Arvid Järnefelt

Arvid Järnefelt
Description de cette image, également commentée ci-après
Arvid Järnefelt (années 1890)
Naissance
Saint-Pétersbourg
Décès (à 71 ans)
Helsinki
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture suédois
finnois

Arvid Järnefelt, (né le 16 novembre 1861 à Saint-Pétersbourg - décédé le 27 décembre 1932 à Helsinki) est un Juge et écrivain finlandais[1]. Durant ses études il est un fennomane actif, plus tard il évolue vers le mouvement tolstoïen et l'anarchisme chrétien.

BiographieModifier

 
La rédaction de Päivälehti en 1893: Debout de gauche à droite: Kasimir Leino, Reinhold Roine, Juhani Aho, Arvid Järnefelt et Erkki Reijonen. Assis; Santeri Ingman, E.O. Sjöberg, Eero Erkko et Filip Waren.

FamilleModifier

Son père est le général Alexander Järnefelt et sa mère Elisabeth Järnefelt appartient à la famille Germano-Balte Clodt von Jürgensburg. Ils ont huit enfants: Kasper, Arvid, Ellida, Ellen, Eero, Armas, Aino, Hilja ja Sigrid. Arvid Järnefelt épouse à Jyväskylä Emilia Fredrika Parviaisen en 1884. Ils auront cinq enfants: Eero, Liisa, Anna, Maija et Emmi.

ÉtudesModifier

Arvid Järnefelt prépare son baccalauréat au lycée normal d'Helsinki qu'il obtient en 1885. Il passe obtient son diplôme de droit à l'université d'Helsinki en 1890[2]. À l'université il est très impliqué dans le mouvement fennomane. En 1889, Järnefelt fonde avec ses amis Eero Erkko et Juhani Aho la revue Päivälehti de soutien au Parti jeune finnois. La revue Päivälehti est le prédécesseur d'Helsingin Sanomat.

Mouvement tolstoïenModifier

À partir de 1891, il est greffier à la Cour d'appel de Vaasa (fi), il découvre les écrits de Léon Tolstoï et il ressent un sentiment religieux qu'il décrit dans son roman Heräämiseni publié en 1894. L'influence tolstoïenne apparaît déjà dans son roman Isänmaa publié en 1893. Dès 1895, Järnefelt entre en correspondance avec Léon Tolstoï et il le rencontrera en Russie en 1899 et en 1910. L'influence tolstoïenne lui fera quitter son travail de juriste pour devenir agriculteur dans le domaine Rantala à Virkkala dans la commune de Lohja. Järnefelt y passera la plus grande partie du reste de son existence[3]. Grâce à Tolstoï, il découvre les vues de l'économiste américain Henry George sur la propriété de la terre et inspiré par le Géorgisme prend position contre les expulsions de métayers de 1907 (fi)[3]. Durant la décennie suivante Järnefelt se radicalise encore plus et on peut le considérer comme penseur anarchiste[4].

Anarchisme chrétienModifier

Les troubles sociaux de la Révolution russe se propagent en Finlande. Arvid Järnefelt et ses partisans sont impliqués dans les Émeutes de l'église d'Helsinki de mai 1917 (fi) dont le deuxième meneur est l'anarchiste Jean Boldt. En mai 1917, malgré l'opposition des prêtres il organise trois meetings dans les églises d'Helsinki[5] qui rassemblent plusieurs milliers de militants[6].

Arvid Järnefelt y parle de l'égalité sociale, du pacifisme et présente ses propres visions religieuses[7]. Ces événements sont aussi accompagnés de troubles et les partisans de Järnefelt sont accusés de violence. La presse bourgeoise les traite de voyous mais la presse des travailleurs appuient l'écrivain qui soulève l'attention aux maux sociaux[5]. Järnefelt reçoit aussi la compréhension d'Eino Leino et d'Aino Sibelius[6]. Un livre des discours d'église de Järnefelt est publié la même année. Il le mèneront à une peine de prison, qui se terminera par la grâce de Mannerheimin en 1919[8]. À partir de 1922, Arvid Järnefelt voyage beaucoup à l'étranger, et commence une nouvelle période créatrice, dont la production est considérée comme la meilleure partie de son œuvre[3].

ŒuvresModifier

Romans et nouvelles traduits en françaisModifier

  • L'Océan de la vie [« Elämän meri »] (trad. Maurice de Coppet), Helsinki, WSOY,
  • Greeta et son seigneur [« Greeta ja hänen herransa »] (trad. Jean-Louis Perret), Toison d'or,
  • Sur la terre finlandaise (trad. Maurice de Coppet), L'Elan, , 90 p. (ISBN 978-2909027678)

RomansModifier

  •  : Isänmaa[9]
  •  : Veljekset[10]
  •  : Helena[11]
  •  : Maaemon lapsia[12]
  •  : Veneh’ojalaiset[13]
  •  : Onnelliset (sous le pseudo Hilja Kahila)
  •  : Nuoruuteni muistelmia (sous le pseudo Hilja Kahila)
  •  : Greeta ja hänen herransa
  •  : Minun Marttani
  •  : Vanhempieni romaani I-III
  •  : Lalli

Nouvelles et essaisModifier

  •  : Ihmiskohtaloja[14]
  •  : Maria[15]
  •  : Satuja ja kertomuksia
  •  : Elämän meri[16]
  •  : Hiljaisuudessa: kokoelma kertomuksia ja näytelmiä[17]
  •  : Huligaani ynnä muita kertoelmia

Pièces de théâtreModifier

Autres œuvresModifier

  • 1894 : Heräämiseni[21]
  • 1895 : Ateisti: kokoelma pienempiä kirjoituksia[22]
  • 1897 : Puhtauden ihanne[23]
  • 1898 : Evankeliumin alku
  • 1899 : Matkaltani Venäjällä ja käynti Leo Tolstoin luona
  • 1901 : Mitä on jumalanpalvelus
  • 1905 : Lukemisen ja kirjottamisen alkuopetus kotiopetusta varten
  • 1907 : Jeesuksen syntyminen ihmisestä tai Jumalasta
  • 1907 : Maa kuuluu kaikille: Matkoiltani Laukon lakkomailla
  • 1917 : Kirkkopuheet
  • 1918 : Kirjeitä sukupuolikysymyksistä

Prix et récompensesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Ylioppilasmatrikkeli 1853–1899 (lire en ligne)
  2. Järnefelt Arvid Helsingin yliopiston Ylioppilasmatrikkeli 1853–1899. Viitattu 15.9.2014.
  3. a b et c (fi) Veli Valpola (ed.), Uusi Tietosanakirja 9, Helsinki, Tietosanakirja Oy, , p. 287
  4. (fi) « Arvid Järnefelt ajattelijana », Aikalainen, (consulté le 5 juin 2015)
  5. a et b (fi) Harri Isopahkala, « Keppihevonen vai tukikeppi? – Kirkko, papisto ja uskonto kriisivuosina 1917-1919 Oulun sanomalehdissä », Université de Joensuu, (consulté le 5 juin 2015), p. 29–34
  6. a et b (fi) Erik Tawaststjerna, "Sibelius", Keuruu, Suuri Suomalainen Kirjakerho, (ISBN 951-643-904-7), p. 286
  7. (fi) « Arvid Järnefelt, Lohja », Elias-kirjailijat (consulté le 5 juin 2015)
  8. (fi) « Arvioita, katsauksia: Arvid Järnefelt vieraantuneisuuden kriitikkona ja päiväkirjan kirjoittajana », Hiidenkivi, (consulté le 5 juin 2015)
  9. Projet Gutenberg : Isänmaa
  10. Projet Gutenberg : Veljekset
  11. Projet Gutenberg : Helena
  12. Projet Gutenberg : Maaemon lapsia
  13. Projet Gutenberg : Veneh’ojalaiset
  14. Projet Gutenberg :
  15. Projet Gutenberg : Ihmiskohtaloja
  16. Projet Gutenberg : Elämän meri
  17. Projet Gutenberg : Hiljaisuudessa
  18. Projet Gutenberg : Samuel Croëll
  19. Projet Gutenberg : Orjan oppi
  20. Projet Gutenberg : Valtaset
  21. Projet Gutenberg : Heräämiseni
  22. Projet Gutenberg : Ateisti
  23. Projet Gutenberg : Puhtauden ihanne