Autocar (magazine)

magazine automobile britannique

Premier logo du magazine The Autocar.

Autocar est un magazine hebdomadaire britannique traitant d'automobile, publié par Haymarket Automobile Publications Ltd. Fondé en 1895[1], il se considère comme « le plus vieux magazine automobile du monde »[2]. Il y a maintenant plusieurs éditions internationales, y compris pour la Chine, l'Inde, la Nouvelle-Zélande et l'Afrique du Sud.

HistoireModifier

 
Publicité pour The Autocar (1897).
 
Une du 14 octobre 1932.

Le lancement de The Autocar remonte au 2 décembre 1895, sous l'impulsion de l'ingénieur britannique et grand amateur de cyclisme Henry Sturmey (en), associé à l'éditeur de presse Iliffe and Son Ltd, « dans l'intérêt du transport routier à propulsion mécanique », alors qu'on estime qu'il n'y avait, à cette époque, que six ou sept automobiles dans tout le Royaume-Uni. Dans son livre, Drive On![3] L. J. K. Setright suggère que le magazine a été mis en place par Sturmey avant tout comme support promotionnelle de l'entreprise de Harry J. Lawson, fondateur de la Daimler Motor Company et lui-même collaborateur du magazine à ses débuts. Sturmey, nommé rédacteur en chef du magazine, quitte son poste en 1901, après une série de blessures lors de courses cyclistes[4].

Autocar revendique avoir inventé l'essai routier en 1928, année où il a analysé l'Austin 7 durant le salon automobile Gordon England Sunshine. Autocar a été publiée une fois par semaine tout au long de sa vie, uniquement interrompu par les grèves des années 1970. En 1988, il a absorbé son concurrent The Motor également fondé par Sturmey et édité par Temple Press Ltd, le 28 janvier 1903, s'appelant brièvement Autocar & Motor, avant de revenir à Autocar. Le magazine a marqué de nombreuses premières dans son histoire, y compris les premiers essais sur route complets et des tests de performances indépendants des Jaguar XJ220, McLaren F1, et Porsche 911 GT1. Il a également été le premier magazine à produire des chiffres de performance enregistrés de façon indépendante pour la Bugatti Veyron, qui ont été publiés le 31 Mai 2006.

Articles réguliersModifier

  • News – comprend des photographies "scoop" et des informations sur des futurs modèles encore secrets.
  • First drives - brefs essais sur route de nouveaux modèles.
  • Groupe tests - analyse la façon dont un modèle est à comparer à ses rivaux
  • Motorsport – sommaire d'informations sur les courses, principalement la Formule 1 et les rallye.
  • Des essais sur route – test en profondeur et analyse d'un nouveau modèle, par numéro. Dans le numéro la plus proche de Noël, Autocar publie traditionnellement un "road test" d'un véhicule plus inhabituel. Ceux-ci ont inclus des tests de New Routemaster, le HMS Ark Royal, de la Concorde, et le HMS Diamond.
  • Nouvelles de Voitures d'occasion
  • Essais à Long terme d'une voiture
  • données de Nouvelles voitures

RédacteursModifier

Dans les années 1950, le rédacteur sportif du magazine, John Cooper, utilisa des pièces Cooper T11 pour créer la Cooper-Alta[5].

Parmi les anciens rédacteurs d'Autocar on compte Russell Bulgin, Chris Harris, et le présentateur de Top Gear James may[6].

Les rédacteurs actuels d'Autocar incluent Richard Bremner, le journaliste de Formule 1 Joe Saward, l'expert en voitures d'occasion James Ruppert, et le Rédacteur-en-Chef Steve Cropley.

L'actuel rédacteur en chef est Matt Burt.

Éditions internationalesModifier

Autocar a été concédée sous licence à des éditeurs à travers le monde et est maintenant publié dans 16 pays en dehors du royaume-UNI, y compris la Chine, l'Inde, l'Indonésie, le Japon, la Malaisie et le Vietnam[7].

Prix de venteModifier

Le prix originel de vente était de 3 pence.

En 1952, Autocar était vendu au détail pour un shilling, soit l'équivalent de cinq pence en monnaie Britannique post-décimalisation. En 1968, le prix d'Autocar est passé de deux shillings à deux shillings et six pence[8] (équivalent à une augmentation post-décimalisation de dix pence à douze pence et demie).

En 1972, le prix a été multiplié par cinq au cours de deux décennies depuis 1952, passant à 25 pence[9].

En 1992, le prix au numéro était de £1,25. En juin 2016, le magazine se vendait £3,80.

RéférencesModifier

  1. « Car magazines in 1993 », Mag Forum (consulté le 2 avril 2016)
  2. « The online home of the world’s oldest car magazine », Autocar, sur Autocar, (consulté le 2 octobre 2011)
  3. Setright, L. J. K., Drive On! : A Social History of the Motor Car, Granta Books, , 406 p. (ISBN 978-1-86207-698-3)
  4. Grace's guide Iliffe and Sons Retrieved 26 February 2013
  5. Kettlewell, Mike.
  6. « James May - Autocar - a set on Flickr », Flickr, (consulté le 2 octobre 2011)
  7. « Haymarket Media Group - Magazine - Autocar », Haymarket, sur Haymarket (consulté le 2 octobre 2011)
  8. « News and Views: Autocar 2s 6d », Autocar, no 3752,‎ , p. 59
  9. Jeffrey Daniels, « 25 Years Ago », Autocar, no 4203,‎ , p. 58–61

Liens externesModifier