Arsène Avril de Pignerolles

personnalité politique française

Arsène Avril de Pignerolles Angers - † Prague), homme politique français, député de la Mayenne[1].

Arsène Avril de Pignerolles
Fonctions
Député
Maire
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 47 ans)
PragueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Né le à Angers, issu d'une famille d'écuyers[2], il était royaliste[3].

Résidant au château des Arcis à Meslay-du-Maine au début du XIXe siècle, il est commandant de l’armée royale en 1815.

Député de droite légitimiste en Mayenne le , il vote les derniers actes du règne de Charles X. Nommé maire de Laval en 1829-1830, il se fait construire un hôtel particulier entre 1825 et 1830.

Il ne fait pas partie de l'Adresse des 221, et refuse le serment au gouvernement issu des Trois Glorieuses, et perd alors son siège de député. Fidèle à Charles X, il suit le roi déchu à Prague en exil.

Il prend part à l’insurrection de 1832 visant à restaurer la branche ainée des Bourbon (complot de la duchesse de Berry), contre le gouvernement de Louis-Philippe d’Orléans. C’est le dernier épisode de la chouannerie dans l’Ouest de la France. « Deux engagements suffirent pour disperser tout ce ramassis de paysans… le premier eut lieu le , auprès du château de la Vézouzière, en Bouère… Arsène Avril de Pignerolles, rassembla à son château des Arcis, en Meslay environ deux cents hommes dont une partie étaient fils ou domestiques de ses métayers. La campagne se borna pour lui à faire sa jonction aux débris de la bande de Gaullier au château de la Jupellière, en Maisoncelles… Les chefs de la révolte qui avaient compté sur la défection de la garde nationale dont ils avaient mal jugé l’esprit, sur la masse de la population dont ils n’avaient pas mieux apprécié les dispositions, ces chefs malencontreux venaient de s’apercevoir qu’ils avaient devancé l’ordre, en tout cas que leur soulèvement était un fait isolé"[4].

Sans enfant, il adopte son neveu l'officier Charles Marcel Avril de Pignerolles (né à Angers, vers 1815 - 1893 ) et lui donne le château des Arcis, et celui-ci s'adonna à sa passion, la peinture[5].

SourceModifier

  1. Transcription de son décès à Prague en Bohème dans le registre (année 1834) de la commune de Meslay-du-Maine où il résidait
  2. Cette famille est à l'origine d'une académie d'équitation à Angers.
  3. Arsène Avril de Pignerolles, son père est né en 1745 et mort au château des Arcis à Meslay-du-Maine en 1815. Capitaine au régiment de Bourgogne-Cavalerie, écuyer du Roi, il dirige l’Académie d’équitation Pignerolle. Il émigre au début de la Révolution française et revient en France en 1802, rejoignant sa femme Rosalie (1765-?). Il s’installe au Château des Arcis en 1802 jusqu’à sa mort en 1815.
  4. (Arch. Dép. de la Mayenne, M., minute d’un rapport préfectoral de 1832). Collectif, La Mayenne des origines à nos jours, Saint-Jean d’Angely, Bordessoules, 1984, p. 308
  5. http://membres. lycos.fr/deferry/ferrygen/fiches/fiche12.htm#f250