BAC Mirande n'existe plus », sur humanite.fr, (consulté le 4 novembre 2014)

Lien externeModifier