Armen Sarkissian

homme d'État arménien

Armen Sarkissian[N 1] (en arménien : Արմեն Սարգսյան, Armen Sargsian), né le à Erevan, est un homme d'État arménien, président de la République d'Arménie du à sa démission le . Il est Premier ministre d'Arménie du au [1].

Armen Sarkissian
Արմեն Սարգսյան
Illustration.
Portrait officiel d'Armen Sarkissian, 2018.
Fonctions
Président de la république d'Arménie

(3 ans, 9 mois et 23 jours)
Élection 2 mars 2018
Premier ministre Serge Sarkissian
Karen Karapetian (intérim)
Nikol Pachinian
Prédécesseur Serge Sarkissian
Successeur Alen Simonian (intérim)
Vahagn Khatchatrian
Premier ministre d'Arménie

(3 mois et 24 jours)
Président Levon Ter-Petrossian
Gouvernement Armen Sarkissian
Prédécesseur Hrant Bagratian
Successeur Robert Kotcharian
Biographie
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Erevan (RSS d'Arménie, URSS)
Nationalité arménienne
britannique (2002-2011)
christophienne
Parti politique Indépendant
Conjoint Nouneh Sarkissian
Diplômé de Université d'État d'Erevan

Signature de Armen Sarkissian Արմեն Սարգսյան

Armen Sarkissian
Premiers ministres d'Arménie
Présidents de la République d'Arménie

Élu en 2018 au suffrage indirect, Armen Sarkissian démissionne trois ans avant la fin de son mandat dans le contexte de désaccords l'opposant au Premier ministre Nikol Pachinian sur l'étendue des pouvoirs présidentiels ainsi que de révélations sur sa double nationalité.

Situation personnelleModifier

Armen Sarkissian fait ses études à l'université d'État d'Erevan et y achève ses études supérieures en physique théorique et mathématiques en 1978. De 1992 à 1996, il occupe divers postes dans des ambassades arméniennes.

Détenteur de la citoyenneté britannique à partir de 2002[2], il affirme y avoir renoncé en 2011[3]. Il est cependant considéré comme citoyen britannique par le registre des sociétés britanniques, Companies House en 2014[4].

Marié depuis 1978 à Nouneh Sarkissian, chercheuse au Matenadaran née en 1954, ils ont ensemble deux fils.

Parcours politiqueModifier

Premier ministreModifier

Armen Sarkissian est ensuite nommé Premier ministre le , et le reste jusqu'au . Il sert comme ambassadeur au Royaume-Uni entre 1998 et 2018, soit le diplomate le plus longtemps en poste à Londres.

Président de la RépubliqueModifier

Le , sa candidature comme candidat présidentiel du Parti républicain est proposée par le président sortant Serge Sarkissian, qui ne désire pas se représenter pour un troisième mandat[5], et alors que l'opposition rejette elle aussi cette possibilité[6]. Sarkissian accepte le suivant, et la coalition au pouvoir le nomme officiellement pour candidat la semaine suivante. Se présentant sans opposition, Armen Sarkissian est élu le dès le premier tour avec 90 voix sur 101[7],[8]. Son investiture se tient le suivant[9].

Les affrontements répétés entre le président et son Premier ministre Nikol Pachinian quant à l'exercice des pouvoirs du chef de l'Etat lors de la crise politique de 2021 finissent cependant par conduire Armen Sarkissian à annoncer sa démission le 23 janvier 2022. Le président évoque à cette occasion son incapacité à agir sur la vie politique, déplorant que sa fonction « ne dispose pas des outils nécessaires pour influer sur les processus importants de la politique étrangère et intérieure dans des moments difficiles pour le peuple et le pays ». Sarkissian appelle dans la foulée à une révision constitutionnelle afin d'équilibrer les pouvoirs entre les deux chefs de l'executif[10],[11],[12]. La démission de Sarkissian est une surprise pour Nikol Pachinian comme pour les propres collaborateurs du président, ce dernier préparant depuis plusieurs jours sa participation à un sommet européen[13].

Dans les jours qui suivent, cependant, la plateforme journalistique Hetq révèle les résultats d'une enquête menée en partenariat avec l'Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP), sur la possession par le président d'une double nationalité. Détenteur de la nationalité christophienne en plus de celle arménienne, Sarkissian se trouvait par conséquent sous la menace d'une annulation de son élection à la présidence, la constitution interdisant au chef de l'État de détenir une double nationalité. Contacté par les journalistes, Sarkissian aurait affirmé ne pas avoir connaissance de sa double nationalité, ayant demandé avant son élection la suspension de celle de Saint-Christophe-et-Niévès, acquise à la suite d'un important investissement immobilier dans le pays. Selon Hetq, le président aurait démissionné au lendemain de cet échange téléphonique[14],[15],[16].

Conformément à la loi arménienne, celle ci devient effective une semaine après son annonce, le président ne l'ayant pas retirée dans cet intervalle[17],[18]. Le , le président de l'Assemblée nationale Alen Simonian signe l'acte constatant la vacance des fonctions de président de la République dont il assure l'intérim en vertu de la Constitution[19]. Une élection présidentielle anticipée est organisée le 3 mars suivant et Vahagn Khatchatrian est élu pour succéder à Sarkissian[20].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. La transcription de l'arménien oriental en français devrait donner Sargsian, mais il utilise pour son nom arménien la translittération Sarkissian, qui est celle française de son nom en russe (Саркисян). Il ne possède aucun lien de parenté avec son prédécesseur Serge Sarkissian. Son nom de famille est basé sur le prénom Sargis Սարգիս qui signifie Serge. Il signifie donc « fils de Serge ».

RéférencesModifier

  1. « Le président arménien annonce sa démission », RTBF,
  2. (en) Hrant Galstyan, « Does Armen Sarkissian Qualify as Armenia's Next President? British Documents Raise Armenian Citizenship Doubt », sur hetq.am, (consulté le )
  3. (en) Ruzanna Stepanian, « Armenian President-In-Waiting Downplays British Citizenship », sur azatutyun.am, (consulté le )
  4. (en) « Companies House », sur hetq.am, (consulté le )
  5. (en) « Serj Sargsyan won’t run for a third term », sur newscafe.ge (consulté le )
  6. (en) « Armenia opposition MP: Serzh Sargsyan’s 3rd term of office is unacceptable », sur news.am, (consulté le )
  7. « Armen Sarkissian accepte de devenir le prochain président de l’Arménie », Nouvelles d'Arménie,
  8. « Arménie: les députés élisent un président aux pouvoirs amoindris », Libération,
  9. Audrey Parmentier, « Armen Sarkissian, un président honorifique pour l’Arménie », sur La Croix, (consulté le )
  10. Le président arménien, Armen Sarkissian, annonce sa démission
  11. Arménie: le président Armen Sarkissian présente sa démission
  12. « Arménie : le président Armen Sarkissian annonce sa démission », sur France 24, FRANCE24, (consulté le ).
  13. « Newspaper: Armenia outgoing President has some future plans? ».
  14. (en) « Armenian president resigns amid dual-citizenship scandal », sur Global Voices, https:facebook.comglobalvoicesonline, (consulté le ).
  15. « The Pyramid of Lies Collapsed: President Armen Sarkissian Had to Resign ».
  16. « Le parti arménien au pouvoir n’a pas encore choisi de candidat pour remplacer le président Sarkissian ».
  17. (en) « President Armen Sarkissian has a week to revoke the resignation », sur Public Radio of Armenia (consulté le ).
  18. « Armenia's Ruling Party Discusses Nomination of High-Tech Industry Minister as President ».
  19. (en) « Armenian parliament speaker takes over as interim president », sur Panorama.am,
  20. « Vote. L’Arménie se dote d’un nouveau président », sur Courrier international, (consulté le )

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier