Archidiocèse de Barcelone

archidiocèse catholique romain en Espagne

Archidiocèse de Barcelone
(la) Archidioecesis Barcinonensis
Informations générales
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Archevêque Juan José Omella
Langue(s) liturgique(s) catalan
Superficie km2
Création du diocèse IVe siècle
Élévation au rang d'archidiocèse
Patron sainte Marie
Province ecclésiastique Barcelone
Diocèses suffragants Sant Feliu de Llobregat
Terrassa
Adresse Carrer del Bisbe, 5
08002 Barcelona
Site web site web
Statistiques
Nombre de paroisses 214
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

L'archidiocèse de Barcelone (en latin : archidioecesis Barcinonensis ; en catalan : arxidiòcesi de Barcelona ; en espagnol : archidiócesis de Barcelona) est une église particulière de l'Église catholique en Espagne.

Érigé au IVe siècle, le diocèse de Barcelone (en latin : dioecesis Barcinonensis ; en catalan : diòcesi de Barcelona ; en espagnol : diócesis de Barcelona) est un diocèse historique de Catalogne. Élevé au rang d'archidiocèse en 1964, il est métropolitain depuis 2004.

TerritoireModifier

 
Carte des diocèses d'Espagne avec l'archidiocèse de Barcelone en rouge

L'archidiocèse de Barcelone couvre vingt-six municipalités civiles[1] du nord-ouest de la province civile de Barcelone, à savoir : Alella, Argentona, Badalona, Barcelone, Cabrera de Mar, Cabrils, Caldes d'Estrac, Cornellà de Llobregat, Dosrius, Esplugues de Llobregat, L'Hospitalet de Llobregat, El Masnou, Mataró, Montgat, Òrrius, Premià de Dalt, Premià de Mar, Sant Adrià de Besòs, Sant Andreu de Llavaneres, Sant Joan Despí, Sant Vicenç de Montalt, Santa Coloma de Gramenet, Teià, Tiana, Vilassar de Dalt et Vilassar de Mar.

SubdivisionsModifier

L'archidiocèse de Barcelone compte 214 paroisses[2].

Suffragants et province ecclésiastiqueModifier

Siège métropolitain, l'archidiocèse de Barcelone a pour suffragants les diocèses de Sant Feliu de Llobregat et Terrassa. L'ensemble forme la province ecclésiastique de Barcelone[3].

HistoireModifier

Le diocèse de Barcelone est érigé au IVe siècle. Le premier évêque de Barcelone attesté est Prétexte qui participa au concile de Sardique en 343.

Par la bulle Laeto animo du , le pape Paul VI élève le diocèse au rang d'archidiocèse exempt.

Par la bulle Ad totius dominici du , le pape Jean-Paul II élève l'archidiocèse au rang de siège métropolitain avec, pour suffragants, les diocèses de Terrassa et de Sant Feliu di Llobregat.

Cathédrale et basiliques mineuresModifier

La cathédrale Sainte-Croix-et-Sainte-Eulalie de Barcelone est la cathédrale de l'archidiocèse. Elle a rang de basilique mineure[4].

L'archidiocèse compte neuf autres basiliques mineures. Huit sont situées à Barcelone : la Sacrée-Famille[5], la Très-Pure-Conception[6], Saint-Joseph[7], Sainte-Marie-de-la-Mer[8], Sainte-Marie-du-Pin[9], Saints-Juste-et-Pastor[10], Notre-Dame-de-la-Mercè[11] et le Sacré-Cœur du Tibidabo[12]. La dixième basilique mineure est Notre-Dame de Mataró[13].

Évêques et archevêquesModifier

Depuis 2015, l'archevêque de Barcelone est Mgr Juan José Omella.

Notes et référencesModifier

  1. (es) Municipios de la diócesis de Barcelona (consulté le 19 mai 2013)
  2. (en) Parroquias de la diócesis de Barcelona (consulté le 19 mai 2013)
  3. (en) Provincias eclesiasticas (consulté le 19 mai 2013)
  4. « Catedral Basílica Metropolitana de la Santa Creu i Santa Eulàlia », sur GCatholic (consulté le ).
  5. « Basílica i Temple Expiatori de la Sagrada Família », sur GCatholic (consulté le ).
  6. « Basílica de la Puríssima Concepció », sur GCatholic (consulté le ).
  7. « Basílica de Sant Josep Oriol », sur GCatholic (consulté le ).
  8. « Basílica de Santa Maria del Mar », sur GCatholic (consulté le ).
  9. « Basílica de Santa Maria del Pi », sur GCatholic (consulté le ).
  10. « Basílica dels Sants Just i Pastor », sur GCatholic (consulté le ).
  11. « Basílica de la Mare de Déu de la Mercè i de Sant Miquel Arcàngel », sur GCatholic (consulté le ).
  12. « Temple Expiatori del Sagrat Cor de Jesús », sur GCatholic (consulté le ).
  13. « Basílica de Santa Maria de Mataró », sur GCatholic (consulté le ).

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier