Ouvrir le menu principal

Autoroute A8 (Belgique)

autoroute de Belgique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A8 et Autoroute A8.

Autoroute A8
Cartouche signalétique représentant l'A8 Cartouche signalétique représentant la E429 Cartouche signalétique représentant la E42
carte

Autres noms La Hennuyère
Caractéristiques
Longueur 73 kilomètres
Direction est / ouest
Extrémité est  E19 à Hal
Intersections
 E42 à Tournai
 E403 à Tournai
Extrémité ouest A27 E42 à Baisieux Drapeau de la France
Réseau autoroute belge, route européenne
Territoires traversés
Région Régions wallonnes et flamandes
Villes principales Hal, Tournai, Lille (France)

L'autoroute belge A8 (se confondant en grande partie avec la Route européenne E429) est une autoroute qui part de la boucle de contournement de Hal (N203a), ville située au sud-ouest de Bruxelles. Le projet initial faisait partir cette autoroute du Ring de Bruxelles (à la hauteur de l'actuelle sortie 16) à Anderlecht, afin de relier directement la capitale à Tournai.[1]. Le caractère d'apparence démesurée de cette actuelle sortie 16 du ring s'explique par le fait qu'il s'agissait à l'origine d'un échangeur autroutier. L'actuelle route B201 qui relie cette sortie 16 à l'hôpital Erasme correspond par ailleurs à l'embryon de cette autouroute, en réalité le tronçon Bruxellois de celle-ci. Cela explique qu'elle a été construite avec un aspect autoroutier certain [2].

La réalisation de cette autoroute, essentiellement sur le territoire wallon, a toutefois permis le désenclavement du Hainaut occidental en le reliant presque à la capitale (Bruxelles),en réalité à Hal, tout en concrétisant la jonction entre cette dernière et la métropole française de Lille. La dernière sortie est celle de Blandain non loin de la frontière française.

C'est en 2000, grâce aux moyens financiers mobilisés par la Société de Financement complémentaire des Infrastructures (SOFICO), que l'achèvement de la A8 en province de Hainaut, a pu être mené à bien.

Il a fallu construire plusieurs ouvrages importants pour réaliser le dernier tronçon de 21 km, situé dans un paysage rural, entre Ghislenghien et Hacquegnies, et qui devait franchir des lignes de chemin de fer, la Dendre ainsi qu'un réseau très dense de voiries locales. Parmi ces ouvrages, citons le Tunnel de Rebaix et le Tunnel du Bois d'Houtaing (entre Ath et Frasnes-lez-Anvaing).

Ce dernier tronçon fait d'ailleurs l'objet d'une taxation au bénéfice de la SOFICO, la société qui a bâti l'autoroute et qui est ainsi rémunérée par la Région wallonne en fonction du nombre de véhicules qui y transitent. Des portiques de comptage y sont installés à cet effet.

De l'échangeur de Tournai jusqu'à la frontière française, l'autoroute a également le statut européen de E42.

Quelques tergiversations locales et communautaires ont fait craindre que l'A8 ne puisse jamais être relié de manière efficace au Ring (autoroute périphérique) de la capitale Belge. La traversée du territoire flamand qui devait permettre à l'A8 de rejoindre le tronçon déjà construit à Anderlecht, et d'ainsi relier directement le Hainaut occidental à la capitale ne fut jamais réalisé. Il fut aussi question de relier Quenast à l'échangeur de Haut-Ittre[3]. Cette position a toutefois évolué vers une résolution de la congestion au niveau du contournement de Hal[4].

Sommaire

Description du tracéModifier

Liste des croisements, échangeurs, sorties et ouvrages d'art de l'autoroute[5]
  Dénomination Destinations BK
  Fin de l'autoroute, prolongée par la N203a   3,0
  21 Halle   Hal 3,2
  22 Halle Zuid   Hal 4,3
  23 Hondzocht Tubize 7,4
  24 Bierghes Rebecq (dont Bierghes) 12,0
  25 Hoves N285 Enghien (dont Hoves, Petit-Enghien) 18,5
  26 Enghien   Enghien (dont Hoves), Soignies 19,6
  27 Marcq   Enghien (dont Marcq) 21,6
  28 Bassilly N263 Biévène, Silly (dont Bassilly) 27,2
    Hellebecq   29,3
  29 Lessines   Lessines (dont Ghislenghien, Hellebecq) 31,9
  30 Ath   Ath, Lessines 36,9
  Tunnel de Rebaix (180 m)   39,9
  Tunnel du Bois d'Houtaing (350 m)   46,8
  32 Leuze   Leuze-en-Hainaut, Frasnes-lez-Anvaing, Renaix 52,3
  Mourcourt (vers Hal)   63,0
  Échangeur de Tournai     Autoroute MonsTournai (autoroute de Wallonie) 66,2
  33 Tournai Nord   Tournai (dont Kain, Mont-Saint-Aubert) 66,2
  34 Tournai Ouest   Tournai (dont Froyennes, Ramegnies-Chin), Pecq 69,9
    Froyennes   71,8
  Échangeur de Marquain     Autoroute TournaiCourtraiBruges 73,0
  35 Blandain   Tournai (dont Blandain, Marquain) 74,8
  Frontière française A27 E42 Lille 76,7

Statistiques de fréquentationModifier

Galerie d'imagesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Carte routière Pauli Road Map Belgique/Belgium Luxembourg,Pauli s.a. de Librairie et d'Edition, Bruxelles (Ixelles), ca 1975
  2. https://www.google.com/maps/@50.8191176,4.2702934,3a,60y,259.59h,89.82t/data=!3m6!1e1!3m4!1sj3I_C2xYnxilFyY3xGvEcg!2e0!7i13312!8i6656
  3. http://archives.lesoir.be/haut-ittre-quenast-la-route-est-encore-longue-_t-19910612-Z0426R.html Haut-Ittre - Quenast: la route est encore longue in Le Soir, 12 juin 1991
  4. http://www.lalibre.be/actu/brabant/article/619157/ro-la-liaison-aux-oubliettes.html Ring 0 : La liaison aux oubliettes in La Libre, 25 octobre 2010
  5. Autosnelwegen.net – Tracé de l'autoroute

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :