Auguste Gérardin

peintre français

Auguste Gérardin né à Mulhouse le et mort à Paris le est un aquarelliste, dessinateur et illustrateur français.

Auguste Gérardin
Naissance
Décès
(à 84 ans)
Paris 14e
Nationalité
Activités
Maître
signature d'Auguste Gérardin
signature

BiographieModifier

 
« Gustave V, roi de Suède et la reine Victoria », publié dans Le Monde illustré (), gravure d'Auguste Lepère d'après un dessin de Gérardin, s'inspirant d'un croquis de Robert Haglund (sv).

Auguste (sans autres prénoms) Gérardin est le fils de Charles Nicolas Jean-Baptiste Gérardin, architecte à Mulhouse[1]. Après de solides études d'art, durant lesquelles il fut l'élève d'Horace Lecoq de Boisbaudran à la petite École à Paris entre 1867 et 1869, il commence à travailler comme dessinateur pour des bois d'actualité dans de nombreuses revues et magazines, dont Le Monde illustré, où il traite plus spécialement les personnages et l'actualité théâtrale. Il possède un quasi homonyme, le peintre Auguste Hippolyte Étienne Gérardin, né à Mulhouse, qui expose au Salon à partir de 1880, avec lequel il ne faut pas le confondre[2].

Il est membre en 1893 de la Société du livre illustré et travaille pour des éditeurs comme Mame et Édouard Pelletan. Il a illustré à la fin du XIXe siècle les œuvres de Paul Verlaine, François Villon, Henri Heine, Victor Hugo ou Émile Zola. Ses compositions sont principalement traduites en gravure sur bois par Auguste Lepère et son atelier.

En 1908, une édition d'Avant l'amour de Marcelle Tinayre est illustrée par Gérardin. En 1924, des amis ont organisé une exposition de ses œuvres. Marcelle Tinayre en parle dans plusieurs courriers[3], dans lesquels elle rapporte que Gérardin avait été très proche de son mari, le graveur sur bois Julien Tinayre, et de son neveu Louis Tinayre[4], peintre et reporter, puis qu'il se serait converti au catholicisme.

Il meurt dans le 14e arrondissement de Paris le [5].

ŒuvreModifier

On connaît de Gérardin des aquarelles (musée du Louvre), mais son œuvre est principalement constitué de dessins au traits parfois rehaussé en lavis.

Dans les collections publiquesModifier

IllustrationsModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier