Edwin Balch DuPar, né le à Plum Creek (Nebraska) et mort le à Los Angeles (quartier d'Hollywood, Californie), est un directeur de la photographie (membre de l'ASC) et technicien des effets visuels américain, souvent crédité Edwin B. DuPar[1].

Edwin B. DuPar
Description de l'image image manquante.jpg.
Nom de naissance Edwin Balch DuPar
Surnom Ed
Naissance
Plum Creek (Nebraska)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Décès (à 75 ans)
Los Angeles (Hollywood, Californie)
Profession Directeur de la photographie
Technicien des effets visuels
Films notables Directeur de la photographie :
La Rue des vipères
L'Enfer noir
Le Miracle de Fatima
Terreur à l'ouest
De la Terre à la Lune
Technicien des effets visuels :
Les Fantastiques Années 20
Passage pour Marseille
Le Rebelle
Séries notables Directeur de la photographie :
Le Choix de...
Cheyenne
Maverick
La Rue des vipères (1923) :
Florence Vidor face à Monte Blue
L'Enfer noir (1927) :
Louise Dresser et Jason Robards Sr.
De la Terre à la Lune (1958) :
Joseph Cotten et Debra Paget

Biographie modifier

Edwin B. DuPar fait carrière au sein de la Warner où son premier long métrage (sa filmographie comprend aussi de nombreux courts métrages) comme chef opérateur est La Bourrasque (en) de William A. Seiter (1922, avec Marie Prevost et Kenneth Harlan). Ultérieurement, mentionnons La Rue des vipères d'Harry Beaumont (1923, avec Florence Vidor et Monte Blue), L'Enfer noir de Lloyd Bacon (1927, avec Louise Dresser et Jason Robards Sr.), Le Miracle de Fatima de John Brahm (1952, avec Gilbert Roland et Angela Clarke), le western Terreur à l'ouest d'André de Toth (1954, avec Randolph Scott et Dolores Dorn) et De la Terre à la Lune de Byron Haskin (1958). Le dernier film dont il dirige les prises de vues est la coproduction américano-espagnole El redentor (1959).

Il est par ailleurs technicien des effets visuels sur cinquante-cinq films américains de la Warner, depuis Le Dernier Round de Michael Curtiz (1937) jusqu'à Les Cadets de West Point de Roy Del Ruth (1950), en passant notamment par Les Fantastiques Années 20 de Raoul Walsh (1939), Passage pour Marseille de Michael Curtiz (1944) et Le Rebelle de King Vidor (1949).

Il est aussi chef opérateur de seconde équipe sur trois films des années 1950, dont Géant de George Stevens (1956).

Enfin, à la télévision américaine, il est directeur de la photographie sur treize séries à partir de 1955, dont Le Choix de... (trois épisodes, 1955-1956), ainsi que les séries-westerns Cheyenne (quatre épisodes, 1956-1960) et Maverick (huit épisodes, 1957-1961).

Le huitième épisode de Maverick est diffusé le . Edwin B. DuPar meurt cinq mois après, à 75 ans.

Filmographie partielle modifier

Cinéma modifier

Directeur de la photographie modifier

Technicien des effets visuels modifier

 
Les Fantastiques Années 20 (1939) :
Humphrey Bogart, James Cagney et Jeffrey Lynn (de g. à d.)
 
Vive monsieur le maire (1949) :
Elsa Lanchester, Barbara Bates et Danny Kaye (de g. à d.)
 
Vive monsieur le maire (1949) :
Extrait du générique de début

Chef opérateur de seconde équipe modifier

Télévision modifier

Directeur de la photographie (séries)

Note et référence modifier

  1. Noms alternatifs (d'après l'IMDb ci-après) : Edwin DuPar, Edwin A. DuPar, E.B. DuPar, Ed DuPar (avec ou sans espace entre Du et Par)

Liens externes modifier