Artaud de Mélan

évêque catholique

Artaud de Mélan (mort le à Salon), dit également Artaud de Mezellan, était un religieux français du Moyen Âge qui fut archevêque d'Arles du 17 décembre 1404 au 1er novembre 1410.

Artaud de Mélan
Fonctions
Archevêque catholique
Archidiocèse d'Arles
à partir du
Évêque diocésain
Diocèse de Sisteron
à partir du
Rostaing (d)
Antonio Viale (d)
Évêque diocésain
Ancien diocèse de Grasse
à partir de
Aymar de La Voulte (d)
Pierre Gorbin (d)
Évêque diocésain
Diocèse de Forlì-Bertinoro
à partir du
Bartolomeo da Sanzetto (d)
Giovanni Strada (d)
Évêque catholique
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Religion

BiographieModifier

Prévot de Forcalquier (1365) et trésorier pontifical en Romagne (1371), Artaud de Mélan est nommé évêque de Forli (?) le 14 juillet 1372, puis de Grasse le 1er juin 1379. Dans la crise de succession qui s’ouvre à la fin du règne de la reine Jeanne Ire, il soutient immédiatement Louis Ier d’Anjou[1].

Il est ensuite nommé au siège de Sisteron le 2 mai 1382.

Il devient archevêque d'Arles le 17 décembre 1404. Le 1er mars 1405, il est reçu solennellement par la ville d'Arles[2] et la même année, il déclare les ordres mendiants exemptés des impositions sur le clergé[3]. Le 21 octobre 1405, se tient à Arles le synode de Saint-Luc au cours duquel le clergé du diocèse y fait de publiques excuses à l'archevêque, et lui témoigne ses regrets de l'avoir dénoncé à tort au Souverain Pontife, comme ayant exigé des ecclésiastiques des décimes exagérées[4]. Durant son court archiépiscopat Artaud du Mélan, avec les moines de l'abbaye, fait dessécher les paluds de Montmajour et du Castellet. Il est précisé le 17 octobre 1410 lors de la procédure d'enregistrement, qu'il s'agit d'un nouveau dessèchement[4].

Il décède le 1er novembre 1410 à Salon et est enterré le mercredi 5 novembre suivant.

SourcesModifier

Liens internesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Geneviève Xhayet, « Partisans et adversaires de Louis d'Anjou pendant la guerre de l'Union d'Aix », Provence historique, Fédération historique de Provence, volume 40, no 162, « Autour de la guerre de l'Union d'Aix », 1990, p. 409.
  2. Émile FassinBulletin archéologique d’Arles, 1890 n° 3, pages 37-40.
  3. Louis Stouff : L'Église et la vie religieuse à Arles et en Provence au Moyen Âge, page 121
  4. a et b Émile FassinBulletin archéologique d’Arles, 1890 n° 10, pages 156-159.