Ouvrir le menu principal
Représentation informatique de la dynamique des fluides autour du X-43 Scramjet à Mach 7

En aérodynamique, les vitesses hypersoniques sont des vitesses qui sont hautement supersoniques. En général, on considère que ce régime d'écoulement est atteint à partir d'un Mach de 5 environ. Le régime hypersonique est un sous-élément du régime supersonique.

Le régime d'écoulement hypersonique est atteint lorsque des réactions de dissociation moléculaire sont présentes au sein du gaz en écoulement : ce dernier peut être localement tellement chaud qu'un plasma se crée. Les propriétés habituelles de l'écoulement sont alors souvent modifiées (couche limite, turbulence).

L'étude des écoulements hypersoniques nécessite des souffleries très spéciales, ou l'utilisation de codes de calcul qui nécessitent la prise en compte de la dissociation moléculaire.

Les écoulements hypersoniques sont intéressants principalement pour l'étude des écoulements rencontrés lors des rentrées atmosphériques :

  1. autour des têtes de rentrée de missiles balistiques ;
  2. autour des navettes ou capsules spatiales.

Quelques aéronefs hypersoniquesModifier

  • Aéronef hypersonique expérimental HTV-2 (Mach 20).
  • Planeur hypersonique Avangard (Mach 20).
  • Planeur hypersonique "Advanced Hypersonic Weapon" en développement par l'armée américaine (Mach 17)
  • Missile antiaérien 40N6[1] du futur système de défense antimissile S-400F[2] et S-500 (Mach 12).
  • Missile anti-missile Sprint (Mach 10).
  • Missile aérobalistique hypersonique Russe Kinjal (Mach 10).
  • Planeur hypersonique porteur de charges nucléaires chinois, Wu-14 (Mach 10).
  • Prototype d'avion sans pilote hypersonique X-43 Scramjet (un peu moins de Mach 10).
  • Missile du système antibalistique américain THAAD (Mach 8)
  • Missile de croisière hypersonique Zircon (Mach 8).
  • Missile furtif quasi-balistique 9M723 utilisé dans le système de missile courte portée Iskander-M (Mach 7).
  • Missile de croisière hypersonique BrahMos-II en développement conjointement par la Russie et l'Inde (Mach 7).
  • Missile antiaérien 48N6[3], 48N6DM[4] du système de défense antimissile S-400 Triumph (Mach 6,5[4])
  •  Prototype d'avion sans pilote hypersonique X-51 Waverider (Mach 6).
  • Prototype d'aéronef hypersonique chinois Xingkong 2 (Mach 6).

Notes et référencesModifier

  1. (en) « 40N6 », sur www.deagel.com, (consulté le 3 novembre 2018)
  2. (en) « S-400F », sur www.deagel.com, (consulté le 3 novembre 2018)
  3. (en) « www.deagel.com/Defensive-Weapons/48N6_a000994001.aspx?br=ro& - Traducteur », sur www.microsofttranslator.com, mise à jour le 26 décembre 2017 (consulté le 2 novembre 2018)
  4. a et b (en) « www.deagel.com/Defensive-Weapons/48N6DM_a000994003.aspx?br=ro&=& - Traducteur », sur www.microsofttranslator.com, mise à jour le 25 septembre 2018 (consulté le 2 novembre 2018)