Auguste Charlois

astronome français

Auguste Honoré Charlois, né le à La Cadière-d'Azur (Var) et mort le à Nice, est un astronome français, principalement connu pour la découverte de 99 astéroïdes entre 1887 et 1904, alors qu'il travaillait à l'observatoire de Nice[1].

Auguste Charlois
Description de cette image, également commentée ci-après
Maison natale à La Cadière-d'Azur
Naissance
La Cadière-d'Azur
Décès
Nice
Nationalité Française
Pays de résidence France
Profession
Astronome

BiographieModifier

Il naît à La Cadière-d'Azur dans le Var.

Sa première découverte est celle de (267) Tirza en 1887. Il a aussi découvert (433) Éros la même nuit que Gustav Witt mais Witt annonce la découverte le premier.

Il commence sa carrière à l'époque de la détection visuelle des petites planètes. Mais en 1891, Max Wolf a ouvert la voie à l'utilisation de l'astrophotographie qui augmente nettement le taux de détection des astéroïdes, ce qui permet à Wolf et Charlois d'en découvrir bien plus qu'ils n'auraient pu par la détection visuelle.

À l'âge de 45 ans il est tué par le frère de sa première femme, qui lui en voulait de s'être remarié[2]. Son beau-frère fut condamné aux travaux forcés à perpétuité en Nouvelle-Calédonie. Auguste Charlois est inhumé au cimetière de la Cadière d'Azur.

DistinctionsModifier

L'astéroïde (1510) Charlois porte son nom.

DécouvertesModifier

Astéroïdes découverts : 99
(267) Tirza
(272) Antonia
(277) Elvira
(282) Clorinde
(283) Emma
(284) Amalia
(285) Regina
(289) Nenetta
(293) Brasilia
(294) Felicia
(296) Phaéthuse
(297) Caecilia
(298) Baptistina
(300) Geraldina
(302) Clarissa
(305) Gordonia
(307) Niké
(310) Margarita
(311) Claudia
(312) Pierretta
(314) Rosalia
(316) Goberta
(317) Roxane
(318) Magdalena
(319) Leona
(327) Columbia
(331) Etheridgea
(336) Lacadiera
(337) Devosa
(338) Budrosa
(344) Desiderata
(345) Tercidina
(346) Hermentaria
(347) Pariana
(348) May
(349) Dembowska
(350) Ornamenta
(354) Eleonora
(355) Gabriella
(356) Liguria
(357) Ninina
(358) Apollonia
(359) Georgia
(360) Carlova
(361) Bononia
(362) Havnia
(363) Padua
(364) Isara
(365) Corduba
(366) Vincentina
(367) Amicitia
(368) Haidea
(370) Modestia
(371) Bohemia
(372) Palma
(373) Mélusine
(374) Burgundia
(375) Ursula
(376) Geometria
(377) Campania
(378) Holmia
(379) Huenna
(380) Fiducia
(381) Myrrha
(382) Dodona
(383) Janina
(388) Charybde
(389) Industria
(395) Delia
(396) Aeolia
(397) Vienna
(398) Admète
(400) Ducrosa
(402) Chloé
(403) Cyané
(404) Arsinoé
(405) Thia
(406) Erna
(409) Aspasie
(410) Chloris
(411) Xanthe
(414) Liriope
(416) Vaticana
(423) Diotime
(424) Gratia
(425) Cornelia
(426) Hippo
(427) Galène
(429) Lotis
(430) Hybris
(431) Néphélé
(432) Pythia
(437) Rhodia
(438) Zeuxo
(441) Bathilde
(451) Patientia
(453) Tea
(498) Tokio
(537) Pauly

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. D. Godillon, « Initiation élémentaire à l'astronomie : IX. Les astéroïdes », L'Astronomie, vol. 82,‎ , p. 359-363 (lire en ligne)
  2. a et b « Charlois, l'astronome assassiné »