Ouvrir le menu principal
Aino Sibelius
AinoSibelius1922(OtavaPictureArchive).jpg
Aino Sibelius (1922)
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Aino Järnefelt
Nationalité
Domicile
Ainola (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Ruth Snellman (d)
Heidi Blomstedt
Katarina Ilves (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Aino Sibelius (née Järnefelt le à Helsinki – morte le à Ainola, Järvenpää) est l'épouse de Jean Sibelius.

BiographieModifier

 
Aino Sibelius (1888)

Sa jeunesseModifier

Son père est le général Alexander Järnefelt et sa mère Elisabeth Järnefelt appartient à la famille Germano-Balte Clodt von Jürgensburg. Ils ont huit enfants : Kasper, Aino, Ellida, Ellen, Eero, Armas, Arvid, Hilja et Sigrid. Aino est élève de l'École finnoise pour filles d'Helsinki.

Son frère Armas invite son ami étudiant Jean Sibelius à la maison familiale durant l'hiver 1889. À cette époque, Juhani Aho exprime son affection pour Aino qui n'y répond pas. Après quelques années, Aino se fiance avec Jean Sibelius, puis ils se marient à Maxmo le .

Sa vie maritale 1892–1957Modifier

À l'époque de leurs fiançailles, le couple pense à s'installer à la campagne. Dès 1898, ils cherchent une maison à proximité du lac de Tuusula. Quand l'oncle de Jean Sibelius meurt en juillet 1903, ils achètent un terrain de 10 000 m2 à Järvenpää près du lac de Tuusula, et utilisent leur part de l'héritage de l'oncle pour payer Lars Sonck afin qu'il conçoive leur maison Ainola. Ils s'y installent à l'automne 1904.

Les premières années d'Aino à Järvenpää sont difficiles à cause des soucis financiers et du style fêtard et buveur de son mari. Elle pense à assurer les dépenses familiales en créant un jardin potager sur le terrain pierreux près de la maison. Comme ils ne peuvent pas payer la scolarité des enfants, Aino leur enseigne à la maison, ce qu'elle assure fort bien puisqu'ils réussiront très bien quand ils rejoindront l’école par la suite. En 1907, elle passe une période de convalescence au Sanatorium d'Hyvinkää (fi).

En 1908, Jean subit une opération de la gorge et renonce à l'alcool pendant près de sept ans, et c'est pour Aino le début de ses années les plus heureuses. Margareta naît en 1908, puis Heidi en 1911[1]. Ils ne quitteront la maison familiale que pour quelques mois, pendant la guerre civile finlandaise, pour aller vivre à Helsinki.

Ses années de veuvage 1957–1969Modifier

 
Aino Sibelius avec Oleg Kagan en 1965.

Jean Sibelius meurt à Ainola le , il y sera inhumé dans le jardin. Aino continue à y demeurer, elle trie les documents familiaux, aide Santeri Levas et Erik Tawaststjerna à écrire leur biographie de Jean Sibelius. Elle meurt à Ainola le et repose aux côtés de Jean.

En 1972, les filles de Jean Sibelius, Eva, Ruth, Katarina, Margareta et Heidi, vendent Ainola à l'État finlandais qui la transforme en Musée ouvert au public en 1974.

CorrespondanceModifier

La Correspondance d'Aino Sibelius[2]:

Notes et référencesModifier

  1. Aino a alors 40 ans
  2. « Aino Sibelius », BookFinder.com, (consulté le 5 juin)

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier