Ouvrir le menu principal

Armée territoriale impériale-royale autrichienne

Armée territoriale impériale-royale autrichienne
Image illustrative de l’article Armée territoriale impériale-royale autrichienne
Endroit du drapeau

Création 1867
Dissolution 1918
Pays Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie

L'Armée territoriale impériale-royale autrichienne (en allemand: kaiserlich-königliche Landwehr), ou Landwehr autrichienne, est l'une des trois composantes de l'armée de terre austro-hongroise qui exista de 1867 à 1918, date de la chute de l'empire.

HistoireModifier

Contrairement à l'Empire allemand où la Landwehr comprend principalement des réservistes et des volontaires, la Landwehr impériale-royale se compose entièrement d'unités régulières. La Landwehr ne doit pas être confondue avec le Landsturm qui est une milice de volontaires.

Les racines de la Landwehr remontent au XVIe siècle lorsque tous les hommes valides étaient appelés à défendre le pays. Durant les guerres napoléoniennes, la landwehr est établie par un décret impérial daté du comme une institution complémentaire de l'armée régulière autrichienne. Cette armée fut utilisée en 1809 et en 1813/14. La Landwehr est abolie en 1859.

La position de faiblesse de l'empire autrichien, accentuée par sa défaite face à la Prusse, conduit au compromis austro-hongrois de 1867. La Hongrie dispose dès lors de ses propres forces, avec la création de la Honvéd, sous le commandement du gouvernement hongrois, aux côtés de l'armée impériale et royale et de la marine commandées par l'empereur et le ministre de la guerre austro-hongrois. En conséquence, la partie Cisleithanienne de la Honvéd, connue sous le nom de "Landwehr Impériale-Royale", est établie dans les « royaumes et pays représentés à la diète d'empire », c'est-à-dire dans le reste de l'Empire d'Autriche. Ses attributions furent confirmées en 1889 dans la Loi sur la défense autrichienne (RVB 41/1889) comme suit:
§ 4. La Landwehr est chargée en temps de guerre de soutenir l'armée et de défendre la patrie ; En temps de paix, et par exception, aussi pour maintenir l'ordre et la sécurité de la patrie.
Au § 14 Wehrgesetz 1889, le quota de recrutement annuel pour la Landwehr était fixé à 10 000 hommes.

Composition au début de la Première Guerre mondialeModifier

GalerieModifier


Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internesModifier