Ouvrir le menu principal

Auguste Nayel

sculpteur français
Auguste Nayel
Portrait Auguste Nayel.JPG
Attribué à Auguste Nayel, Autoportrait présumé (1900),
localisation inconnue.
Naissance
Décès
(à 63 ans)
Lorient
Nom de naissance
Auguste François Joseph Nayel
Nationalité
Activités
Autres activités
Maître
Distinctions
signature d'Auguste Nayel
signature

Auguste François Joseph Nayel, né le à Lorient (Morbihan) et mort dans la même ville le , est un sculpteur français.

Il est également professeur de dessin et fut le premier conservateur du musée de Lorient et cofondateur de la Société lorientaise des beaux-arts.

BiographieModifier

Auguste Nayel débute en 1859 dans les ateliers de sculpture de la marine sous la direction de M. Meslin, ou Mélin[1]. Il continua ses études à Angers sous la direction de Jules Dauban, dont il était considéré comme un des élèves les plus brillants[2].

Pendant la guerre franco-allemande de 1870, il sert comme officier de la Garde nationale mobile au siège de Paris[2].

Après la guerre, Il se fixe à Lorient et produit de nombreuses œuvres[2].

Il crée en 1872 un cours privé de dessin qui fut fermé en 1877[3].

Auguste Nayel débute au Salon de 1875[1].

Dès novembre 1881[3], il devient le directeur des cours municipaux de dessin, de sculpture sur bois et de modelage. Il est nommé professeur de dessin au lycée de Lorient en 1882[4]. Il est cofondateur de la Société lorientaise des beaux-arts[4],[5].

Il reçoit les Palmes académiques et est officier de l'Instruction publique[4].

Premier conservateur du musée de LorientModifier

Le musée de Lorient est officiellement créé par une délibération du conseil municipal le et est installé au premier étage de la Halle au Beurre, place Saint-Louis[3].

En 1887, Auguste Nayel est nommé premier conservateur du musée[3].

Le cours public de dessin dirigé par lui depuis novembre 1881 est également situé à la Halle au Beurre. Il y a un lien étroit entre le cours de dessin et le musée, car au XIXe siècle, les musées sont couramment considérés comme des instruments pédagogiques. La création du musée de Lorient correspond ainsi à une volonté d'instruire la population et de mettre des références esthétiques à disposition des artistes[3].

Charles Oge succède en 1907 à Auguste Nayel au poste de conservateur du musée. C'est sous sa responsabilité que le musée est transféré de la Halle au Beurre à la salle Dousdebès dans le quartier de la Nouvelle-Ville.

Le sculpteurModifier

Ses œuvres se rattachent à la sculpture d’inspiration régionale de la fin du XIXe siècle et offrent un intérêt documentaire par la précision des costumes : Deux vieux Bretons, Marie, La Récolte de pommes de terre… autant de pièces en terre cuite détruites pendant la Seconde Guerre mondiale[réf. nécessaire][6].

Les matériaux qu'il affectionne sont le bois, la terre cuite, le marbre ou le bronze[2].

ŒuvresModifier

 
La Fontaine de Neptune à Lorient, dessin anonyme non sourcé.

ExpositionsModifier

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier