Arménie prospère

parti politique

Arménie prospère
Բարգավաճ Հայաստանի Կուսակցություն
Image illustrative de l’article Arménie prospère
Logotype officiel.
Présentation
Président Gagik Tsarukian
Fondation
Siège 12 rue Davit Anhaght, Erevan
Positionnement Centre droit
Idéologie Conservatisme libéral
Russophilie
Affiliation européenne Parti des conservateurs et réformistes européens
Couleurs Bleu ciel
Site web http://www.bhk.am/
Représentation
Conseil municipal d'Erevan
5  /  65

Arménie prospère (en arménien Բարգավաճ Հայաստանի Կուսակցություն, Bargavadj Hayastani Kusaktsutyun, BHK) est un parti politique d'Arménie fondé en 2004 par l'homme d'affaires Gagik Tsarukian[1]. Lors des élections législatives arméniennes de 2007, il fait son entrée à l'Assemblée nationale en remportant 14,68 % des votes, ce qui en fait le deuxième parti de cette législature. Arménie prospère compte 25 députés à l'Assemblée[2].

Le parti a apporté son soutien à Serge Sarkissian, lors de l'élection présidentielle de 2008[3].

Le 16 juin 2020, Tsarukian est arrêté après la levée de son immunité parlementaire par le Parlement[4],[5].

Résultats électorauxModifier

Élections législativesModifier

Année Votes % Rang Députés Gouvernement
2007 2e
25  /  131
Serge Sarkissian II (2007-2008), Tigran Sarkissian I (2008-2012)
2012 2e
37  /  131
Opposition
2017 428 965 27,4 2e
31  /  105
Opposition (2017-2018), Pachinian I (2018), opposition (2018)
2018 103 824 8,27 2e
26  /  132
Opposition
2021 50 444 3,95 4e
0  /  107
Extra-parlementaire

Élections présidentiellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « History of the Party », sur BHK (consulté le ).
  2. (en) « Members of the National Assembly of the Republic of Armenia, Fourth Convocation: Factions / Deputy Groups », sur National Assembly of the Republic of Armenia (consulté le ).
  3. (en) Ruzanna Khachatrian et Shakeh Avoyan, « Sarkisian thanks Armenians for “Overwhelming Support” », sur Armenialiberty.org, (consulté le ).
  4. « Politique. L’arrestation du principal opposant amorce une crise en Arménie », sur Courrier international, (consulté le ).
  5. « Crise. Manifestations inédites contre le Premier ministre en Arménie », sur Courrier international, (consulté le ).