Art serindien

L’art serindien ou art sérindien est une évolution de l'art gréco-bouddhique de Gandhara, qui s'est développé du IIe au XIe siècles en Serinde (ou Sérinde), une partie de l'Empire Kouchan sous le règne de Kanishka, correspondant environ à la moitié Nord-Ouest de l'actuelle province de Xinjiang au Nord-Ouest de la Chine, avec l'apport d'influences chinoises et persanes.

« Gestes héroïques de Bodhisattva », VIe et VIIe siècles, terre cuite, Tumushuke (actuelle Xinjiang).

Cet art est lié à l'Empire Kouchan, empire créé par le peuple des Yuezhi dans le bassin du Tarim, une région alors habitée par les Tokhariens (peuple de culture indo-européene). Les Yuezhi sont venus dans cette région entre le IIe siècle av. J.-C. et le Ier siècle apr. J.-C., depuis les environs de l'actuelle province du Gansu, fuyant les Xiongnu, que certains historiens assimilent aux Huns.

On a notamment retrouvé des œuvres d'art serindien, dans les grottes de Kizil, près de Kucha, des peintures dans les grottes de Mogao, près de Dunhuang.

GalerieModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Aurel Stein, Serindia : Detailed report of explorations in Central Asia and westernmost China carried out and described under the orders of H.M. Indian government, Oxford, Clarendon Press, (OCLC 3957945)
    Revue : Victor Goloubew, « Aurel Stein: Serindia. Detailed Report of explorations in Central Asia and Westernmost China carried out and described under the orders of H. M. Indian Government [compte rendu] », Bulletin de l'École française d'Extrême-Orient, vol. 25, no 1,‎ , p. 496-541 (lire en ligne)
  • Peter Hopkirk (trad. de l'anglais par Carisse Beaune), Bouddhas et rôdeurs sur la route de la soie, Paris, Arthaud, coll. « Signes des temps », , 283 p. (ISBN 978-2-7003-0362-9, notice BnF no FRBNF36601103)
  • Monique Cohen et Jacques Giès, Sérinde, terre de Bouddha : Dix siècles d'art sur la route de la soie, [exposition], Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 24 octobre 1995-19 février 1996, Paris, Réunion des Musées Nationaux, , 430 p. (ISBN 978-2-7118-3068-8, OCLC 33889838)
  • (ja) 東京国立博物館, Réunion des musées nationaux et 東京都博物館, シルクロ-ド大美術展/Grand exhibition of Silkroad Buddhist art, 東京, 読壳新聞社 : フランス國立美術館,‎
  • Monique Cohen, Jean-Pierre Drège et Jacques Giès, La Sérinde, terre d'échanges, Paris, la Documentation française, coll. « Rencontres de l'École du Louvre » (no 14),
  • Jacques Giès, Laure Feugère et André Coutin (photogr. Reza), Le pinceau de Bouddha, Paris, La Martinière, , 167 p. (ISBN 978-2-7324-2741-6, notice BnF no FRBNF38885945) Peintures (Ve siècle -VIIe siècles) du royaume de Kucha. Grottes de Kizil, au cœur de la Sérinde sur la route de la soie. Étude de la technique picturale.
  • (en) Marilyn Martin Rhie, Early Buddhist Art of China & Central Asia, Leyde, Boston, Brill, (ISBN 978-90-04-11499-9)
    Revue : Jacques Giès, « Marilyn Martin Rhie, Early Buddhist Art of China & Central Asia (Volume two) [compte rendu] », Arts asiatiques, vol. 60, no 1,‎ , p. 184-187 (OCLC 754373746, lire en ligne)