Ouvrir le menu principal

Aremiti 4
Image illustrative de l’article Aremiti 4
Aremiti 4 le long du quai à Nouméa
Autres noms San Gwann
Type Navire à grande vitesse
Histoire
Chantier naval Damen / Kvaerner Fjellstrand
Lancement 2000
Mise en service 2000
Statut En service
Équipage
Équipage 9
Caractéristiques techniques
Longueur 49 m
Maître-bau 12 m
Tirant d'eau 2,10 m
Port en lourd 94 tonnes
Propulsion 4 moteurs MTU Diesel
Consommation horaire =
2 tonnes de carburant à 36 nœuds
Puissance 9 280 kW
Vitesse 36 nœuds
Caractéristiques commerciales
Pont 4 dont machine
Passagers 435
Carrière
Armateur Aremiti
Pavillon France - Port d'attache : Papeete
IMO 9224609

L’Aremiti 4 est un navire à grande vitesse de catégorie B de 49 mètres de type Flying Cat. C'est un navire roulier à passagers ayant une capacité de 435 passagers et 20 voitures ; sa vitesse de croisière est de 36 nœuds, vitesse à laquelle il a une autonomie de 10 heures.

Sommaire

ConstructionModifier

Il a été construit en 2000 sous le numéro de coque 042 par le chantier Damen à Singapour, qui était alors une filiale du constructeur norvégien Kvaerner Fjellstrand.

Le navire a été conçu pour être exploité à Malte par la compagnie Virtu Rapid sous le nom San Gwann, mais, ne répondant pas au cahier des charges en termes de vitesse lors des essais en mer, la compagnie Virtu Rapid l'aurait refusé. Le chantier aurait alors livré un navire identique avec une propulsion plus puissante et des jets Kamewa 71 au lieu des 63, lui permettant d'atteindre les 40 nœuds. Le San Gwann est toujours en service sur cette ligne[1].

Repris par la compagnie SNC Aremiti de Papeete, propriété d'Eugène Degage qui le rebaptise Aremiti 4, le navire subit des modifications dont les principales sont la suppression du carré équipage afin d'y ajouter des sièges passagers, et la création d'un sun deck de 50 sièges sur le roof. Le navire voit ainsi sa capacité atteindre 495 passagers sur sa ligne Papeete - Moorea. Le navire, construit sous la norme HSC 94, est suivi à la construction par Germanisher Lloyd ; il passe, lors de sa transformation sous la surveillance de la société de classification Bureau Veritas[2], afin que les visites de classe et de franc-bord puissent être effectuées par le bureau de Tahiti.

ExploitationModifier

Le navire est exploité sur cette ligne jusqu'en 2005, il est ensuite remplacé par l’Aremiti 5, qui offre une plus grande capacité d’accueil de passagers. Il sera utilisé en navire de remplacement pour les autres navires de la compagnie.

En juillet 2008 le navire appareille pour Nouméa[3], il est affrété par la compagnie nouvellement créée Île des Pins Ferry, sur les lignes Nouméa - Île des Pins et Nouméa - Prony, respectivement pour des dessertes touristiques et pour le transport du personnel de la mine de nickel de Vale Inco. Cet affrètement coque nue se termine en décembre 2010 avec la fermeture de la compagnie Île des pins Ferry. Le navire passe quelques mois le long du quai de Nouméa, il retourne à Tahiti en juillet 2011[4],[5]

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :