Ouvrir le menu principal

Église Saint-Nicolas de Haguenau

église située dans le Bas-Rhin, en France

Église Saint-Nicolas de Haguenau
Image illustrative de l’article Église Saint-Nicolas de Haguenau
Église Saint-Nicolas de Haguenau
Présentation
Protection  Inscrit MH (1930, église)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Commune Haguenau
Coordonnées 48° 49′ 13″ nord, 7° 47′ 32″ est

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

(Voir situation sur carte : Bas-Rhin)
Église Saint-Nicolas de Haguenau

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Nicolas de Haguenau

L'église Saint-Nicolas est un monument historique situé à Haguenau, dans le département français du Bas-Rhin.

LocalisationModifier

L'église Saint-Nicolas est un monument historique situé au 204 Grand Rue, 67500 Haguenau, dans le département français du Bas-Rhin (67).

HistoriqueModifier

L'église Saint-Nicolas est inscrite au titre des monuments historiques depuis 1930.

Cet édifice régulièrement agrandi et restauré à différents moments est de style gothique.

Vers 1164, l'empereur Frédéric Barberousse fait construire un hôpital avec oratoire pour déshérités et pauvres voyageurs. Il y établit des chanoines de l'ordre de Prémontré, sanctuaire dont la tour romane existe encore.

L'hôpital et le sanctuaire furent endommagés en 1298 par les Strasbourgeois pendant le siège de Haguenau. Elle est englobée vers 1300 dans l'église gothique. En 1424, l'église est agrandie. Une petite chapelle est construite par les Prémontrés en 1785 puis en 1786, ils font ajouter leur caveau funéraire enterré qui fut surmonté d'une chapelle du saint Sépulcre. Les baies et les voûtes actuelles sont de style néo-gothique et datent d'entre le XIXe et le XXe siècle.

En 1535 le couvent de l'hôpital et l'église furent vendu par les Prémontrés à la ville Et en 1643 les Prémontrés rachetèrent le tout. Pendant la Révolution, les bâtiments furent vendus à un particulier puis rachetés par les administrateurs de la paroisse. En 1846, la sacristie néo-gothique fut construite.

En 1932, une chapelle baptismale de style néo-gothique fut construite.

La Seconde Guerre mondiale fit d'énormes dégâts, la cloche du XIIIe siècle fut complètement détruite et la tour fut très endommagée. Mais l'église ne fut restaurée qu'à partir de 1965, la charpente d'origine de la nef fut supprimée ainsi que le décor peint qui était à l'intérieur de l'église.

ArchitectureModifier

Les murs de l'Église sont en grès et en briques avec chaînes. Le niveau octogonal de la tour qui fut reconstruit après la guerre est en béton essente d'ardoises. La flèche de la tour est en ardoise et la flèche de la tourelle est en cuivre. Le toit est constitué de tuiles plates modernes.

Les stalles et lambris ornant le chœur de l'église proviennent de l'abbaye de Neubourg. Ils ont été acquis après la Révolution par les habitants de la paroisse. Ils comportent deux styles différents. Le premier ensemble qui est le plus ancien sont des lambris avec stalles de style Louis XV, alors que le second ensemble est constitué de lambris de style Louis XVI.

L'intérieur de l'église saint Nicolas possède entre autres, un Saint Sépulcre monumental fait en grès dorée à l'origine datant du XIVe siècle et provenant de l'église Saint-Étienne de Strasbourg, installé en 1786 dans la chapelle, Il est constitué d'un encadrement architecturé gothique à trois travées verticales , d'un tombeau en façade avec trois soldats et un sur le côté droit en haut relief, deux statues du Christ en croix datant du XVIIIe siècle et du XIXe siècle.

Dont une statue de la Vierge à l'Enfant habillée du XVe siècle provenant sûrement du couvent des dominicains, et une statue de la Vierge à l'Enfant assise sur des nuages ornés de fleurs de lys et surmontée par un relief de Dieu le père, de 1700. Deux statues de la Vierge l'Immaculée dorée sur un socles de style Rococo du XVIIIe siècle,

Ainsi que des statues faites en grès de saint Norbert et de Saint Nicolas qui sont les fondateurs de l'ordre des Prémontrés et les patrons de l'église du XVe siècle, ces statues furent décapitées durant la Révolution et les têtes furent remplacées au XIXe siècle, ainsi qu'un tableau représentant en scène principale saint Norbert de Prémontré avec la Vierge à l'Enfant lui remettant le scapulaire, et en scène secondaire le Christ datant de la fin du XVIIIe siècle.

Les objets du culte était entre autres des chandelier de style Rococo en bois dorée avec un bâton de procession et des guirlandes fleuris du XVIIIe siè, clé ou encore un calice de style Néo-gothique du XIXe siècle.

A l'entrée du chœur se tiennent quatre statues , celles de saint Augustin, saint Ambroise, saint Grégoire et saint Jérôme qui sont de style baroque.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Pie Meyer-Siat, « Les orgues de l'église Saint-Nicolas à Haguenau », in Études haguenoviennes, 1989, no 15, p. 251-286
  • Laurent Ohlmann, « La paroisse et l'église Saint-Nicolas depuis 1870 », in Études haguenoviennes, 1989, no 15, p. 287-336
  • Brigitte Parent, « Inventaire du mobilier ancien et moderne de l'église Saint-Nicolas », in Études haguenoviennes, 1989, no 15, p. 217-250
  • Théodore Rieger, « L'église Saint-Nicolas de Haguenau : étude architecturale d'un édifice gothique des XIVe et XVe siècles », in Études haguenoviennes, 1989, no 15, p. 83-132
  • Jean-Paul Grasser et Roger Lesni " Haguenau art et architecture " (p. 132-137)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :