Asger Aaboe

historien des sciences et mathématicien danois

Asger Hartvig Aaboe ( - ) est un historien des sciences exactes et mathématicien danois connu pour ses contributions à l'histoire de l'astronomie babylonienne antique.

Formation et carrièreModifier

Il a étudié les mathématiques, la chimie, la physique et l'astronomie à l'université de Copenhague d'où il est diplômé en 1947, avec un mémoire sur « Die Bestimmung von Flächen und Volumina in der Antike insbesondere in den Werken von Archimedes ». En 1947-48 il est professeur invité à l'université Washington de St. Louis. Il occupe ensuite un poste d'enseignant au Danemark puis devient en 1952 instructeur à l'université Tufts. Il étudie à partir de 1955 l'histoire des sciences auprès d'Otto Neugebauer à l'université Brown et il obtient en 1957 un doctorat en histoire des sciences sous sa direction, en écrivant une thèse intitulée "On Babylonian Planetary Theories"[1]. En 1961, il a rejoint le Département d'histoire des sciences et de la médecine de l'université Yale, où il a été président de 1968 à 1971 et y a poursuivi une carrière active jusqu'à sa retraite en 1992.

TravauxModifier

Dans ses études sur l'astronomie babylonienne, il est allé au-delà des analyses en termes de mathématiques modernes pour chercher à comprendre comment les Babyloniens ont conçu leurs schémas de calcul[2],[3],[4]. Il s'est intéressé à des textes théoriques sur le cycle du saros[5].

Prix et distinctionsModifier

Il a été élu à l'Académie royale danoise des sciences et des lettres en 1975, a été président de l'Académie des arts et des sciences du Connecticut de 1970 à 1980 et a été membre de nombreuses autres sociétés savantes, dont l'Académie internationale d'histoire des sciences. En 1962 il donne une conférence au Congrès international des mathématiciens à Stockholm, intitulée « Pre-Ptolemaic greek astronomy ».

PersonnelModifier

Il y rencontre Joan Armstrong, qu'il a épousée le 14 juillet 1950. Le mariage a produit quatre enfants: Kirsten Aaboe, Erik Harris Aaboe, Anne Aaboe, Niels Peter Aaboe.

PublicationsModifier

  • Episodes from the Early History of Mathematics, New York: Random House, 1964. Springer, 2001, (ISBN 0-387-95136-9).
  • "Scientific Astronomy in Antiquity", Philosophical Transactions of the Royal Society of London, A.276, (1974: 21–42).
  • "Mesopotamian Mathematics, Astronomy, and Astrology", The Cambridge Ancient History (2nd. Ed.), Vol. III, partie 2, chap. 28b, Cambridge: Cambridge University Press, 1991, (ISBN 978-0-521-22717-9)
  • (en) Asger Aaboe, « Some Seleucid mathematical tables, Journal of Cuneiform Studies » Yale University, New Haven, Connecticut, États-Unis, 1968, The American Schools of Oriental Research.
  • Asger Aaboe, « Review of A History of Ancient Mathematical Astronomy », Isis, vol. 69, no 3,‎ , p. 441–445 (lire en ligne, consulté le )
  • From Ancient Omens to Statistical Mechanics: Essays on the Exact Sciences presented to Asger Aaboe, edité par J. L. Berggren et B. R. Goldstein. Copenhague: University Library, 1987 lire en ligne.

BibliographieModifier

  • Len Bergren, « Asger Hartvig Aaboe: 26 April 1922 to 19 January 2007 », Centaurus, Blackwell Munksgaard, vol. 49, no 2,‎ , p. 172–7 (DOI 10.1111/j.1600-0498.2007.00065.x).
  • John P. Britton, « In memoriam Asger Hartvig Aaboe (26 April 1922 – 19 January 2007) », Aestimatio, Institute for Research in Classical Philosophy and Science, vol. 3,‎ , p. 119–22 (lire en ligne, consulté le ).
  • Bernard R. Goldstein, « Asger Hartvig Aaboe (1922–2007) », Journal for the History of Astronomy, Cambridge, UK, Science History Publications, vol. 38, no 2,‎ , p. 261–3.
  • David A. King, « Eloge: Asger Hartvig Aaboe (1922–2007) », Isis, Chicago, University of Chicago Press, vol. 98, no 4,‎ , p. 796–8 (DOI 10.1086/529271).
  • « In Memoriam: Asger Aaboe (1922–2007) », Historia Mathematica, Elsevier, vol. 34, no 3,‎ , p. 377–9 (DOI 10.1016/j.hm.2007.07.001).

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Asger Aaboe » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « Asger Aaboe », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. Britten (2006), p. 120
  3. Goldstein (2007), p. 263.
  4. Steele (2007), p. 378.
  5. (en) A. Aaboe, J. Britton, J. Henderson, O. Neugebauer et A. Sachs, Saros Cycle Dates and Related Babylonian Astronomical Texts, Philadelphie, 1991

Liens externesModifier