Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour la formation politique française, voir Parti colorado (Uruguay) et Association nationale républicaine (France).

Association nationale républicaine - Parti colorado
(es) Asociación Nacional Republicana-Partido Colorado
Image illustrative de l’article Parti colorado (Paraguay)
Logotype officiel.
Présentation
Président Hércules Alliana Rodríguez
Fondation
Siège 25 de Mayo N° 842 c/ Tacuary,
Asuncion, Paraguay
Premier vice-président Dario Filartiga Ruiz Diaz
Positionnement Droite
Idéologie Conservatisme
Libéral-conservatisme
National-conservatisme
Affiliation internationale Union démocrate internationale
Union des partis latino-américains
Couleurs Rouge et blanc
Site web anr.org.py
Représentation
Députés
46 / 80
Sénateurs
20 / 45
Parlement du Mercosur
10 / 18
Le drapeau du Parti colorado.

L'Association nationale républicaine - Parti colorado (ANR-PC) (en espagnol : Asociación Nacional Republicana - Partido Colorado), ou simplement Parti colorado, est un parti politique conservateur paraguayen, membre de l'Union des partis latino-américains.

Le parti est continuellement au pouvoir depuis 1947, à l'exception de la période 2008-2013.

HistoireModifier

Fondé le par Bernardino Caballero, le parti gouverne dès lors le pays jusqu'en 1904, puis de 1946 à 2008 sans interruption. De 1946 à 1962, il est même le seul parti autorisé.

Après la chute de la dictature, le Parti colorado entre dans un important conflit interne, opposant, d'une part, les secteurs pro-patronaux alliés aux militaires, et, d’autre part, les représentants de la bureaucratie étatique. Ce conflit conduit notamment à l'’assassinat du vice-président José Maria Argaña et à l'incarcération du général Lino Oviedo, accusé d'une tentative de coup d’État en 1996[1].

Il perd le pouvoir à l'issue des élections générales d'avril 2008 et s'inscrit alors dans l'opposition au président Fernando Lugo jusqu'à la destitution de ce dernier en juin 2012.

Le , Horacio Cartes remporte l'élection présidentielle et permet au Parti colorado de retrouver le pouvoir.

Depuis 1887, 21 présidents du Paraguay ont été membres du Parti colorado.

Bien qu'il continue de détenir un rôle politique majeur au Paraguay, la réputation du Parti colorado reste associée aux affaires de corruption, de trafic de drogue et d'assassinats.

Son influence s'expliquerait notamment par le facteur clientéliste. Selon Antonio Soljancic, de l'Université autonome d’Asuncion, « pour avoir un emploi, il faut montrer que vous êtes membre du parti. Le problème du Paraguay est que, bien que Stroessner ait disparu du champ politique, il a laissé un héritage que personne n'a essayé d'enterrer »[2].

Notes et référencesModifier

  1. Pablo Stefanoni, « Entre espoir et scepticisme, vers la fin d’une époque ? », sur inprecor.fr, .
  2. (en) « Horacio Cartes: Millionaire. Criminal. Business titan. », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le 2 avril 2017).

Lien externeModifier