Ouvrir le menu principal

Auguste Spinner

artiste français
Auguste Spinner
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
StrasbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Auguste Spinner, né le à Wissembourg et mort le à Strasbourg, est un peintre, décorateur, architecte, journaliste, militaire alsacien, membre du cercle de Saint-Léonard.

BiographieModifier

Les fresques du Musée historiques de HaguenauModifier

Auguste Spinner a réalisé, en 1905, pour le Musée historique de Haguenau les fresques des entrées de Haguenau avec la Porte de Wissembourg à Haguenau à la date de 1870, la Porte de Strasbourg à Haguenau, le Quai des Pêcheurs à Haguenau, l'Église Saint-Nicolas de Haguenau.

Le monument aux morts de GeisbergModifier

Il est à l'origine du projet d'édification d'un monument aux morts à Wissembourg, et il préside le comité d'érection[1]. Le sculpteur alsacien, Albert Schultz, choisit de rappeler non seulement la défaite de 1870, mais des victoires françaises de 1706 ou 1793. Le monument représente « une victoire ailée adossée à un obélisque couronné d’un coq gaulois »[2]. Un certain nombre des participants à la cérémonie d’inauguration du monument du Geisberg sont arrêtés[3], et Auguste Spinner doit s'exiler à Nancy[2].

DistinctionsModifier

  • Croix de guerre[4]
  • 1934 : officier de la Légion d'honneur[4], en tant qu'ancien délégué général du Souvenir français en Alsace, une association créée en 1887 pour entretenir les tombes de soldats et élever des monuments à leur mémoire[5].

Vie familialeModifier

Son fils, Georges Auguste Spinner, est architecte en chef des bâtiments civils et des palais nationaux dans le Bas-Rhin, chevalier de la Légion d'honneur[6].

Notes et référencesModifier

  1. Marie-Noëlle Denis, « Les monuments aux morts de la guerre de 1870 en Alsace », Revue des sciences sociales, no 35,‎ , p. 142-149 (lire en ligne, consulté le 21 octobre 2017).
  2. a et b « Le monument français du Geisberg, révélateur des tensions avant la Grande guerre », [PDF] [1]
  3. Gérald Sawicki, « Proscrits, internés et exilés : le cas des alsaciens-lorrains prisonniers politiques dans l’empire allemand (1914-1918) », Guerres mondiales et conflits contemporains, no 265,‎ (lire en ligne, consulté le 21 octobre 2017).
  4. a et b Notice, base Léonore [2].
  5. Mireille Hincker, « 1887 : Le Souvenir Français », Revue d'Alsace, no 135,‎ , p. 55-56 (lire en ligne, consulté le 21 octobre 2017).
  6. Notice Léonore, Georges Auguste Spinner [3]

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Le monument du Geisberg (1909) et son promoteur Auguste Spinner, Cercle d'histoire et d'archéologie de l'Alsace du Nord, Wissembourg, 2009, 72 p.
  • François Uberfill, « Tomasetti (Philippe), Auguste Spinner. Un patriote alsacien au service de la France », Revue d'Alsace, 136 | 2010, 536-537 [lire en ligne].
  • Philippe Tomasetti :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier