Army Air Corps

Army Air Corps
Image illustrative de l’article Army Air Corps
Insigne de l'Army Air Corps

Création 1942–1949
Dissolution 1957
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Allégeance Land Command
Branche Flag of the British Army.svg British Army
Type Corps d'armée
Rôle Aviation légère
Effectif 1 542 militaires d'active le 1er mai 2021[1]
Fait partie de Joint Helicopter Command
Équipement Hélicoptères, avions légers

L’Army Air Corps (Corps aérien de l'armée ou AAC) est une branche de la British Army (armée de terre britannique). Il s'agit de l'aviation légère de cette armée.

Il est composé[Quand ?] de 8 régiments, dont 5 de l'armée régulière, 2 de l'armée territoriale et 1 de formation), ainsi que 5 escadrilles et 2 escadrons indépendants.

HistoriqueModifier

Recrutement et formationModifier

RecrutementModifier

FormationModifier

Unités du Army Air CorpsModifier

En juillet 2012, on annonce la fusion du 1er et du 9e régiment pour octobre 2015[2].

RégimentsModifier

Escadrilles et escadrons indépendantsModifier

Escadrilles indépendantes (Independant Flights)
Escadrons indépendants (Independant Squadrons)

Autres unitésModifier

Unités dissoutesModifier

DéploiementsModifier

ÉquipementModifier

Hélicoptères
  • AgustaWestland Apache (hélicoptère d'attaque) 67 construit entre 1998 et 2004. En service depuis 2001. 48 en ligne dans 3 escadrons de 16 appareils. Doivent être retirés en 2024. Remplacer par 50 AH-64E livrés entre le 26 novembre 2020[3] et 2024[4].
  • Westland Lynx (soutien sur le champ de bataille et reconnaissance) En service depuis 1978.
  • Bell 212 (jungles de Belize et Brunei) En service depuis 1994.
  • Aérospatiale Gazelle (reconnaissance)
  • Eurocopter AS350 Écureuil (entraînement) 38 AS.350BB Squirrel HT.1 ont été commandées pour l’école de pilotage d’hélicoptères de la Défense exploitée par une entreprise privée, FBS Ltd. Ces appareils sont entrés en service en 1997.
  • Eurocopter SA365 Dauphin (soutien) 4 acquis en 2008 par le 8 Flight Army Air Corps rattaché aux Special Air Service
Drones de combat
  • Watchkeeper WK450 (renseignement, surveillance, acquisition de cibles et reconnaissance) 54 acquit en 2007, sont probablement utilisés par d'autres branches des forces armées

Annexes[5]Modifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier